Créer du contenu pas cher, c’est possible ?

EuroEst-il nécessaire de rappeler que "Content is king" ? Ça fait un bon moment que Google nous le rabâche, mais il semblerait que cette maxime tende à être de plus en plus vraie. On en invente même des expressions qui-font-pro-sur-les-articles-de-blog : le fameux content marketing. Sauf que comme beaucoup d'autres, vous n'avez pas forcément le temps de rédiger de beaux textes, vous n'avez pas non plus le temps ni l'envie d'apprendre à manier un logiciel de création graphique/montage vidéo/etc. et vous n'avez pas nécessairement le budget pour engager une personne ou faire appel à une agence ou un freelance spécialisé.

Mais ce n'est pas une raison pour vous passer d'un bon contenu. Il existe plusieurs astuces de pingre qui peuvent aider à créer des contenus pour pas trop cher, et de qualités s'il vous plait ! Je sens que je viens de titiller votre curiosité, alors je ne vais pas vous faire attendre plus longtemps et je vais vous présenter ces différentes astuces.

Faites travailler ceux qui en ont besoin

Et qui ont la capacité de le faire ! Où est-ce que je veux en venir ? Il existe un plan souvent sous-estimé pour créer tous types de contenus : les étudiants. Beaucoup d'entre eux proposent leurs services pour se faire un peu d'argent de poche mais aussi quelques références avant de partir à la recherche d'un stage ou d'un emploi. Vous voulez réaliser une infographie ? Un étudiant en graphisme se fera un plaisir de la réaliser contre quelques euros. Une vidéo ? Même principe !

Mais où trouver ces étudiants ? Plusieurs sites et forums proposent de mettre en relation les étudiants et les entreprises, le plus connu d'entre eux reste L'Étudiant avec à votre service. Recherchez une offre qui vous correspond, présentez votre projet et engagez les négociations.

N'oubliez surtout pas le plus important dans ce type de transactions : protégez-vous. Vous aurez besoin au minimum d'une facture et d'un contrat, votre interlocuteur doit donc être une structure légale. Au pire si ce n'est pas le cas, conseillez à l'étudiant de s'inscrire comme auto-entrepreneur. Demandez également de payer à la livraison. Deuxième protection bien utile : dans le cadre d'un travail visuel comme une image, une infographie, un pdf ou une vidéo, n'hésitez pas à demander d'intégrer un filigrane (comme le gros logo "fotolia" sur les images présentées sur le site) lorsqu'il vous présente son travail. Et tant que vous n'aurez pas demandé de retirer ce filigrane, ça signifie que vous n'êtes pas satisfait du résultat, donc que vous ne paierez pas. Ça rassurera aussi l'étudiant qui saura que son travail ne sera pas utilisé gratuitement. Et une protection supplémentaire : précisez que vous serez titulaire des droits d'utilisation une fois le règlement effectué.

Bonus : si l'étudiant possède un CV en ligne, il risque faire un lien vers votre contenu une fois qu'il sera publié :)

Utilisez les sites de services low-cost

Finalement on reprend le même principe qu'avec les étudiants mais on s'attaque à une autre cible. Plusieurs sites, Fiverr en tête, permettent à leurs membres de proposer des services à des prix défiants toute concurrence. Sur Fiverr par exemple, tout coûte $5 (avec possibilité de demander des options pour un prix plus élevé), de la voix off à la création d'un logo.

Bien sûr, il y a beaucoup à jeter avec ce genre de sites, mais il faut savoir également qu'en les épluchant au maximum, on peut tomber sur des petites perles. Pas de quoi faire de grosses révolutions, mais pour un petit buzz, vous pourrez largement trouver votre bonheur.

Mettez en place un concours

J'adore les concours. Pas en tant que joueur, non, de toutes façons je n'ai jamais de chance. Par contre en tant que SEO, c'est une véritable mine d'or. En organisant un concours, vous pourrez gagner entre autre des liens, des tweets, des likes, des +1, de la visibilité ou du contenu. C'est bien sûr ce dernier point qui nous intéresse ici.

Si vous avez un produit à offrir et un besoin particulier en contenu (textes, photos, etc.), commencez par estimer le nombre de contenus utilisables (il y aura certainement des contenus de qualité passable dans ce que vous récupèrerez) dont vous disposerez à la fin du concours. Faites le ratio coût du lot/quantité de contenu utilisable, si le résultat est à votre avantage : lancez le concours !

Voici un très bel exemple, facile à interpréter puisque nous avons les résultats. L'agence Axe Net (et oui encore elle, je vais encore devoir faire un lien vers son blog, mais que voulez-vous, quand les idées sont bonnes...) a mis en place il y a environ un an un concours permettant de gagner 3 places pour le SMX 2012.

On y apprend que la place vaut 895 €, le lot coûte donc 2 685 € dans l'éventualité où tout a été payé plein pot, ce qui n'est pas nécessairement le cas. On y apprend également qu'un texte de minimum 300-350 mots était demandé mais j'ai tendance à penser que beaucoup ont fait du zèle, disons qu'en moyenne ce sont des textes de 500 mots qui ont été reçus. Enfin, on apprend que 19 personnes ont participé, donc autant de textes. Faisons un calcul rapide :

  • Dans le pire des cas le lot a coûté 2 685 €,
  • En agence de rédaction, un texte de qualité de 500 mots vaut environ 150 €,
  • Ce sont 19 textes qui ont été reçus, donc 150x19=2 850 €

Dans le pire des cas, Axe Net a donc économisé 165 € sur cette opération, et un sou étant un sou, ce n'est jamais négligeable.

Utilisez des outils gratuits

Ce moyen de créer du contenu pas cher diffère un peu des trois précédents puisque vous allez devoir fournir le travail nécessaire à la création. Il existe bon nombre d'outils gratuits qui permettent de réaliser des dizaines de types de contenus différents sans compétence particulière. Je vais prendre ici un exemple que je connais bien puisqu'il vient de ce blog.

Si vous êtes un lecteur assidu, vous vous souvenez certainement de cette étude que j'ai réalisée auprès de référenceurs pour connaitre leur avis sur les facteurs importants en 2013. Voici tout ce dont j'ai eu besoin :

  • Une page HTML avec une iframe à l'intérieur,
  • L'outil "Formulaire" de Google Drive,
  • Microsoft Excel pour l'extraction et l'analyse des données (qui peut être substitué par l'outil "Feuille de calcul" de Google Drive)
  • Microsoft Powerpoint (qui peut être substitué par l'outil "Présentation" de Google Drive)
  • Quelques images libres de droits (qui ne sont pas forcément payantes, rappelons-le)

J'ai donc utilisé de l'existant (la page HTML, les logiciels Excel et Powerpoint) et du gratuit (le formulaire Google Drive et les images). En ce qui concerne le temps alloué à ce projet, j'ai passé une douzaine d'heures sur l'enquête (comprenant la réflexion pour les questions, la création du formulaire, l'extraction et l'analyse des données et la réalisation des slides) à laquelle on peut ajouter environ une heure et demie pour rédiger l'article.

Conclusion

Il existe bien sûr d'autres moyens pour créer du contenu pas cher, voire même gratuitement, certains que je connais et d'autres que je ne connais pas. À vous de voir ce qu'il est possible de réaliser avec vos moyens et les possibilités offertes par votre secteur, mais vous avez déjà ici quelques pistes pour avoir pas mal de contenu d'avance.

Et comme on est là pour partager, quels sont vos plans pour créer du contenu pas cher ?

Catégorie Référencement | Thématique .

37 réponses à Créer du contenu pas cher, c’est possible ?

  1. Anto says:

    Merci pour tous ces conseils permettant de faire des économies. J’avoue que le prix pratiqué sur les sites présentés est en effet très compétitif. L’idée de créer un concours est elle aussi une idée ingénieuse. De toute façon nous sommes sans cesse à la recherche de nouvelles idées quand on n’a pas une armée de personnes sous nos ordres :)

  2. Marion says:

    Hum intéressant comme article, concernant le statut auto-entrepreneur, même si la création est simple, beaucoup d’étudiants ne sauteront pas le pas et préféreront s’arranger à l’amiable (pour commencer). Après cela reste une relation de confiance.

    Sinon , il y a le contenu offshore (rédaction dans des pays francophones, comme au Gabon et surtout le plus connu, le Madagascar ou les prix sont aussi bas que Fiverr et la qualité meilleure.)

    Il y a aussi tout le contenu « mort » (plus référencés sur google), les sites fermés, un coup de xenu sur des annuaires etc…

    Il y a aussi le contenu privé dans des forum non indexé.

    Après les deux dernières solutions ne sont pas forcément légale donc à risque et péril ;)

    Au plaisir.

  3. Vincent says:

    Merci pour cet article, les conseils donnés sont efficaces.
    En effet, il est important d’avoir du contenu mais ce contenu est souvent cher (voir très cher!) et une petite structure ne peut se permettre d’en acheter toute les semaines. Et lorsque l’on n’a pas la plume d’un écrivain, c’est un casse tête pour écrire un contenu efficace.
    Je prend vos tips et pars à la recherche du contenu « low-cost »!

  4. Guillaume says:

    De bonne astuces tout ça, j’avais déjà pensé à l’idée d’un concours et dans mes calculs le ROI était très positif, après ce ne sont que des approximations. Mais en comparant à ton calcul par rapport au concours qu’il y avait eu sur AxeNet les résultats concordent à peu près.
    Je n’avais pas trop pensé à aller directement faire travailler les étudiants, mais on peut avoir de bon résultats je pense.
    En tout cas je pense que dans ce que tu viens de citer la meilleure idée est le concours. Certes c’est peut être plus difficile à mettre en place, ça prend du temps mais au final je pense qu’on peut s’en sortir gagnant sur pleins de points.
    Déjà si le concours est bien pensé et organisé l’organisateur peut gagner de l’argent et ça ce n’est pas négligeable. Mais en plus le concours va apporter de la visibilité, du trafic, de nouveaux clients potentiels. Et outre retweet, like et autres signaux sociaux il devrait être facile de gagner des backlinks.
    Si j’avais à choisir une méthode ça serait bien cella là !

  5. Incomabord says:

    Super article, je vous rejoint complétement pour l’appel aux étudiants, la majorité sont très motivés car plus que de l’argent gagnez c’est des références et de l’expérience qu’ils recherchent. Pour la création de logo, un peut de SEO (commentaires de blog, annuaires etc), création d’un blog c’est une bonne idée. Après j’ai vu des offres de création de site e-commerce, je conseil tout de même de passer par une agence ou un prestataire pro.

    J’ai jamais encore testé fiverr, j’ai eu des échos plutôt négatif donc il va falloir fouiller dedans.

    Sinon j’ai déjà sous traité à l’étranger, au Madagascar et les prix sont bas mais une bonne qualité et des délais plus que raisonnable.

    Au plaisir.

  6. Bruno says:

    Bonjour,

    Cette liste est en effet intéressante, mais attention toutefois au low-cost qui pourrait bien vous réserver quelques mauvaises surprises (mauvais français, articles hors sujet ou dupliqués …).
    Une bonne technique pour créer du contenu pas cher est de proposer la publication d’articles invités, d’autant plus lorsque nous disposons d’un site ou blog bien positionné sur certaines requêtes et/ou disposant d’un PR qui commence à intéresser plus d’un webmaster en mal d’optimisation de référencement!
    Cette technique est gratuite, mais il faut tout-de-même fournir un travail de « prospection », de modération/correction, de mise en page et surtout de mise en avant.
    En effet, il ne faut pas se contenter de simplement publier le contenu qu’on vous envoie, car vous risquez d’avoir de mauvaises surprises et vos rédacteurs attendent de vous que vous les mettiez en avant, alors si ce n’est pas le cas, ils ne travailleront plus pour vous.
    Enfin pour ceux qui ne connaissent pas encore le portage salarial (et si vous le permettez), je vous invite à lire l’article que j’ai publié à ce sujet hier:

    Amicalement,

    Bruno

  7. Romain says:

    Hello !

    Niveau contenu pas cher, on peut aussi trouver de bon rédateur à Madasgascar qui procurent des textes de très bonnes qualités à des prix super intéressant et sur n’importe quel sujet…

    :)

  8. Je suis étonné de ne pas voir TextMatser et /ou Text broker apparaitre dans ton article. Personnellement, je ferais plus confiance à ce genre de site (au vue des avis que j’ai lu sur différents blogs) qu’à un site comme fiever.

    Je ne connaissais pas du tout le service du site l’Etudiant. Et en effet ca peut être très intéressant pour un étudiant qui n’est pas en alternance. Ca peut améliorer son CV considérablement. Plutôt que de faire des petits boulots, autant que son travail serve pour le futur.

  9. Pierre says:

    Salut,

    Alors j’ai envie de dire après avoir lu l’article avec soins, que je ne suis pas réellement convaincu qu’on puisse trouver du contenu pas cher, car les rares spots qui sont vraiment économique demandent tout de même un travail conséquent.

    L’étudiant, rare sont ceux qui auront un statut Auto-entrepreneur ou alors ils sont dans une démarche de professionnalisation, donc ça revient au même tarif ou presque qu’un textbroker ou autres.

    Fiverr, c’est bien pour du contenu vite fait, surtout les vidéos à très bas prix, pour le reste en matière de contenu ce n’est pas très tendance Google 2013.

    Les concours, c’est super, mais le temps de travail autour du concours, en particulier pour une agence web, si ce n’est pour le buzz et les liens qu’on peut ramasser sinon ça ne vaut pas vraiment la peine, économiquement c’est beaucoup de temps de perdu pour une rentabilité globale intéressante, mais pas du tout côté contenu, côté image, côté liens, côté buzz, côté activisme dans le référencement, désir de partage, ce qu’on veut, mais le contenu pas cher n’est pas là.

  10. Evenstood says:

    Super ton article, tu m’as fait découvrir des choses alors c’est la raison pour laquelle je plussoie gravement cet article !

    Fivver je m’étais jamais pencher dessus, c’est un genre de mechanical turk ce truc ?

    Concernant l’étudiant, j’avais pas vu cette information, même si je réfère pêcher mes étudiants en direct dans ma ville et avoir un contact physique avec (ok je vois les gars du vendredi qui glousse ;) ).

    Côté concours, c’est encore bien mieux quand les lots sont sponsorisés comme chez Sylvain Axenet :) C’est du tout bon et tout gagnant tout en faisant bien la promotion de l’event, tout le monde y est gagnant !

  11. Lionel says:

    Je confirme que l’on peut trouver des choses très intéressantes sur fiverr. En revanche il faut vraiment faire le tri, car on peut également tomber sur du contenu copié/collé, de la traduction automatique google translate etc…

  12. Mahary says:

    Merci pour les conseils, je ne connaissais pas le service de l’étudiant mais à tester pour voir ce que ca donne. Il y a aussi l’astuce du stagiaire en interne même si c’est un peu plus « lourd ». Quelques offres de stages dans des écoles et un peu de télétravail ca passe plutot bien généralement

  13. Fab says:

    Et les plateformes Great Content ? Text Broker et compagnie ? Il est tout a fait possible de commander des textes de bonne qualité sur ces plateformes pour un prix raisonnable. Ces poids lourds de la rédaction en ligne low cost on fait leurs preuves depuis quelques temps, je suis étonné de ne pas les voir figurer sur cette liste.

  14. Mikie says:

    Pas mal comme article, je n’y aurais pas du tout pensé. Travailler avec les étudiants ça doit être vraiment top, puis ça permet d’établir un bon contact. Les concours aussi c’est vraiment bien vu, mais plus risqué (il faut avoir un certain nombre de participant). Puis il faut avoir une certaine somme en un seul coup pour des textes publiés au compte goutte.

  15. Théodore says:

    Bonjour Sylvain,

    Les deux dernières méthodes données dans le commentaire de Marion sont vraiment les moins chères, puisqu’il suffit de faire tourner les logiciels pour ramasser les contenus et les spinner un minium de façon à les rendre moins repérables par les auteurs. C’est du BH, mais qu’est-ce que c’est utilisé !

  16. Lutin says:

    J’ai testé personnellement les services de L’Etudiant, en rédaction web ultra spécifique (chirurgies, pathologies avancées etc..) c’était vraiment plus que correct, évidement des étudiants en médecine ou pharma le niveau est plus que louable. Cependant leur faire comprendre qu’un satut AE c’est rien et rapide à faire pour qu’ils soient conformes…c’est une autre paire de manches.
    Textmaster…j’ai testé mais il n’y a qu’un seul rédacteur en niveau expert en domaine santé/médecine dans leurs bases!!! c’est dommage.

    Bonne santé!

  17. Jude says:

    Comme dit Romain, le offshore peut offrir de bons résultats même s’il faut bien sourcer en amont.
    Bon article merci

  18. Sante et nutrition says:

    La piste des étudiants est pas mal, mais il ne faut pas toujours être pressé et on peut aussi perdre pas mal de temps à leur expliquer l’auto entrepreneur :)

  19. RocketSEO says:

    Merci pour cet article regroupant des idées originales, et particulièrement celle du concours !

    Sinon, on peut toujours passer par textmaster qui reste assez abordable en général. Après, l’inconvénient, c est que les textes sont souvent d une qualité variable d une fois à l autre. Parfois, les rédacteurs ne font que paraphraser grossièrement des textes déjà présents sur le net.

    Enfin, un bon vieux étudiant pas cher, c est toujours le mieux!

  20. Raucaz says:

    Lorsqu’on touche aux données sensibles d’une boîte, en l’occurrence l’écriture de son catalogue client, il faut être prudent comment un sioux. Ce serait une économie de bout de chandelles et un accident marketing que de mettre en ligne un texte maladroit en terme de syntaxe, d’orthographe, de style, de compréhension du sujet mais aussi de grammaire SEO.

    Et de plus, ce n’est pas donné à tout le monde de couvrir l’univers sémantique d’un sujet en moins de 4 heures : un billet de 300 mots écrit en plus d’une heure, c’est déjà trop long, lorsque plusieurs centaines de pages sont à rédiger.

    Une solution interne dans son business plan, au moment de la création de la boîte, est d’intégrer un commercial qui ait aussi le goût de la plume et du SEO . En plus de son fixe ou pourcentage sur ses ventes, il recevrait une comm supplémentaire sur les produits qu’il aura publié. L’autre solution bien sûr est de trouver une agence rédactionnelle spécialisée référencement avec des tarifs de ouf. Bien sûr.

  21. Sylvain says:

    Ca n’a pas l’air d’être clair pour tout le monde, et loin de moi l’idée de me prendre pour un gourou ou quoi que ce soit du genre, mais j’ai l’impression que beaucoup de référenceurs ont des oeillères.

    Relisez bien l’article et rendez-vous compte que,mis à part sur l’exemple du concours organisé par AxeNet (qui n’est qu’un exemple parmi tant d’autres), je n’ai jamais parlé de texte. Cher confrères, le contenu ne se limite pas uniquement à du texte (ni à des infographies, je vois déjà vos réactions arriver…)

    Petit rappel : un contenu ne se crée pas pour le plaisir d’en avoir un, il répond à un objectif clair et précis, fixé en amont. Celui-ci peut être de vendre un produit, de lancer un buzz, d’obtenir du lien entrant, de délivrer une image de professionnel ou que sais-je encore. Alors certes, une fiche produit ne sera que meilleure si c’est une personne directement concernée qui la rédige. Et encore, si votre cahier des charges est très bien réalisé, c’est vous qui définissez ce que contiendront ces fiches.

    Maintenant je reviens sur le sujet de l’article : je parle de création de contenu et non pas de rédaction de textes. Et force est de constater que dans la plupart des PME, les ressources nécessaires (temps, budget, force de travail) à la création d’un contenu spécifique sont souvent loin d’être présentes parce qu’il y a simplement d’autres priorités.

    Enfin un contenu qui marche n’est pas nécessairement un contenu complexe. Encore une fois, tout dépend de vos objectifs.

  22. Sylvain (AxeNet) says:

    Hello Sylvain

    Je te rassure, le concours avec les places à gagner au SMX ne pas pas coûter ce que tu annonces :-)

    Sinon, pour revenir sur Fiverr, la petite opération que j’ai faite pour récupérer des « plusseurs » m’a coûté 18 euros. Car comme tu le dis, un contenu ce n’est pas forcément du texte, en l’occurrence, c’était une vidéo.

    Je l’avais détaillé ici : http://www.secrets2moteurs.com/agrandir-ses-cercles-google-plus.html

    J’acquiesce donc totalement à ton article, le contenu, on peut le trouver pour pas cher en ayant un peu d’imagination.

    Et sinon, merci encore (une fois de plus) pour la citation.

  23. Sylvain says:

    Salut Sylvain,

    En effet je me doute bien que les places n’ont pas coûté ce que j’annonce, j’ai même ma petite idée de ce qu’elles ont coûté :) (d’ailleurs, tu vas réitérer l’opération ?)

    J’étais passé à côté de ton opération qui aurait pu servir aussi d’exemple pour cet article et faire taire quelques doutes que j’ai pu voir dans les commentaires !

  24. lionel says:

    Bonjour Sylvain,

    J’avais opté pour ce genre de solutions et j’ai décidé de tout stopper pour pondre du contenu de qualité mais forcément avec une fréquence moins élevée. Je préfère écrire des articles courts et succincts avec une valeur ajoutée. Après tout dépend de ce que l’on souhaite faire et des objectifs à réaliser.

  25. arnaud says:

    Étant moi même étudiant en licence pro de rédaction web, j’ai déjà eu plusieurs propositions pour de la rédaction de contenu, en revanche les prix proposés sont vraiment ridicules la plupart du temps…

  26. J’ai testé et approuvé la rédaction offshore (après avoir trouvé un bon rédacteur). Ça ne s’adapte pas à tous les cas de figures mais pour de la ré-écriture de contenu, c’est un très bon compromis pour :
    – générer de jolies fiches bien écrites qui sont plaisantes à lire
    – produire du contenu qualitatif pour les moteurs

  27. Arnaud says:

    Très bon article qui donne de bonnes idées, personnellement c’est vrai que la solution de « l’etudiant » me semble la plus intéressante. D’un côté l’étudiant acquiert de l’expérience et de l’autre le client peut avoir un travail de qualité sans se ruiner.

    A voir ensuite dans les détails, mais je vais tester je pense, au moins pour de la rédaction de contenu.

  28. Sandra says:

    L’idée de l’article me paraît très bonne et opportuniste. Le problème, d’après moi, est que créer du contenu de qualité aura forcément un coût important. Que ce soit en terme de temps ou de monnaie.
    Je déconseille le low-cost qui risque de faire perdre beaucoup de temps et d’argent pour un résultat médiocre.

  29. ERIC REDACTION says:

    Bonjour,

    Merci pour cet article….Une petite astuce, il y a aussi les rédacteurs qui privilégient les partenariats sur le long terme avec les blogs et autres sites et au final l’investissement est vite rentabilisé…:)
    Il ne s’agit pas d’auto promotion mais d’une révélation. :)

    Bonne continuation à tous

  30. Matthieu says:

    Fiveer, il faut faire attention au contenu quand même… c’est souvent du vrai low-cost ;)
    Après les platesformes de rédacteurs comme Textbroker/master font assez bien leur boulot mais c’est un poil plus cher (ca reste raisonnable).
    Pour l’étudiant, oui pourquoi pas ! Faut trouver le bon et ne plus le lacher.

  31. david says:

    Je fais aujourd’hui très attention au low-cost car il y’a des risques. ça manque de sérieux dès fois car les prestataires peuvent traduire du contenu anglais et j’appelle pas ça du contenu à forte valeur ajoutée.

  32. megane says:

    En effet Fiverr marche vraiment bien même si le plus chiant reste les délais de rédaction.
    En passant par du offshore, on a un contact direct et des réguliers, j’ai tenté la méthode etudiant mais ils sont parfois bien trop lent par rapport aux rédacteurs offshore.

    Aussi il y a odesk.com que j’ai découvert, possibilité de postuler des jobs comme la rédaction d’article et autres tâches.
    100$ 20 articles de blogs de 300 mots, c’est pas mal.

  33. Denna says:

    Bonjour,

    Travailler que ce soit avec un rédacteur offshore ou un étudiant, il faut savoir dénicher le bon en terme de qualité rédactionnelle mais aussi pointilleux dans les délais de livraison. Les deux options sont bon marché et tout le monde est gagnant-gagnant si chacun sait ce qu’il doit faire. A Madagascar toutefois, beaucoup sont devenus méfiants pour avoir vécus des expériences désastreuses comme des contrats demeurant impayés et je les comprends tout à fait en me mettant à leur place!

  34. Lucie says:

    L’idée de passer par des étudiants n’est pas dénuée de sens, j’y songerai d’avantage à l’avenir lorsque j’aurais des besoins spécifique de contenu. Contenu pouvant bien entendu s’entendre de manière autre que du texte brut !

  35. Grégory says:

    Une autre option : s’inspirer des contenus anglophones. Je dis bien s’inspirer et pas pomper …

    C’est ce que je pratique pour certains de mes articles. Certains articles anglais sont vraiment bien : bien écrit, inspirants, documentés, intéressants … Et donc je m’en inspire pour créer un article équivalent, adapté au public francophone/français, en adaptant la structure, les infos, …

    Par contre, j’ai déjà vu des sites français traduire directement un article anglais, presque mot à mot, et sans indiquer la source. Et ça, c’est assez moyen …

  36. Florian says:

    Pas idiot l’idée de faire travailler des étudiants.

    Quand aux concours pour un peu que l’on propose un service payant ou un produit les lots sont alors trés simple à obtenir pour pas beaucoup d’investissement.

    Il existe plusieurs autres possibilités :
    - Faire des résumer de textes (pas de plagiat)
    - Créer des infographies à l’aide de statistique publique
    - Traduire des textes/articles d’une autre langue (à demander l’autorisation à l’auteur)
    - …

    Toutes ces solutions permettent également de créer du contenu de qualité sans énormément d’inspiration ou de travail (si ce n’est pour la traduction).

  37. Kelly Quinquis says:

    Bonjour,

    Merci pour cet article. Pour moi, la création de contenu de qualité reste la priorité, tout en étant capable d’ensuite le booster sur les réseaux sociaux à moindre coût ; à cet égard je pense que la scénarisation des promotions sociales peut faire gagner un temps considérable : http://news.social-dynamite.com/promotion-sociale-scenarisee-de-contenus

    Merci encore,
    Kelly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Veuillez utiliser votre nom ou votre pseudo. Tout commentaire ne respectant pas cette règle verra son lien supprimé.