Comment cibler la longue traine ?

Longue traineLes mots clés génériques sont bouchés, il est aujourd’hui difficile (voire quasi-impossible) de récupérer les premières positions sur ce type de mots-clés. Bien, maintenant que j’ai flingué le moral de tout le monde, plutôt que de tout arrêter et aller élever des chèvres dans le Larzac il serait temps de trouver des solutions pour s’en sortir.

On a tous entendu parler du concept de longue traine, depuis plusieurs années même, mais comment se positionner sur la longue traine ? Voici quelques petites astuces dans cet article qui permettront de se faire une petite place dans les SERP.

Travailler la longue traine avec du contenu

Et oui, on en revient toujours au même sujet : le contenu. Et dans ce cas, le contenu textuel plus paticulièrement. Reprenons les bases : Google aime le texte parce qu’il sait le lire, il sait l’indexer et il sait le restituer. Les internautes effectuent des recherches avec des mots. Jusque là on est d’accord. Maintenant que se passe-t-il si les mots recherchés par l’internaute sont présents dans vos textes ? Votre page ressortira, bien placée ou pas, mais elle ressortira. Maintenant, avec les optimisations SEO qui sont enseignées un peu partout sur le net, il est fort probable que la page ressorte bien positionnée.

Vous allez me dire « oui mais moi mon site est en place et j’ai beau y réfléchir, je vois pas comment je pourrais ajouter du contenu ! » Ta-ta-ta ! Je réponds non ! Combien de sites e-commerce proposent des listings de produits sans description en haut de la catégorie ? Combien de fiches produits e-commerce ne proposent pas de descriptions autres que les caractéristiques du produit ? Il est toujours possible d’ajouter du contenu. Et si le contenu est déjà là, et bien on fait autre chose, on rajoute des pages.

Plus de pages pour mieux se positionner

« Sans rire Sylvain, regarde mon site de vente de jeans, je suis bon là au niveau du contenu, j’ai fait tout ce que tu m’as dit ! »

C’est vrai, tu as raison. Ta catégorie « jean homme » a un petit texte de présentation, de même pour ta catégorie « jean femme » et pour toutes tes catégories « jean homme +marque » et « jean femme +marque ». Tes fiches ont une super description, un peu funky, elles donnent même des conseils pour les assortir avec d’autres vêtements. Franchement tu as fait un bon boulot, mais pourquoi ne pas aller plus loin ?

Si j’étais à ta place, je chercherais à faire d’autres pages de catégories supplémentaires, et pour ça tu n’as pas forcément besoin d’avoir plus de produits. En effet, avec les produits que tu as déjà, tu peux par exemple créer :

  • Jean bootcut homme
  • Jean homme coupe droite
  • Jean homme slim
  • Jean femme taille basse
  • Jean femme slim
  • Jean femme taille 38
  • Jean femme avec bijoux
  • Et pour me faire plaisir (ainsi qu’à mon pote Justin) tu peux aussi faire « jean avec poche Zippo », mais je te l’accorde c’est vraiment pour une petite niche.

Tu peux en trouver des tonnes comme ça. Ces pages auront plusieurs avantages :

  • Elles te permettront de te positionner sur ces requêtes
  • Elles seront autant de portes d’entrée vers tes fiches produits
  • Elles rassureront l’internaute qui saura exactement ce qu’il va trouver sur cette page, et si c’est ce qu’il recherche, c’est un grand pas vers la conversion

Alors bien sûr, pour faciliter ça il faudra que tes fiches produits soient bien construites et surtout que tu leur associes un certain nombre de caractéristiques dans ton back-office. C’est du travail, mais si ça permet de vendre, autant foncer !

«  T’es un génie Sylvain ! (Quoi ? J’ai pas le droit de m’envoyer des fleurs de temps en temps ?) Mais du coup, comment je peux savoir ce qui est intéressant comme requêtes à cibler ? »

Quelle longue traine faut-il cibler ?

C’est finalement la question la plus légitime : quelles expressions doit-on cibler ? Et bien pour la longue traine, ça se passe comme pour les requêtes génériques.

Un passage par Google Keyword Tool va s’avérer nécessaire. Tu tapes donc une première expression (puis une deuxième, une troisième, etc.), tu exportes les recherches connexes que te propose Google et tu filtres ton export en fonction de différents paramètres :

  • Les suggestions hors-sujet
  • Le volume de recherches
  • Les produits que tu proposes
  • Etc.

Seulement voilà, Keyword Tool a un gros problème concernant les suggestions : il ne va jamais te proposer de vraie longue traine. Ben oui, son but c’est de vendre de l’Adwords aux enchères donc moins il donne d’idées, plus ses clients se cantonnent aux idées qu’il donne, plus ils enchérissent sur ces seules idées. Du coup il va falloir trouver autre chose que ces suggestions.

En parlant de suggestions, il existe un super outil qui répond au doux nom d’Ubersuggest. Son principe est de scrapper les suggestions de Google Suggest en fonction d’une première expression que tu auras définie. Tu auras donc de la vraie longue traine, et recherchée par les internautes en plus, puisque Google Suggest se nourrit des requêtes des utilisateurs. Là encore, il te faudra faire le travail de filtrage dont j’ai parlé quelques lignes au-dessus.

Conclusion

Il est donc possible de truster les premières positions des SERP en choisissant de cibler la longue traine. L’important est de bien définir cette longue traine et de mettre en place les optimisations nécessaires pour être bien positionné.

Encore une fois, d’autres moyens permettent de cibler la longue traine avec par exemple le contenu généré par l’utilisateur (aidez-moi à la cibler, commentez…) et d’autres moyens permettent de savoir quelle longue traine cibler, en jetant un œil aux recherches que les internautes font sur votre site par exemple.

D’autres lectures en relation :
La balise Title
L’écriture pour le web

Source de l'image : InsideDaWeb

Catégorie Référencement | Thématique .

45 réponses à Comment cibler la longue traine ?

  1. Rémi says:

    Très bon article sur ce qui est à mon avis le plus gros chantier du SEO lorsqu’il crée du contenu. Tu préconises donc l’utilisation de tags pour qualifier toutes les pages ?

    Pour tous ceux qui ne voient pas immédiatement l’intérêt de travailler intensément la longue traîne pour un site e-commerce, je me permets de donner le lien d’une étude SEW très intéressante (même si elle ne distingue pas les mots clés à marque des autres) : http://searchenginewatch.com/article/2214529/Head-vs.-Long-Tail-Keywords-Analyzed-Impressions-Clicks-Conversions-Profitability

  2. GeekPress says:

    Très bon article. Je crois qu’il m’a convaincu à indexer les pages de tags sur mon blog.

    Jusqu’à présent, elles sont en noindex, follow et je pense les mettre en index pour pouvoir me positionner sur certaines rêquetes.

    Par contre, il faut mettre un extrait différent pour chaque page ? On ne risque pas du duplicate content si on a le même extrait de nos articles sur plusieurs pages de tags et/catégories ?

  3. En effet il est impossible maintenant de se placer sur des mots clés uniques.
    Les mots clés avec un produit + pas cher ou discount sont également très dur.
    Quand je vois la merde que sort Google sur certaine requêtes…
    On a tous vu dans ses spamco un « tn requin pas cher » ou une connerie du genre.

    Bref tous ca pour dire que ca devient de plus en plus difficile de se placer sur des mots clés qui attire du trafic quand on débute car la concurrence est dur…
    Il ne faut pas oublié que la longue traine représente généralement 80% des visites via moteurs de recherche.

  4. Sylvain says:

    @GeekPress : ça dépend, si tes tags correspondent en général aux mêmes catégories il vaut peut-être mieux éviter. Je vois plutôt l’utilisation de tags pour créer d’autres types de pages que la « classique » page tags, justement. Si par exemple dans tes articles tu as des tags pour chaque version de WordPress, il peut être intéressant de créer des pages regroupant les articles tagués avec du contenu autour, ça limitera le risque de contenu dupliqué. Après, tu peux aussi choisir d’afficher l’extrait pour les pages catégories et le début de l’article pour les pages tag par exemple, si tu crées à chaque fois un excerpt différent.

  5. Justin says:

    Merci à toi mon bon Sylvain pour toutes ces références. J’avoue que je n’ai jamais eu l’idée de la requête « jean avec poche Zippo ». Mais je suis tout à fait d’accord avec toi quand tu dis que ces types de requêtes convertissent moins de gens mais mieux vu qu’elles sont très précises.

    J’ajouterais que c’est la longue traîne qui va rapporter des visites à votre site quand celui-ci est jeune et qu’il ne peut pas encore se positionner correctement sur des expressions concurrentielles. Le temps qu’il prenne du volume et que vous lui fassiez des liens, la longue traîne est essentielle.

    Merci de votre compréhension.

    PS : J’ai un plan pour le Larzac pour ceux qui en ont marre du SEO ! ;-)

  6. Keeg says:

    La difficulté, c’est de prendre et faire les bons choix au départ. Gros mots-clés ou longue traîne ? Longue traîne ? Comment est fait le site ? Merde, faut tout refaire…

    Sinon, laissez tomber l’indexation des tags, faîtes de vraies pages.

  7. GeekPress says:

    @Sylvain : Mes catégories sont totalement différentes. Les catégories sont du genre : astuce, tuto, guide et mes tags sont plus ciblés comme référencement, optimisation, taxonomies, custom post type, etc…

    Du coup, si j’ai un extrait différent comme tu le conseilles, ça devrait être bon ?

  8. christophe says:

    As-tu de bon résultat avec ubersuggest ? Je n’ai jamais réussi avec quelque chose de bien pour des mots-clés en français.

  9. Fabien says:

    Généralement, dès qu’une page ou une fiche produit possède assez de contenu (plus de 150 mots), elle a de fortes chances de profiter de la long tail si quelques liens de qualité suivent par la suite. Le plus dure, notamment pour une boutique en ligne, est de produire du contenu éditorial pertinent et utile au visiteur. Cela demande de bonnes compétences en rédactionnel mais le jeu en vaut largement la chandelle (plus de visites et meilleur taux de conversion)

  10. seb says:

    Merci pour l’outil de suggestion de mots clés je ne le connaissais pas celui-la ça laisse une alternative au keyword tool de Google.

    Pour le concept de longue traine je suis d’accord avec toi dans le sens où les expressions phares sont de plus en plus impossible a ranker, mais c’est parfois difficile de faire accepter au client que ca va pas être possible de se placer en premier sur une requête concurrentielle sur son domaine qui à 1 mois d’ancienneté !!

    Ce qui leur fait souvent peur, c’est la perte de temps liée à la production d’un contenu favorable à la longue tail mais en général c’est vite oublié quand tu leurs sort les stats de visites liés à cette même longue traine !

  11. Valentin says:

    Je pense que la longue traine est plutôt mal utilisée quelque fois, car on cherche un résultat rapide sur des mots clés à fort trafic, mais finalement la longue traine rapporte beaucoup plus (enfin ça dépend ;) )

  12. Arnaud says:

    Tout simplement merci puisque je ne connaissais pas Ubbersuggest, et cela va bien m’aider pour un de mes projets futurs ! Le fait que cela soit basé sur la vrai recherche utilisateur, c’est vraiment un gros plus. Et puis, c’est gratuit, parfait !

  13. Mathilde says:

    En fait on en revient toujours au contenu, quelque soit les mots clés que l’on essaie de faire positionner. Je suis assez d’accord avec @lereferenceur, quand on débute c’est assez difficile de se faire une place.
    Merci pour l’article et pour tes conseils ;)

  14. Mikiweb says:

    Très bon conseil notamment en ce qui concerne la construction d’expression longue traine.
    En effet ils existent peu de site qui propose une volumétrie pour les vrais expressions longue traine.
    J’utilise ubersuggest qui est vraiment super mais une fois qu’on à fait le tri des expressions qui nous intéresse, c’est assez difficile d’avoir des chiffres précis.
    D’ailleurs là dessus même semrush à du mal et est parfois moins performant que Google Keyword Tool. C’est d’ailleurs pour cela que j’utilise Market Samurai qui est vraiment excellent pour analyser rapidement et facilement les expressions longue traine même si les résultats proviennent de l’API Google Adword.

    D’ailleurs si quelqu’un connais un outil capable de ressortir des chiffres des expressions longue traine (plus de 5 mots ou entre 20 et 40 caratères) je suis preneur ;)

  15. Marie12 says:

    Article très intéressant, merci. Il est vrai que les e-commerçants prennent rarement le temps de rédiger soigneusement leurs descriptifs de produits et de pondre 150 mots par fiche. En même temps, sur des sites qui comportent des milliers de produits, on comprend que le rédactionnel soit le parent pauvre des sites marchands. Faire de vraies descriptions pour les pages catégories est déjà un moindre mal. Dommage de perdre l’occasion de se positionner dans Google à cause de ça.

  16. Guillaume says:

    Hello, merci beaucoup pour cet article.
    Je suis justement en train de travailler la longue traine pour un de mes sites, et je me doutait que çà se jouait sur le contenu.
    Mais je n’avais pas encore vraiment intégré d’outils pour viser la longue traine, je pense qu’ubersuggest va bien m’aider ;)

  17. Tout à fait d’accord concernant le contenu généré par l’utilisateur (dernier paragraphe). Et ça, c’est 100% white hat / social / tout ce que vous voulez, ce sont des mots qu’utilisent les internautes naturellement, etc.

    Je suis d’accord aussi avec le reste de l’article, bien sûr. Même si stratégiquement et en pratique, il y a une certaine réflexion à avoir quand on veut ajouter des pages pour fournir une info pertinente à l’utilisateur, pas de duplicate, etc.

    Je vais tester Ubersuggest.

  18. Bonjour Sylvain,

    Bravo pour cet article que je trouve très intéressant ! Travailler son référencement sans se préoccuper de la longue traine est vraiment une erreur !

    Si je peux me permettre, j’ai également traité le sujet sur mon blog – La longue traîne ou long tail

    A bientôt !

  19. JGuiss says:

    Moi je rajouterai juste un truc, des fois je me prends la tête sur des requêtes concurrentielles alors que se positionner sur des requêtes moins concurrentielles (de longue traîne) est, en plus d’être beaucoup simple, beaucoup plus rémunérateur car le mot clé est plus précis et donc mieux ciblé :)

  20. Lowic says:

    Merci Sylvain pour cet article. J’ajouterai qu’une bonne gestion/analyse de la longue traîne est une condition sine qua non pour un site et encore plus pour un site e-commerce où les potentiels de marge peuvent s’accroître exponentiellement ! Mais pour cela, et on revient au nerf de la guerre, il faut bosser son contenu / ses fiches produits.

    @Mikiweb : pour ma part je suis ultra déçu de Market Samurai, le logiciel n’a pas arrêté de bugger. À la prochaine MaJ, je vais essayer de la re-tester, we’ll see.

  21. Clément says:

    Tu prends l’exemple de créer de nouvelles catégorisations plus ciblées, et plus orientées « niche » (jeans femme => plusieurs sous-catégories ciblées). Mais dans le cadre d’un e-commerce de ce genre, n’y a-t-il pas un risque de trop fluidifier les contenus, de faire trop de catégories qui ne segmentent pas assez bien le contenu ? (bref, de mettre le bazar et que ça soit finalement difficile à GoogleBot de bien comprendre ta structure et ton classement de contenus).

    Et d’au final avoir des pages qui se ressemblent trop, ou par conséquent mal indexées par Google ?

  22. aline says:

    Intéressant effectivement, surtout en cette période de préparation de Noël pour les sites e-commerce… c’est plutôt difficile de se positionner sur « idée cadeau de Noël », donc il faut se creuser un peu la cervelle et trouver des mots clés de longue traîne !

  23. Sylvain says:

    Très bons conseils et bon article.

    En revanche, il ne faut jamais lâcher le morceau sur les grosses expressions concurrentielles. J’admets qu’au début, on a l’impression de bosser pour rien, ça ne veut pas grimper, ça stagne, ça végète, on déprime… :-)

    Et puis un jour, on voit son site arriver en première page…
    Ça prend parfois deux ans, c’est parfois parce que des concurrents se sont pris des pénalités, parce qu’un nouveau filtre de GG a vu le jour, peut importe, mais c’est le boulot de fourmi continuel qui a payé. Et même une 8ème ou 10ème position, sur certains business, ça fait dans les 250 visites/jour, c’est loin d’être négligeable.

    Reste à convaincre son patron ou le client de ne pas vous virer avant ces 2 ans, alors là, le trafic de longue traine, et bien c’est utile :-)

  24. lionel says:

    Bonjour Sylvain,

    L’article est très intéressant et essentiel pour obtenir une visibilité Web optimale. Les outils à utiliser sont aussi très importants pour trouver des bons mots-clés et leurs déclinaisons.

    Comme l’a évoqué Sylvain dans son commentaire précédent, la longue peut aussi servir à faire patienter le client et à enregistrer les premières ventes ou contacts pour son entreprise

  25. Christian says:

    merci pour l’article.
    je pense que la longue traîne s’obtient aussi off-site en étant bavard quand on « pose » les liens.. (je ne parle pas des commentaires de blogs)

  26. phil says:

    Plus qu’une piqûre de rappel ! Un article sur un thème 100 fois traité mais qui nous aiguille sur de nouvelles astuces et de nouveaux outils !

    Merci !

  27. Le Juge says:

    MICROFORMATS

    Tres tres tres bon ca aussi pour gagner des rankings longue traine – hyper important! faut en parler des micro formats un peu

  28. Louis says:

    Alors la longue traine c’est très bien, mais j’estime qu’il est très complexe de travailler la longue traine pour les clients qui n’ont pas un budget décent, car intégrer des pages, avec du contenu sans que ça dénote avec l’ensemble du site, cela veut dire de la réflexion, du travail, du temps et donc un coût.
    Après, je suis totalement d’accord que la longue traine permet d’avoir un taux de conversion plus élevée puisque le client est plus ciblé. Néanmoins, comme Sylvain, je ne suis pas d’accord avec ta première phrase, ne travailler pas l’expression principal, c’est impossible. C’est une très grosse erreur, car c’est possible même si c’est long, ça peut être un véritable jackpot au bout….

  29. Alex says:

    Je ne connaissais pas du tout ubersuggest. Je met cela à ma longue liste d’outils à tester. Pour ma part, j’utilise Market Samourai. Mais j’avoue que la longue traîne, bah m’en suis pas trop occupé en fait. Va falloir se mettre au travail.

    En tous cas, d’accord avec vous que la longue traîne est primordiale pour un site web.

  30. pierre says:

    C’est bien de multiplier les pages pour la longue traîne, merci de donner des moyens de trouver les mots clés. Après je me pose la question de l’arborescence du site et des menus pour pas que l’internaute soit perdu s’il y a trop de pages.

  31. Luxe cougar says:

    C’est exxactement ce qu’il faut pour se faire bousiller par google Panda. Créer des pages de contenu longue traine, répéter et négliger le contenu.

    D’autre part Google cafeine s’était attaqué aux contenus longues traine et les avait pénalisé.

  32. Valentin says:

    En parlant de longue traine, je me demande si c’est vraiment possible/facile, sans forcer, de se positionner correctement sur des mots clés concurrentiels avec la longue traine… Qu’en pense-tu ?

  33. Sylvain says:

    @Luxe cougar : pour avoir mis en place ces recommandations à plusieurs reprises, je peux te garantir que je n’ai jamais connu de problème avec ce type de méthode. Lis bien le blog (et l’article par la même occasion), tu verras que jamais je ne conseille de négliger le contenu. Les conseils de la première partie de l’article sont applicables à la deuxième partie.

    @Pierre @Clément : tout est une question d’organisation au final. Pour Google, si on regarde bien dans mon exemple de jeans, les produits ne seront jamais répétés, mis à part ceux liés à la taille (après, est-il pertinent de créer ce type de pages sur cet exemple ? Ce sont simplement des idées, je n’ai pas vérifié si elles étaient intéressante à cibler ou non). Pour l’internaute, il est intéressant d’intégrer un ergonome dans le process, mais en fonction de l’objectif, ces pages peuvent simplement être le résultat d’une « recherche assistée » et donc secondaire dans le menu de navigation.

  34. Olivier says:

    Très bon article mais Sylvain, tu m’as convaincu… j’attends avec impatience ton prochain article : « Comment élever des chèvres dans le Larzac ? ».

    Et merci pour l’outils ubersuggest qui semble être très pratique.

  35. Rachel says:

    Utiliser la longue traine est vraiment un gros plus qui permet de capter un trafic supplémentaire très ciblé et forcément très intéressé. Depuis que je m’y suis intéressé pour certains de mes sites, j’ai vu une sacrée différence. Il ne faut surtout pas la laisser de côté ça serait vraiment dommage, moi je la travaille de plus en plus.

  36. Guillaume says:

    @Luxe cougar : on est pas du tout dans le même esprit. Par exemple pour google Panda, il faut des milliers de pages sans contenu valables. L’auteur ne parle pas ici de faire des pages bas de gammes, et vu qu’il parle de fiche et catégories déjà bien complétées, il serait par exemple possible de faire 200 pages de plus juste pour cibler dans la longue traine sans jamais être inquiété.

  37. Alexandre says:

    Le concept fonctionne mais il est assez difficile à mettre en place surtout pour les clients qui n’ont pas beaucoup de budget. Créer les pages supplémentaires nécessite la création de beaucoup de contenu supplémentaire. Quand on dit au client qu’optimiser une fiche produit coûte 300-600€ et il faut créer une cinquantaine de fiches produits en général ils ne veulent pas

  38. alex says:

    bon billet qui dévoile une fois de plus que le choix des mots clés est une étape primordiale qui peut beaucoup apporter au site en question. A noter aussi qu’il est des fois difficile de s’en sortir si ces mots clés sont très concurrentiels. Et je pense que pour un site soit visité comme il se doit, il faut songer à choisir des mots clés simples.

  39. Karim says:

    Comment tu évites le duplicate content avec ce genre de méthode ?
    Ça ressemble exactement à ce que Google Panda a sanctionné (la même fiche produit ici et la) ?
    Qu’en pense-tu?

  40. Sylvain says:

    @Karim : pas de duplicate content : qui dit même fiche produit dit même URL ;-)

  41. Hervé says:

    Quand on regarde de près les requêtes tapées par les internautes sur google, on se rend compte que cette fameuse longue traine peut permettre de chopper beaucoup de monde, donc justement il ne faut pas se priver d’écrire sur les thèmes correspondants, avec sérieux bien sur.

  42. Karim says:

    @ Sylvain :
    Ok merci, si j’ai bien compris la page « jean poche zippo » renverra seulement des liens vers les produits (le lien unique de chaque produit) mais pas de contenu pour éviter le duplicate content. Merci pour l’info.
    La description du jean X ne sera pas sur cette page « jean poche zippo ». Autrement, c’est duplicate. Tu m’arrêtes si je dis bêtises :D

  43. stephane says:

    Concernant le contenu j ai référencé il y a peu de temps le site web d un client celui ci a trés peu de contenu une bonne strategie « net liking » et un site correctement développé et ca le fait lol …..

  44. sylvain says:

    Le Larzac c’est old school, mieux vaut Notre Dame des Landes, c’est plus trendy.
    Sérieux, gérer une belle longue traîne, c’est être capitaine de site au long-cours.
    Même s’il on a pas des milliers de produits, « il suffit » de les décliner en des dizaines de versions.
    Pour les expressions à cibler, c’est sympa les outils, mais le bon sens peut suffire.
    Pour le reste, faut une bonne plume à la Sylvain (moi aussi c’est Sylvain et ça va bien) pour rédiger des contenus uniques et qui déchirent et que l’on reclique à l’envi.

  45. karyn says:

    Je dirai qu’avant toute chose, il faut commencer par faire une étude des mots-clés comme est sensé le faire tout bon référenceur qui se respecte. Qu’importe qu’on travaille les principaux mots-clés ou ceux de longue traîne, l’important est le résultat qui va être généré.
    Après, selon la thématique ou la concurrence il est plus intéressant de travailler un ou l’autre, voire les deux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Veuillez utiliser votre nom ou votre pseudo. Tout commentaire ne respectant pas cette règle verra son lien supprimé.