Stratégie de linkbuilding de A à Z

EchecsAvec tous les Penguins qui sont passés, avec la politique de la terreur menée par Google et avec toutes les mises en gardes données par Matt Cutts sur nos liens, on pourrait croire que le linkbuilding est bel et bien mort. On a même trouvé de quoi le remplacer avec des techniques 100% différentes qui sont le linkbaiting ou encore le link earning.

Pour ma part, je pense très sincèrement que le linkbuilding est loin d'être désuet, mais il faut le manier avec précaution en suivant une stratégie finement établie. Justement, comment la développer cette stratégie ? C'est ce que nous allons voir dans les lignes qui suivent.

De quels liens avons-nous besoin ?

C'est bien évidemment la première question à laquelle nous devons répondre. Comme vous avez bien lu la partie de l'audit concernant le netlinking (ainsi que ses frères sur les analyses et la visibilité, respectivement ici et ), vous devez être en possession de plusieurs données intéressantes, mais qu'en faire ? Et bien il va falloir définir des priorités.

  • Pas assez d'ancres marque ?
  • Pas assez d'ancres optimisées ?
  • Pas assez de liens vers la home ?
  • Que des liens vers la home ?
  • Uniquement des liens depuis des annuaires ?
  • Etc.

Ces priorités se définissent bien sûr en fonction de vos objectifs : souhaitez-vous des liens pour donner du trust à votre site ? Des liens pour faire ranker certaines pages plus particulièrement ?

Quels sont nos avantages ?

Deuxième question à laquelle nous devons répondre, même si c'est le plus souvent implicitement, qu'avons-nous qui va nous rendre un fier service dans notre stratégie d'acquisition de liens ? Voici quelques exemples :

  • Un très gros budget
  • Une marque reconnue
  • Un catalogue énorme comparé aux concurrents
  • De bons ambassadeurs (qu'ils fassent partie de l'entreprise ou non)
  • Un contenu "AOC"
  • La possibilité d'offrir des cadeaux
  • Un avantage concurrentiel indéniable
  • Etc.

Il est quasiment indispensable d'établir une liste d'avantages, c'est celle-ci qui pourra nous permettre d'éviter de faire des liens retours. Rappelez-vous qu'aujourd'hui, il est sage d'éviter les échanges de liens ;-)

Quel est notre timing ?

Si nous connaissons déjà deux aspects de notre stratégie, nous savons quels types de liens nous souhaitons et nous connaissons nos avantages, il nous manque un aspect important : quel délai nous est accordé pour atteindre nos objectifs ? C'est celui-ci qui sera au final prépondérant car nous dépendons de lui.

Peu de temps

Nous venons de nous rendre compte que notre page proposant des idées de cadeaux de Noël ne se positionne pas très bien. Il va donc falloir faire vite et utiliser des techniques relativement simples:

  • Achat de liens
  • Annuaires
  • Communiqués de presse
  • Commentaires de blogs

Bien sûr, nous ferons tout de même du travail propre en choisissant bien nos spots (d'ailleurs, je vous conseille de lire le super article de Christian à ce sujet) et en ne proposant pas de contenus de mauvaises qualité.

Du moyen terme

Nous cherchons dès maintenant à populariser notre page pour les vacances d'été, nous avons donc un peu de temps devant nous sans que ce ne soit non plus un délai illimité. Voici donc une liste de quelques techniques que nous avons sous la main pour populariser cette page, qui demandent un peu de temps mais restent dans un délai raisonnable :

  • Propositions de guest-blogging
  • Citations : nous citons plusieurs sites (majoritairement des blogs) et les contactons
  • Analyse des liens des concurrents/des pages concurrentes
  • Contact avec nos partenaires (ceux de la vraie vie !)

Un délai quasi illimité

Notre objectif est vraiment de travailler sur la visibilité globale du site : c'est un travail qui va se faire tout le long de la vie du site, ce sont donc des actions à long terme qui pourront être menées ici :

  • Relations presse
  • Opérations auprès de leaders d'opinion
  • Actions de linkbaiting
  • Etc.

Comment contacter les sites cibles ?

Nous allons commencer par relire l'article paru ici-même la semaine dernière concernant les manières de contacter les sites sur lesquels nous voulons un lien, mais également celui-ci qui nous rappellera les erreurs à éviter. Nous allons en faire une liste de bonnes pratiques qui pourra ressembler à quelque chose comme ça :

  • Une demande personnalisée
  • Un discours, un langage adapté à la cible
  • Une mise en avant de ce que nous pouvons leur proposer
  • Un objet de mail qui les forcera à l'ouvrir
  • Un appel téléphonique lorsque c'est pertinent
  • Etc.

Nous n'oublierons pas de noter les sites et personnes que nous avons contactés et les relancer si nous ne voyons aucun retour. Evidemment, nous mentionnerons notre précédent contact et nous resterons courtois !

 Que faire une fois cette stratégie en place ?

Comme pour toute action, nous allons devoir en mesurer les retombées. Les retombées SEO d'une part : avons-nous amélioré nos positions ? Avons-nous gagné du trafic moteur ? Mais nous allons également mesurer les retombées business, parce que le SEO c'est bien beau mais ça ne nourrit pas son homme, ce sont les conversions qui le font. Est-ce que le trafic moteur acquis convertit bien ? Et mieux encore, est-ce que les liens que nous avons posés amènent du trafic, et comment celui-ci convertit-il ?

En répondant à cette dernière question, nous serons en mesure de comprendre quels types de liens sont les plus efficaces et nous pourrons ainsi mieux nous focaliser dessus pour l'avenir.

En résumé

Si nous devions résumer la mise en place d'une stratégie de linkbuilding, nous nous poserions trois questions :

  • De quoi avons-nous besoin ? (des liens depuis quels types de sites, vers quelles pages, avec quel type d'ancre ?)
  • Quel est le contexte ? (quel délai nous est imparti ? Quels sont nos avantages ? Que pouvons-nous proposer ?)
  • Quels sont les résultats ? (le trafic SEO augmente-t-il ? Les conversions SEO augmentent-elles ? Les liens posés amènent-ils du trafic et des conversions ?)

Et vous, votre stratégie de linking parfaite, elle ressemble à quoi ?

Catégorie Référencement | Thématique .

22 réponses à Stratégie de linkbuilding de A à Z

  1. Arnaud says:

    Je suis plus que d’accord avec toi, une stratégie de lien est indispensable dans le cas ou tu démarres sur un nouveau site qui n’a pas encore de liens et que tu vas pouvoir modeler de manière pingouin friendly mais aussi sur des sites qui on déjà un profil de lien et que tu vas chercher à optimiser (ou à garder similaire) en fonction de si le profil te semble bon ou pas. De la tu vas déjà pouvoir déterminer le profil d’ancre que tu souhaites (mais aussi de liens) puisque certains sites ne sont parfois référencés qu’a coup d’annuaire ou de cp et il faut essayer d’améliorer ce profil

  2. Bonjour,
    merci pour ce très bon article. Il est synthétique et bien documenté : tout ce que j’apprécie dans un billet. Je retrouve ici la confirmation des méthodes qui marchent pour obtenir des liens de qualité. j’insiste sur la qualité des liens obtenus.

    Il est de plus pertinent de viser quelques liens de la provenance des réseaux sociaux, en particulier des +1 en cette période d’interrogation sur l’importance donnée aux partages g+ et +1 ;)

    F.

  3. Laurent says:

    Personnellement, j’ai totalement arrêté la publication de communiqués de presse sur les sites de CP faits pour le SEO depuis Penguin. De toute façon, nombreux sont les sites de CP qui ont disparu, sont devenus payants ou rendent impossible la publication de texte avec liens.

    Plus globalement, je ne suis pas pour les techniques de court terme pour deux raisons :
    1/ je les trouve casse-gueule (l’achat de liens n’est pas bien vu par Google même si on se demande comment Google peut identifier un lien comme étant acheté ; les annuaires ok, mais sur un nombre limité d’annuaires qualifiés ; les commentaires de blogs pourquoi pas mais de façon limitée, sur des blogs en rapport avec la thématique permettant la publication d’un lien dofollow)

    2/ les techniques de court terme ne permettent pas nécessairement d’avoir un retour… à court terme (je pense notamment aux annuaires dont certains mettent un certain délai pour mettre en ligne le lien quand ils n’ignorent pas purement et simplement la requête).

    Pour moi, il n’y a pas vraiment d’action de court terme en SEO.
    Pour du court terme, on passe à un modèle payant de type SEA, display etc.
    A mon sens, le SEO s’inscrit par définition dans une démarche de long terme. Je suis donc beaucoup plus fan des techniques citées en fin d’article ! ;)

    Laurent.

  4. marie says:

    Le link baiting est effectivement un excellent moyen d’acquérir rapidement des liens de qualité. Il existe plein de techniques à ce niveau comme par exemple la création d’une liste de … astuces pour … ou une liste de communiqués de presse,… Après tout dépend bien sûr de sa thématique.

  5. Antoine says:

    Il est clair qu’avoir un petit budget quand on est sur un marché concurrentiel, c’est presque voué à l’échec sauf gros coup de bol. Avec les e-commerces qui veulent forcément un retour sur investissement, le ref naturel est l’une des meilleures sources de trafic. Personnellement je ne connais aucune source de potentiels clients qui soient aussi ciblée que les moteurs de recherche. Monter un petit réseau de sites sur sa thématique et les booster un peu niveau SEO est selon moi une bonne pratique si le contenu reste bien propre.

  6. Sandrine says:

    Bonjour Sylvain,
    Pour ma part, n’ayant aucun objectif financier particulier et me positionnant essentiellement dans une démarche d’information et de décryptage du référencement et de son évolution, je pense plutôt être axée sur la méthode du linkbaiting (merci au passage car je viens de comprendre que j’ai du temps ! ), en quoi penses-tu que le linkbaiting est entièrement différent des autres techniques même si j’ai bien saisi que pour le linkbaiting, c’est le lien qui vient jusqu’au site, alors que dans le linking classique, il faut aller le chercher ? Penses-tu que celui-ci a moins de valeur que les liens classiques (commentaires, partenaires, forums, … etc) ? Peut-être de part sa provenance (issus en partie des réseaux sociaux) ?
    Encore une autre question (j’en ai mille en réalité mais je vais faire light !), quel est selon toi la meilleure façon d’apporter de la confiance à un domaine, car j’ai lu dans certains articles, que cela pouvait être un moyen très efficace d’être épargné par tous les penguins ?
    J’espère ne pas te faire perdre trop de temps avec toutes mes questions.

  7. Merci pour la citation Sylvain :-)

    La stratégie parfaite ?
    Hum… C’est compliqué cela tant le budget du client impacte nos choix et nos plans.
    À la limite, on pourrait dire que la stratégie qui optimise le budget mensuel mis dans le SEO, et qui intègre très fortement les actions faites jusqu’alors, est sans doute la meilleure. Donc, chaque type d’action doit être dosée individuellement en fonction de l’ensemble des autres actions.

    Par contre, il faudrait une offensive des blogs SEO pour inculquer au client que le trafic n’est pas tout : il faut penser conversion.
    La conversion n’est pas un accessoire qui améliore le référencement, mais c’est ce qui va faire que le client va ramer (couler ?) ou se développer…

  8. Tina says:

    Mais le fait de contacter les sites cibles ne mène pas à un échange de liens qui représente une conduite à éviter d’après vos conseils?

  9. J’avais une question concernant l’achat de liens.

    Vous dites qu’il faut éviter les échanges de liens (Google n’aime pas), et d’un autre côté, vous recommandez l’achat de liens à court terme.

    N’est-ce pas non plus réprimandé par Google ? (cas d’Interflora par exemple)

  10. Audrey says:

    Merci pour cette article qui pousse à la réflexion et à la stratégie. Je pense que les liens faciles comme les inscriptions dans des annuaires et les spamco finirons par descendre un site à moins que ledit site envoie de forts signaux positif à google( fidélisation,faible taux de rebond…)
    Ce qui peut rendre le référencement propre plutôt onéreux.

  11. Maxime says:

    Article très intéressant, merci :)

    Je compléterai par le fait qu’il faut varier les types de liens : blog, annuaire, forum, réseaux sociaux, follow/nofollow. C’est « plus naturel ». Un site qui ne fait pas de netlinking a un profil de lien hétérogène, il faut en rester proche en « forçant » la création des liens.

  12. alex says:

    Jolie travail pour cette article 100% SEO blackhat et je l’assume ;-) il faut rappeler aussi d’utiliser cette méthode avec modération et varier le target de vos anchor texte pour que le monstre ne se doute de rien ;-)

  13. Sylvain says:

    @Laurent : pour les techniques à court terme, je suis d’accord avec toi, dans un monde idéal :) Dans les faits, une boite n’a pas toujours le budget pour investir dans de l’Adwords si elle a peu de temps devant elle ;-)

    @Antoine : c’est bien tout ça dis donc ! Par contre, le spam ça marche pas trop par ici ;-)

    @Sandrine : rassure-toi, pour le linkbaiting il faut aussi aller chercher le lien, au moins les premiers ;-) Pour tes deux questions, on pourrait y répondre par un bouquin entier, et qui ne serait pas encore complet ! Tu as quand même pas mal de pistes sur divers blogs SEO, dont celui-ci bien évidemment.

    @Christian : tu as carrément raison, la meilleure stratégie est celle qui obtient les meilleurs résultats avec « les moyens du bord » ! En ce qui concerne la conversion plus que le positionnement, je te rejoins aussi à 100 %

    @Tina : non, contacter les sites ne mène pas nécessairement à un échange de liens, relis bien l’article précédent !

    @Création Oueb : l’achat de lien peut vraiment très bien fonctionner, il faut juste savoir le cacher (sélection des spots, mise en place du lien, etc.)

    @alex : même remarque qu’à Antoine. Sans déconner, tu n’as pas eu honte en postant ton commentaire ?

  14. Géraldine says:

    Pour obtenir du lien, j’ai du mal à comprendre que l’on puisse encore conseiller aujourd’hui de passer par des communiqués de presse, des annuaires ou carrément l’achat de lien ! Tout le monde sait que c’est sanctionné par Google, donc c’est assez bof. Quant à CACHER l’achat de lien, c’est le pire du pire le jour où Google tombe là-dessus… Mais bon, tant pis pour le « client », hein : il sera juste remisé dans l’au-delà !
    N’en déplaise à certains, il n’est pas possible d’obtenir des dizaines de liens en 48h avec des moyens licites. La politique de netlinking se construit au fil du temps…

  15. alex says:

    Non j’ai pas honte et devrais remonter l’historique de tes commentaire sur d’autre billet et tu verra que je suis plus que sérieux dans mes commentaire !!! et pour celui là c’est ce que j’avais pensé et je l’ai écrit sans arrière penser, ça je peux te l’assuré et c’est parce que t’est pas d’accord avec mon commentaire que tu te permet de m’insulter, je croyait avoir un espace libre de commentaire dans ce pays de liberté d’expression
    merci

  16. Gants de Boxe says:

    En parlant d’achat de liens quelles sont les grosses sociétés qui s’occupe de ça? Et Comment Google peut il savoir et sanctionner?

    Merci pour cet article

  17. Mathieu says:

    Établir la stratégie pour son référencement et de loin la partie la plus délicate à gérer pour un site web. Enfin de mon point de vu en tout cas !
    Pour répondre à ta question, je pense qu’il faut mixer les liens pour qu’ils soient le plus possible naturels aux yeux du dieu google. Moi je vise les annuaires, les CP, les commentaires de blog, mais le résultat est effectivement plus « court terme » alors j’essaie d’établir des partenariats avec d’autres sites pour l’aspect long terme.

  18. Et si, quel que soit le timing, la solution ne serait pas la stratégie d’un linkbating gagnant-gagnant, entre le fournisseur et ses clients. Un peu comme dans l’esprit, bon élève = bon point = t’auras ta photo dans les serps voire un poster, que cherche à imposer Prof Google via l’autorship.

    En caricaturant, ce linkbaiting pourrait se sanctionner via le devis ou plus sérieusement dès l’argumentaire de vente: si ma prestation est carrée n’oubliez pas de faire péter un petit lien sur votre site, et ça vous fera même une petite remise de fidélité pour la route sur la prochaine opé, Monsieur Machepro.

  19. Sylvain says:

    @Alex : et bien dans ce cas permets-moi de te dire que tu n’as rien compris à l’article. Où est-ce que je parle de Black Hat là-dedans ? En même temps, il semblerait que tu aies tendance à lire mes propos de travers parce que contrairement à ce que tu sembles annoncer, je ne t’ai insulté nulle part. Quant au couplet sur « ce pays de liberté d’expression » tu peux te le garder, on n’est pas au bistrot du quartier ici.

  20. alex says:

    Je ne vais pas riposter , je vais être courtois, un malheureux mal entendu de ma part voir une mauvaise appréciation
    J’essaierai la prochaine fois si vous m’accepter bien-sur :-) de relire mon post avant de le partager

  21. agence web tunisie says:

    Merci pour cette article qui pousse à la réflexion et à la stratégie. Je pense que les liens faciles comme les inscriptions dans des annuaires et les spamco finirons par descendre un site à moins que ledit site envoie de forts signaux positif à googlee qui peut rendre le référencement propre plutôt onéreux.

  22. homepa.ge says:

    Le linkbuilding c’est la solution pour faire connaitre rapidement son site web. Les méthodes énoncées ici sont plutôt canon!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Veuillez utiliser votre nom ou votre pseudo. Tout commentaire ne respectant pas cette règle verra son lien supprimé.