Comment devenir un meilleur référenceur ?

PouceAprès ma mauvaise blague sur le secret du SEO (mais si, regardez l'article précédent), il fallait bien que je me rattrape. Si je ne vais pas vous dévoiler les secrets du SEO (parce que s'il y en avait, ça se saurait), je vais vous aiguiller en vous donnant quelques astuces qui vont vous permettre de devenir un meilleur référenceur.

C'est donc plus ou moins un "chemin à suivre" qui sera présenté dans cet article. Du coup il va avoir l'air terriblement péremptoire, ne m'en voulez pas pour ça ! Ce chemin n'est bien sûr pas le seul, à vous de faire votre propre évolution, mais s'il peut vous donner au moins quelques indications et quelques conseils pour vous améliorer, alors sa mission sera accomplie !

Une dernière chose : lire un blog comme Noviseo, c'est toujours bien pour s'améliorer en SEO :D

Tester

Ce conseil on le voit partout, et ce n'est peut-être pas pour rien ;-) C'est bien beau de lire des articles de blogs, des forums, des livres de SEO ou d'assister à des formations ; mais il faut avouer que c'est en étant confronté à la réalité des SERP qu'on évolue le mieux.

L'idéal est donc de se créer un site perso sans forcément de grandes prétentions mais sur un marché au moins un peu concurrentiel, pour relever les manches dès le départ et trouver les solutions pour faire sa place sur Google. Tenter des choses, voir ce qui marche, ce qui ne marche pas, recommencer, se planter, tout refaire, etc.

Travailler avec d'autres référenceurs

Personnellement c'est ce qui m'a le plus aidé. Travailler au sein d'une équipe de référenceurs ouvre les yeux. C'est une situation qui permet de profiter de l'expérience des autres, mais aussi de trouver des solutions en échangeant avec eux : le classique brainstorming permet de faire jaillir des idées. Et si la solution ne vient pas d'eux, c'est tout de même grâce à eux que vous l'aurez trouvée. On est toujours meilleur à plusieurs !

J'ajouterais aussi "travailleur avec d'autres pros du web". Il n'y a pas que les référenceurs qui travaillent sur internet, il y a aussi des développeurs, des graphistes, des administrateurs système, des marketeurs, etc. Ils ont tous des connaissances qui ne sont pas dans votre domaine d'expertise mais qui peuvent grandement vous aider ;-)

Être confronté à une problématique

Évidemment, ce n'est pas quelque chose qui se contrôle, "tiens aujourd'hui je vais avoir un problème, ça va me faire avancer !" Mais une fois que ça arrive, on redescend un peu de son petit nuage (celui où on est un super SEO) et on se remet en question.

Il y a plusieurs types de problèmes, plus ou moins importants : une pénalité Google, une position moins bonne qu'un concurrent alors qu'on est globalement meilleur, une difficulté à acquérir des liens, une modification qui sera apportée sur le site, etc. Toutes ces situations obligent à réfléchir pour répondre de la meilleure des façons aux difficultés rencontrées. Finalement je crois que c'est simplement ça la clé pour devenir un meilleur SEO : "réfléchir".

Comprendre le fonctionnement des moteurs

Ça aurait dû être le premier point de cet article, mais savoir comment fonctionnent les moteurs est primordial. Bien sûr, je ne parle pas d'un simple "ben, les robots crawlent le web pour indexer des pages et les classent en fonction de différents critères", celle-là on la connais tous. Je me souviens l'avoir sortie lors d'un entretien d'embauche lorsqu'on m'a posé la question, et clairement ce n'est pas suffisant. Il y a d'autres paramètres qui entrent en compte, j'en ferai très certainement un article sous peu.

Mais pour commencer, si vous avez un site sous la main, une simple analyse des logs vous aidera à mieux comprendre le fonctionnement de Google et de ses confrères, en fonction des actions que vous aurez effectuées.

Être curieux

Si vous êtes devenu référenceur, c'est que vous êtes au moins intéressé par le web, que vous y passez du temps. Même dans les périodes "hors travail", regarder un peu ce qui se passe sur les sites, comment ils sont construits, que peuvent-ils offrir, etc. Pas plus tard qu'hier, j'ai découvert un plan linking simplement en me renseignant sur l'actu.

Mais la curiosité ne s'arrête pas uniquement sur le web. Une affiche dans un arrêt de bus, une émission TV, un film, une discussion avec la famille, un bar ; tout ça peut donner de nouvelles idées pour du contenu, pour acquérir des liens, pour trouver une nouvelle façon d'aborder un sujet, etc.

Conclusion

Ce n'est pas forcément l'acquisition de nouvelles connaissances qui feront de vous un meilleur SEO mais plutôt des actions, des réflexions, etc. Un petit retour sur votre évolution peut-être assez bénéfique également, encore une fois ça permet de garder les pieds sur terre.

Par exemple je me sens beaucoup plus mature (en terme de SEO, je précise) aujourd'hui qu'il y a ne serait-ce que quelques mois. Est-ce que je suis meilleur référenceur pour autant ? Je l'espère ;-) Est-ce que j'ai acquis de nouvelles connaissances ? Oui, bien sûr. Est-ce que j'ai modifié ma façon de penser ? Assurément ! Mon truc c'est le linking, et toutes les considérations présentes dans cet article m'ont vraiment permis d'avoir un oeil différent. J'imagine que c'est bon signe, et que ça peut marcher pour vous aussi ;-)

PS : après relecture, cet article sonne vachement solennel ! Je m'en excuse par avance et promis, je vous ressers un article plus funky pour le prochain !

Catégorie Réflexions.

39 réponses à Comment devenir un meilleur référenceur ?

  1. Arnaud says:

    Et on peut constater au final que ceux-sont des conseils et astuces qui peuvent s’appliquer à plusieurs métiers comme faire des tests, échanger avec des professionnels de son métier, être curieux (surtout dans un domaine qui évolue constamment).

    Après si je peux rajouter :
    - ne pas négliger les réseaux sociaux
    - ne pas avoir peur de mettre les mains dans le code pour un référencement on-site

    Bon article

  2. Thomas Cubel says:

    Bonjour,

    Merci pour cet article :)
    En tant que référenceur sans expérience, je peux dire qu’il est difficile de commencer quand on part de pas grand chose. Il faut de la motivation, prendre le train en route et évoluer constamment.

    Cependant, une fois qu’on a acquis les bases, qu’on développe sa curiosité, qu’on se pose les bonnes questions, qu’on fait une veille, etc. On devient tout de suite un référenceur différent et « meilleur ». Cet article m’a permit de voir votre point de vue et ça m’a confirmé certaines choses et je vous remercie de m’avoir rassuré.

    Par ailleurs, j’ai tout de même une question. Comment avez-vous fait pour rencontrer, partager, parler de vos connaissances avec des référenceurs de la France entière sans parler d’équipe et d’entreprise ? Ca vient tout seul ? Ou il ne faut pas hésiter à contacter ceux-ci ?

    Merci encore !

  3. cours anglais says:

    ah, enfin un bon articles
    même si (presque) tout tes articles sont top ;)
    utile pour les nouveaux !

    [Modération : va lire la rubrique "discussions" qui se trouve ici, ça te fera pas de mal]

  4. Entièrement d’accord avec toi. Particulièrement sur la compréhension des problématiques qui se posent aux moteurs de recherche. Cela m’étonne d’ailleurs toujours que ce chapitre soit absent de la quasi-totalité des formations SEO/webmarketing.

  5. Pierre says:

    Salut,

    Ton article est bien car au-delà de son côté que tu as qualifié de solennel, je le trouve surtout très réaliste.
    J’ai un parcours où la formation n’est pas passée par le côté théorique, mais directement par la pratique et dans le même temps de la veille/formation et rapidement j’ai compris qu’on peut lire plein de choses merveilleuses et en tout genre mais que finalement, il faut tester, essayer, se planter, essayer de corriger avec ou sans succès, mais en tirer un maximum de leçon.
    Car certes le référencement possède des « règles » pratiques, mais ces dernières s’apprennent rapidement, par contre chaque thématique possède ses particularités et chaque seo construit son expertise autour de ça.
    De même celui qui n’a qu’un site référencé à son actif et qui pense être un dieu du référencement se trompe lourdement car il existe des facteurs trop variables selon chaque cas pratique, donc selon moi, le mieux pour être un meilleur référenceur, c’est encore de pratiquer sans complexe et se remettre en question dès qu’un échec durable se présente.

  6. Alex says:

    Moi qui me lance dans le domaine je prend les conseils et je suis d’accord avec cette article. Surtout sur le point de la confrontation à un problème. C’est ainsi, pour moi, que l’on apprend le mieux ! L’expérience s’acquiert très certainement via avec un grand nombre d’em*****des et une « base de connaissance » solide se hisse dans nos têtes !

  7. Charles says:

    Très bon article et avec un ton toujours très sympa on ne s’en lasse pas.
    Je pense aussi que pour comprendre les moteurs il faut regarder leur évolution et essayer d’anticiper les nouveautés qui vont arriver.

  8. Quand on a posé la question sur le fonctionnement d’un moteur de recherche on s’attendait à quoi ? Dans ton article et en entretien tu as parlé de la collecte des données et de la retransmission des résultats en fonctions de différents critères de pertinence. On attendait à ce que tu expliques quels sont ces critères de pertinence ? Le page rank et trust rank ? Comment fonctionne Google pour écarter les résultats avec du contenu dupliqué ? L’indexation quasi instantanée ? Parlé de l’index primaire et secondaire ? De l’index inversé ? Des mis à jour d’algorithme ? , etc… Ou je suis hors sujet ? :s
    J’attendrais l’article sinon ^^

    Pour en revenir à l’article, quand tu débutes, travailler avec des professionnels est je pense la plus grande source d’apprentissage. Malheureusement je n’en ai pas encore eu l’occasion. J’espère bientôt :)

  9. Romain says:

    Pour moi, le top du top pour évoluer, c’est avoir un « mentor » pour nous épauler et qui nous explique ce qu’il sait. Ce genre de personne est très expérimentée, on apprend donc énormément. Le soucis, c’est que ce genre de personnes est rare car la plupart du temps, les gens préfèrent garder ce qu’ils savent pour eux. Travailler en équipe nous apprend moins de choses qu’avec un « mentor » mais c’est déjà pas mal.

    Sinon, je suis tout à fait d’accord pour dire que l’on apprend de ses erreurs, l’expérience, il n’y a rien de tel pour devenir un meilleur référenceur.

  10. Yann says:

    Bonjour Sylvain,

    C’est un bon résumé, mais je vais me faire l’avocat du diable en précisant que c’est un point de vue idéaliste, ou du moins d’un freelance.

    Je suis également indépendant, et pour avoir travaillé en agence de com, ou inhouse, je peux te dire que la vision du métier est particulièrement différente. En effet (et malheureusement peut-être), rares sont les dirigeants qui autorisent leurs référenceurs et autres SEO à « être curieux », car cela signifie faire beaucoup de veille, faire ses tests comme tu le dis, réfléchir à des chemins indirects… Et tout ça prend du temps !

    Or dans une optique de production, le référenceur in-house est bien souvent collé devant ses outils. Il faut qu’il pousse les sites de ses clients, point barre. Donc c’est achat de licences logicielles pour espionner les concurrents, pose de BL sur les même spots, traçage des sites bien positionnés à la culotte pour appliquer les même actions en copiant tout ce qu’il est possible de copier, etc… Une fois que c’est fait, on remplit les rapports et les tableurs qui vont bien et on envoie le tout la première semaine du mois.

    Et ensuite c’est reparti… Donc on ne demande pas toujours les compétences, les qualités ou le savoir dont tu parles, mais plutôt une rigueur semblable à une machine : « tu vois ce qui marche pour les autres ? Eh bien tu fais pareil. Et dans un mois je veux qu’on soit en première page. »

    A la compréhension et à la réflexion, beaucoup favorisent l’exécution, surtout en référencement où comme tu dis, il n’y a pas vraiment d »astuces ». Time is money…

  11. Lionel says:

    Effectivement le site de test est une bonne solution. Attention cependant de ne pas trop relié le site à ses autres sites, surtout si le but est d’essayer des technique un peu blackhat… On n’est jamais trop prudent !

  12. Sylvain says:

    @Yann : j’imagine que ça dépend, je suis chez l’annonceur et j’ai du temps pour effectuer ma veille, et c’était le cas aussi lorsque j’étais en agence. Après, il est vrai que cet article s’adresse surtout à des débutants, voire même des étudiants, du coup c’est du temps « off » qui peut y être alloué, si l’objectif est vraiment de s’améliorer ;-)

    @Romain : je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi sur le fait qu’on apprend plus avec un mentor qu’au sein d’une équipe plus nombreuse : une équipe permet réellement de confronter les points de vue et c’est comme ça qu’on avance, de mon point de vue ;-)

  13. Florian says:

    Travailler avec d’autres référenceurs me paraît être une des meilleures idées. Le partage de connaissances reste quelque chose d’important d’après moi. Merci pour cet article, intéressant et bien structuré ;)

  14. Romain says:

    @Sylvain : quand je parle d’un « mentor », je parle d’un cador du référencement. En général, dans une équipe, tous les membres ont presque le même niveau. Certes des idées émergent mais ce sont pas forcément les meilleures. C’est bien sûr une généralité car si un « mentor » fait partie de l’équipe, cela change tout.
    Et puis, avoir un « mentor » qui vous suit et vous conseille, c’est comme un cours particulier et on apprend bien plus. Mais moi aussi, ce n’est que mon avis ;-) .

  15. Thomas says:

    Etant à la base intégrateur/développeur web, je découvre le SEO petit à petit depuis maintenant un peu plus d’an. J’ai appliqué naturellement la plupart de ces conseils et je découvre chaque jour de nouvelles choses.

    Je ne travaille pas avec des professionnels de référencement, et c’est bien dommage, car il y a énormément de choses que je pourrai apprendre ! Du coup, pour moi, les phases de tests sont primordiales, associées aux articles que je lis régulièrement sur des blogs comme celui-ci.

    En tout cas, j’attends maintenant impatiemment l’article sur le fonctionnement des moteurs de recherche ;)

  16. Hamza says:

    Je fais presque tout ce que vous conseillez, est-ce que je suis un bon référenceur :D ?

  17. Julie Robveille says:

    Merci pour cet article !
    Je suis très intéressée par le sujet de votre futur post, à savoir, le fonctionnement des serp. Sujet très vaste qui est finalement peut abordé.

  18. SylvainP says:

    Effectivement, comme tu le dis et comme le dit l’ami magicyoyo, la compréhension du fonctionnement des moteurs est souvent trop absente, et donc les gens bricolent des choses sans savoir pourquoi ils les font, ni comment il faut vraiment les faire.
    Pour les formations pour les pros, a ma connaissance nous sommes peu à faire ça (j’ai même l’impression d’être le seul, mais il faut dire que ça prend 4 à 6 heures minimum). Quand aux formations initiales, là aussi c’est pas au top : souvent les écoles ou FAC font appel à des professionnels du SEO sur ce chapitre aussi, alors qu’il existe des vrais spécialistes des moteurs de recherche (dans le milieu académique comme dans le milieu industriel). Le tout c’est de trouver ceux qui comprennent aussi le SEO.

  19. stef says:

    Je te rejoins complètement (ainsi que SylvainP) sur la connaissance des moteurs et être curieux. Mais surtout se mettre à la place du moteur. Et pour cela, une bonne connaissance technique est un plus (par connaissance technique, je parle de code, de développement…)

    On parle beaucoup d’expérience utilisateurs, écrire d’abord pour l’utilisateur etc… Mais la vrai question est quel signal l’utilisateur va envoyer au robot (on simplifie car généralement quand l’utilisateur est convaincu il renvoie un signal positif). Et pour avoir cette vision global, il faut se pencher sur le robot…

    Mais ce doit être mon côté ingénieur qui reprend le contrôle de mon esprit ;)

  20. Véronique D. says:

    Bonjour ! Merci pour cet article qui reprend les éléments principaux auxquels le SEO doit y penser, tester, et s’inspirer. VD.

  21. chirurgie esthetique tunisie says:

    Merci , un tres bon article
    En tant que référenceur sans beaucoup d’expérience, ca ma beaucoup aides :)

  22. gab says:

    Merci pour ces conseils que je vais m’atteler à suivre rigoureusement.

  23. Galaxy S4 says:

    merci, j’espère que ces conseilles nous aiderons à mieux comprendre la fonctionnement des moteurs de recherches pour mieux pouvoir référencer nos sites

  24. Ad says:

    Avoir le sens de l’analyse aussi et savoir tout remettre en question

  25. Galaxy S4 says:

    exactement, sans oublier l’expérience bien sure
    ———————–
    Samsung S4

    [Modération : ton lien je ne l'ai déjà pas accepté la première fois parce que tu ne respecte pas les règles, c'est pas en mettant un commentaire encore plus spammy, toujours sans respecter les règles et en plus en rajoutant un lien spammy à la fin de ton commentaire que ça va arranger les choses.]

  26. savoir says:

    Personnellement, je vois que tu fais appel aux nouveaux référenceurs débutants et les faire rassurer pour aborder cette démarche, mais je dois signaler que tu as oublié l’importance des réseaux sociaux. Aussi bien le cas d’un référenceur débutant qui n’as pas encore raccroché des contacts avec d’autres professionnels.Quel sera son cas alors ?

  27. tina says:

    Bonjour,
    Merci pour ces trucs. C’est vraiment intéressant de lire quelques guides SEO comme cet article. Je n’ai une question concernant la compréhension du fonctionnement des moteurs. En fait, j’ai pas compris qu’est-ce que vous entendez par l’analyse des logs. Pouvez-vous m’éclaircir les choses.

  28. Frederic Latino says:

    Un bon tutoriel et des bons conseils. Merci .
    On devient bon référenceur avec de l’assiduité dans le travail seo et surtout, comme vous le dites, de « savoir comment fonctionnent les moteurs »., et surtout le géant google…

  29. Cédric says:

    Je ne m’attendais pas du tout à ce type de conseils dans cet article et je suis agréablement surpris car je trouve que tu abordes le sujet avec un point de vue un peu différent.

    Moi qui ai débuté le SEO il y a peu, ce qui me manque encore clairement c’est l’émulation que peut apporter une équipe de collaborateurs. Bien sûr je ne bosse pas tout seul, mais je ne suis pas en agence et personne ne va comprendre mes « problèmes du moment ». Typiquement depuis hier je suis confronté à une baisse de trafic assez substantielle sur l’un de mes sites et … eh bien personne pour échanger. Je vais devoir faire appel aux forums.

    En revanche, cela va dans le sens de l’un de tes points : c’est en étant confronté à ce type de problématique que l’on peut avancer :)

    Quant au fait de comprendre le fonctionnement des moteurs, je suis assez impatient de lire ton article.

  30. pole-web says:

    Partager des idées et des expériences avec d’autres référenceurs permet de faire avancer les choses, d’être également à jour sur les dernières techniques de référencement. Les forums et puis participer à des events sont de bons moyens pour entretenir des relations et voir également ce qui se passe dans le milieu.

  31. GreenArrowFrance says:

    Merci pour ces nouveaux conseils. Il faut toujours être en alerte pour trouver de nouvelles stratégies. Sinon je suis d’accord avec toi qu’il faut tester ses méthodes pour voir ce qui marche ou pas etc…
    Personnellement j’avais un premier site qui était pas très bien référencé dus à des erreurs de débutant. Mon second a tout de suite mieux fonctionné grâce à l’expérience que j’avais acquise.

  32. Fabrice Leborgne says:

    Un très bon tutoriel pour les débutants et même pour ceux qui se disent des experts en référencement. Le référencement est une activité sans limite et il faut être assidu et toujours à temps. Sinon ce que vous avez orchestré pendant des mois pour être sur la première page google (par exemple) peut se perdre en 2 ou 3 jours si vous omettez votre travail SEO. Il ne faut pas non plus oublier le pouvoir des sites socio comme fb, twitter linkedin etc.
    Merci pour cet article intéressant

  33. axel says:

    Certains conseils vont de soi comme le fait de tester, toujours tester et encore tester mais je dois avouer que se frotter à l’expérience d’autres référenceurs est pour moi indispensable. Personne n’est efficace tout seul dans son coin et c’est particulièrement enrichissant de confronter sa technique et ses convictions à celles de ses pairs.
    On peut citer les apéros de l’association SEO camp qui ont l’air bien pour échanger (même si je n’y suis jamais allé lol).

  34. Mikie says:

    Ce sont en effet des conseils qui sont applicables dans tous les domaines =) Mais peut-être particulièrement dans l’univers du SEO, qui évolue rapidement. Je pense notamment au fait de tester et de travailler en équipe : cela permet d’avoir plusieurs ancrage, d’ »actualiser » ses idées [outre la productivité qui en découle].

  35. Michel says:

    Des conseils très avisés, on peut tout résumer par ceci : « pour être un bon référenceur, cherche à t’améliorer au jour le jour ». Pour cela, faut peut-être pas être pressé de se faire trop de thune et privilégier la qualité à chaque fois. C’est pas simple, c’est pourquoi ce métier est d’abord réservé aux passionnés…

  36. britannia says:

    C’est sûr que pour être un bon référenceur il faut bosser. Je ne comprends pourquoi les gens essayent toujours de trouver des recettes miracles. En tout cas merci pour cet article.

  37. Bonjour, très bon article félicitation.
    Tous les points sont pertinants même si je dois reconnaître que j’aurais moi aussi placé le  » comprendre le fonctionnement des moteurs  » en premier points.

  38. Jean says:

    Très bon article, je pense que le meilleure truc à faire pour devenir un meilleure référenceur c’est de s’entraîner directement sur le terrain, mais attention avec des sites test ;)

  39. SEO addict says:

    Merci pour ces conseils très pertinents. Le référencement est un monde en évolution permanente et vous avez tout à fait raison suivre les articles des bonnes personnes et indispensable. D’ailleurs j’ai pu lire un article très intéressant, sur les bon gestes à suivre pour référencer un site e-commerce : [Lien supprimé pour mauvais spam]
    Merci encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Veuillez utiliser votre nom ou votre pseudo. Tout commentaire ne respectant pas cette règle verra son lien supprimé.