Perte de trafic : d’où vient-elle ?

GraphiqueAvec les différents filtres et les différentes mises à jour de Google il est très facile d'imputer une perte de trafic à un quelconque Panda ou Penguin. Avant de déverser toute sa rage sur ces animaux, prenons le temps d'analyser ce qui se passe et repérons la réelle cause d'une perte de trafic.

Cet article fait écho au dossier sur l'audit SEO que j'ai publié il y a quelques temps (rappel), n'hésitez pas à y jeter un oeil à nouveau pour mémoire ;-) Aujourd'hui je rentre un peu plus encore dans le détail et je vous donne ma méthodologie pour connaître l'origine d'une baisse de trafic.

Premier point : les statistiques du site

Evidemment, c'est ici que vous allez repérer que les visites sur votre site ont diminué, mais il ne suffit pas de s'arrêter à un coup d'oeil sur la courbe des visites.

Avant tout, il faut repérer quel est le type de trafic qui diminue : est-ce le trafic SEO qui est en cause ? Le trafic référent ? Parfois, un lien sur un site pouvait nous rapporter une audience conséquente et a été supprimé, c'est dur mais ça ne vient pas du SEO.

Courbe Analytics

Si c'est le trafic depuis les moteurs de recherches qui pêche, il va falloir aller un peu plus loin en se posant la question suivante : quelles pages sont impactées ? Et peut-être même, quel type de pages est impacté ? En fonction de la réponse vous avez déjà une piste de réflexion : si c'est une page en particulier, a-t-elle subit des modifications récemment ? Des concurrents ont-ils publié une page similaire ? Si c'est un même type de pages (produits d'une même catégorie par exemple), nous allons chercher les causes dans la partie suivante ;-)

Chacun fait comme il le souhaite, de mon côté je prends vraiment le parti de faire cette analyse par type de pages et pas par mot clés d'une part car les mots-clés sont biaisés (not provided) et d'autre part car ça facilite le travail pour la suite.

Deuxième point : le crawl et les logs

Si c'est un type de page en particulier qui perd du trafic, on va sûrement pouvoir en apprendre un peu plus grâce aux logs. Il faudra donc les récupérer, garder uniquement les hits par Googlebot et les filtrer, par exemple, en fonction du type de pages (catégories, produits, éditoraux, etc.) ou en fonction de vos différentes catégories (t-shirts, chemises, maillot de bain, etc.).

Graphique logs

Sur ce graphique organisé par catégories, on voit clairement que le crawl a drastiquement réduit pour la catégorie 5 alors qu'il reste stable pour les autres catégories. Google ne crawle plus cette catégorie et il va vous falloir savoir pourquoi.

Si vous n'êtes pas à l'aise avec la récupération des logs et la création de graphiques, vous pouvez toujours mettre en place la Watussi Box ;-)

C'est ici que vous allez devoir effectuer un crawl : cette catégorie renvoie-t-elle un nombre d'erreurs anormal (404, 500, etc. Vous pouvez également repérer ces erreurs dans les fichiers de logs) ? Un lien prépondérant vers cette catégorie a-t-il été supprimé, dans le menu par exemple ? Une directive interdisant le crawl de cette catégorie a-t-elle été placée par erreur dans le fichier robots.txt ? C'est à vous de trouver la réponse ;-)

Tant que vous êtes dans les logs, vérifiez que des pages "peu importantes" ne sont pas trop crawlées par Google, si c'est le cas, arrangez-vous pour qu'elles le soient moins et que le crawl soit réparti sur d'autres pages plus importantes.

Troisième point : les éléments externes

Il est possible que le premier point ait mis en exergue une baisse de trafic sur la totalité des pages ou que le deuxième point n'ait rien montré de probant, dans ce cas c'est que le problème vient d'ailleurs, et là vous pouvez réellement commencer à vous affoler car vous n'aurez pas complètement la main sur les solutions.

Commencez par regarder l'évolution de votre visibilité : avez-vous perdu beaucoup de positions sur Google ? Avez-vous reçu un avertissement sur Webmaster Tools ? Y a-t-il eu une mise à jour Google annoncée au même moment où vous avez commencé à perdre vos positions ? Ne cherchez plus, Google vous a en grippe.

Graphique visibilité Interflora

Si ce n'est pas le cas, il peut y avoir d'autres paramètres à prendre en compte : avez-vous perdu beaucoup de liens ? Un concurrent est-il arrivé sur le marché ? Votre marché connait-il une période de crise ? Les raisons peuvent être multiples.

Conclusion

Inutile d'être effrayé dès qu'on perd du trafic, il peut être facile de corriger cette perte à partir du moment où on sait contre quoi on se bat. En général lorsque notre audience diminue, le réflexe est souvent de penser à la pénalité (Google fait très bien son boulot en nous faisant peur), rappelez-vous que ce n'est pas forcément le cas. Par contre, une pénalité peut bel et bien pointer le bout de son nez sans crier gare (d'ailleurs, je n'ai jamais entendu quelqu'un crier "GARE !!") et dans ce cas-là, bon courage :)

Catégorie Référencement | Thématique .

23 réponses à Perte de trafic : d’où vient-elle ?

  1. Accident de la route says:

    Très bonne méthode, à appliquer, si l’on se retrouve avec une perte conséquent de trafic après les mises à jour de Big G.
    Je vais essayer Watussi Box pour mon hébergeur mutualisé, ça à l’air pas mal !!

  2. Bastien says:

    Bonjour,

    Un article de qualité, comme toujours ;)
    Sur le deuxième point, je serai curieux de voir un article dédié à l’analyse de ses logs…

    Dans tous les cas je pense que la plupart des sites voient leur trafic baisser ces derniers temps… D’accord, l’été n’est pas propice au Web, mais j’ai aussi fourni ma petite explication là-dessus :
    La baisse de trafic est-elle due aux innovations Google ?

    N’hésites pas à me donner ton avis sur des idées ! À bientôt !

  3. Domaine Chanzy russe says:

    Merci de tous ces conseils, c’est une très bonne méthodologie que vous nous présentez là! En suivant à la lettre vos directives, on devrait facilement trouver le problèmes de perte de trafic. Mais je pense qu’il faut toujours commencer par le troisième point s’il y a une perte de trafic conséquente, l’ennemi n°1 du référenceur c’est Google lui-même.
    Bonne journée à vous!

  4. Christian Méline says:

    Il me semble manquer une raison complémentaire :
    – le volume des requêtes sur lesquelles le site est bien placé; j’ai vu plusieurs requêtes s’effondrer ces derniers mois pour d’autres raisons que les saisons

  5. Alexandre says:

    Merci pour tous ces conseils :) j’ajoute l’analyse des logs à ma check-list « Analyse perte de trafic » !

  6. Cyn says:

    Hello Sylvain !
    Ton article mérite largement d’être sauvegardé en tant que favoris histoire de pouvoir y jeter un coup d’oeil en cas de doute sur une baisse de trafic ;-) .
    Concernant le trafic de mon blog, j’utilise uniquement google analytics pour « contrôler », à tort je sais car il existe d’autres outils mais bon, je penserai à élargir mes outils et puis ton article me servira très certainement en cas de baisse de trafic (à noter aussi que je n’ai pas pour but de monétiser mon blog donc je ne prête pas une attention aiguisée au trafic engendré).
    Sinon, pour contrer une baisse de trafic, il faut aussi publier du contenu le plus régulièrement possible parce que dans le cas contraire, ça peut aussi être une raison de baisse de trafic.
    En tout cas, je suivrai de plus près tes articles :-) !
    A bientôt !

  7. Neocamino says:

    Un article bien structuré et plein de bon sens !

    [Modération : qui ne mérite donc pas un spam aussi dégueulasse]

  8. Centre d'appel says:

    Si on ne change rien à nos habitudes, aucune raison pour que Google nous punisse donc le problème est forcément ailleurs. Cela devrait être un réflexe mais vous avez raison, Google fait trembler tout le monde donc on a du mal à raisonner sur le coup

  9. Johanna says:

    Bonne analyse, il y a aussi la baisse de trafic liée à la saisonnalité, si le trafic diminue en été alors que vous vendez des bonnets, c’est pas grave hein ;) Par contre, si vous êtes un hôtel sur la côte atlantique… il faut analyser !

    Plus sérieusement, j’attends l’article sur l’origine d’une hausse de trafic désormais :)

  10. richard says:

    Je ne savais pas qu’on pouvais vérifier les logs par catégories, intéressant pour moi qui ait récemment eu des problèmes de disparition de pages

  11. Mikiweb says:

    Bonne reflexion !
    Je voit trop de webmaster qui crie Google trop vite avant de se rendre compte que le problème viens de la nouvelle mise à jour qui à rajouter des noindex sur une partie du site ;)
    Pour ma part pendant les vacances, il y a certain site qui perdent pas mal de trafic (ça dépend des secteurs) et il faut vraiment faire attention car la dernière maj de Google s’est produite exactement au début des vacances ont peu donc vite se tromper : merci Google !
    Et c’est la que l’analyse de l’évolution de visite par mot clé permet de savoir si la baisse de trafic est dû essentiellement au période scolaire ou non.

  12. Shelko says:

    Cet article est vraiment complet, il est vrai qu’avec les coups de massue reçus par de nombreux webmaster et les légendes urbaines qui commencent à naître autour des bébêtes de Google (perso mes filles ont peur du vilain pingouin sous le lit ;) ). La réflexion est devenue facile, je pers de position du trafic, du CA, ben c’est à cause de GG, même s’il vient de lancer un blast, terminer une grosse session de Ctrl+C / Ctrl+V des descriptions fournisseur sur son e-shop.

  13. Samuel says:

    Je rejoins Mikiweb. Il y a aussi des facteurs externes ( vacances, week end de juillet, canicule, …qui impactent le trafic… Penser aussi aux facteurs liés à la vrai vie ;) comme parfois tout simplement le désintérêt sur une ou plusieurs requêtes comme l’évoque Christian. Quand la demande baisse, le trafic baisse d’où l’intérêt de travailler énormément sur différents points avec le client qui vont bien plus loin que le SEO …
    Vivement un bon billet sur l’analyse de logs…Bon dimanche

  14. Monica says:

    Watussi est un outil d’enfer, c’est mon dev qui me l’a dit… Découvert grâce à Aymeric de Yapasdequoi.com et toi qui en remets une couche.
    Pour relativiser aussi la parano Google, il faut aussi insister sur le caractère bien franco-français d’hyper saisonnalité: tout s’arrête en juillet-août contrairement au reste du monde. Donc pas d’inquiétude en ce moment, sauf si vous vendez des beignets.

  15. Arthur says:

    Les outils que propose Jean-Benoît Moingt, en plus d’être gratuits, sont vraiment excellents. Je ne pourrais plus me passer de Watussi Box et Watussi Report aujourd’hui, ils sont bien trop utiles!

  16. Jean says:

    Nous l’avons aussi constater chez nous tous les été c très calme, il faut dire que les gens préfèrent aller faire un tour au soleil que rester derrière leurs écrans et c bien normale.

    Mais c assez marrant de voir des piques de trafic quand la météo est mauvaise, il faudrait pouvoir rajouter une courbe météo sur l’analytique….

  17. Elodie says:

    Bonjour,
    C’est clair qu’on a un peu trop tendance à crier au loup (euh au pingouin ou au panda) en ce moment sans vraiment chercher la « vraie » cause…
    Donc merci pour ce très bon article qui permet en quelques points ( 3 si j’ai bonne mémoire) de faire un premier tour des mesures à réaliser lors d’une perte de trafic.
    Merci aussi pour l’outil Watussi que je ne connaissais pas et qui va sans doute me faire me pencher sur les logs.

  18. référencement says:

    Merci pour cet article. Effectivement, une perte de trafic ne doit pas alarmer. Savoir la cause de cette perte est plus important. Cela permet de corriger le problème et de retrouver une position idéale. En tout cas, c’est un travail constant et de longue haleine qui requiert aussi de la patience.

  19. Matthieu says:

    Excellent article.
    Pour rejoindre les commentaires, il est vrai que les périodes de congés ou les week-ends prolongés peut avoir un incidence directe sur le trafic.
    Pour les sites nouvelles lancés, il faut également rappeler l’effet sandbox qui peut dérouter. Il ne servira évidemment à rien de s’affoler et attendre que les positions se stabilisent avant de se lancer dans une analyse de l’existant.

  20. Valérie says:

    Très bonne méthodologie ! Enfin ces pertes de trafic sont aussi à corréler avec le marché en général. En effet, cette baisse de trafic peut provenir d’un nouvel entrant sur le marché (qui casse les prix ou propose une nouvelle offre) mais aussi de la saisonnalité de certains produits (dans ce cas les baisses sont logiques…).

  21. Rick says:

    « Faut croire que les dernières mises à jour ont rendu tout le monde un peu parano, il faut en effet prendre le temps de creuser un peu avant d’accuser GG.
    Cela me fait plaisir, de voir ce article j’ai été confronté à un problème similaire il y a deux mois (grosse perte de traffic, je pensais m’être fait avoir par Panda !), pendant tout une semaine j’ai cherché la lettre d’avertissement que j’vais loupé, remis en cause ma stratégie de référencement pour enfin me rendre compte que celle-ci était basée sur un nid de liens brisés. »

  22. sarah says:

    Excellente analyse, savoir la cause d’une perte d’un trafic savère très important surtout lorsqu’on pense directement qu’on est sanctionné par google alors que c’est pas le cas. Merci pour ton article.

  23. Lamar says:

    Comme l’a souligné Sarah, beaucoup de personnes pensent immédiatement à la sanction dès que l’on a une petite perte de trafic, sans même voir que certains produits se vendent à certaines périodes ou surfent sur un buzz (comme la cigarette électronique en ce moment par exemple).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Veuillez utiliser votre nom ou votre pseudo. Tout commentaire ne respectant pas cette règle verra son lien supprimé.