Not Provided, le pourquoi du comment

Homme cagoulé, requête masquée ?Depuis quelques jours, j’ai trouvé une super requête qui est énormément recherchée par les internautes et qui constitue une bonne partie de mon trafic. Le plus fort c’est que je n’ai jamais travaillé sur cette requête. Je crois même ne jamais l’avoir utilisée dans un de mes articles. Cette requête magique, c’est (not provided).

Ce qui m’ennuie, c’est que je ne comprends pas ce que recherchent les internautes avec cette expression. Et en plus quand je regarde Google Analytics, cette expression permet d'atteindre différente pages, c'est fort non ?

Voilà une petite explication sur les recherches not provided.

Pourquoi ces requêtes sont-elles not provided ?

Not provided, ou non fourni en français, signifie que Google ne veut pas nous donner certaines des expressions clés tapées par les internautes. Pourquoi ? Tout simplement parce que le géant de Mountain View a en quelques sortes choisi de protéger ses utilisateurs via une connexion sécurisée. Pour faire simple, lorsqu’on est connecté à notre compte Google, le http de l’URL du moteur de recherche devient https, et le non-partage des expressions est une des conséquences de ce passage en https.

En d’autres termes, le moteur choisit de ne pas diffuser les mots-clés tapés par les internautes qui sont connectés à leur compte Google. La raison évoquée est la protection de la vie privée des utilisateurs. Il faut avouer que certaines des expressions qui permettent aux internautes d’arriver sur le site d’histoires érotiques que je gère avec un collègue donnent parfois envie de prévenir les autorités...

Je ne comprends tout de même pas cette raison. Jusqu’à preuve du contraire, ou alors j’ai encore énormément de choses à apprendre sur Analytics, il n’est pas possible de tracker précisément une visite. On peut savoir quel système d’exploitation a été utilisé, quel est le FAI, de quelle ville vient le visiteur mais il ne me semble pas que l’on ait accès à l’IP du visiteur.

Je pense que tout ceci a été clairement pensé et réfléchi dans les bureaux de Mountain View, j’imagine donc qu’il existe des explications sensées. Ça n’empêche pas que ça m’emmerde, et on va tout de suite voir pourquoi.

Les conséquences des requêtes not provided sur les statistiques Analytics

La principale conséquence réside dans le fait que la personne qui se soucie de ses analyses de fréquentation sera privée d’un certain nombre d’expressions utilisées par les internautes pour atterrir sur son site. C’est déjà le cas depuis quelques mois, en effet Google a mis en place ce système, de mémoire, aux environs du mois d’octobre dernier. Mais ces jours-ci, le nombre de requêtes non fournies a tendance à largement augmenter.

Pour prendre l’exemple de Noviseo, un petit site sans prétention que je connais bien, jusqu’à présent entre 3 et 5% (allez, disons 4%) des mots-clés n’étaient pas partagés par Google. Ça m’ennuyait un peu mais ce n’était pas si grave. Pour les deux derniers jours, le taux d’expressions not provided est passé à 35,14% ! Je dois avouer que ça commence  à sévèrement me chauffer la cafetière (voilà une magnifique expression française qui tend malheureusement à tomber dans l’oubli).

En bon paranoïaque que je suis, je soupçonne Google de me cacher encore un peu plus de requêtes que ce qu’il veut bien m’annoncer. Qu’est-ce qui me fait penser ça ? Quand je jette un coup d’oeil à mes sites référents, j’ai 18,97 % de visites en provenance de google.fr. Je pensais qu’un lien sur la home de Google m’apporterait plus de trafic tout de même... Trêve de plaisanteries, si j’avais auparavant des visites en provenance de cette référence, jamais ce taux n’a été aussi élevé.

Mais pourquoi la disparition de ces mots-clés me chagrine-t-elle tant que ça ? C’est très simple, j’avais pris l’habitude d’analyser les requêtes utilisées pour accéder à Noviseo et de les comparer avec (entre autre) le taux de rebond. Et lorsque certaines requêtes pouvaient être génératrice de trafic mais dont le rebond était fort, si je savais que je ne creusait pas suffisamment le sujet sur le blog, je m’attelais à la rédaction d’un article y répondant. Depuis que je suis privé de certaines requêtes, c’est autant de contenu et de trafic potentiel que je perds. Voilà ce qui me pose réellement problème.

Conclusion

Même si je n’y crois que moyennement, j’espère que Google va changer son fusil d’épaule concernant le partage de ces informations. Dans le cas contraire, il va falloir effectuer une veille plus importante sur les sujets susceptibles d’intéresser les visiteurs. Comment faire ? Il me parait pertinent d’utiliser, par exemple, les tendances de recherches. Mais dans la logique des choses, ce type de requêtes not provided se répercutera aussi sur le service Google Trends... Il faudra donc trouver d’autres sources pour savoir ce qui intéresse les internautes, et tout le temps passé à cette recherche, c’est autant de temps perdu qu’on ne pourra pas consacrer à d’autres tâches.

J’aimerais beaucoup avoir votre avis sur le sujet alors n’hésitez pas à me donner vos impressions en commentaires ;)

D'autres mystères de Google :
Le Page Rank
Adwords va me tuer 

Catégorie Référencement, Réflexions | Thématique .

30 réponses à Not Provided, le pourquoi du comment

  1. Aah vaste sujet qui m’embête bien aussi…!
    Effectivement je ne comprend pas trop en quoi cela protège la vie privée des utilisateurs que l’on ne peut pas précisément identifier.
    Là j’ai 7,41% de not provided. A peine plus qu’il y a quelques jours.
    Savoir avec quelles requêtes les internautes nous trouvent est en effet essentiel pour adapter le contenu, l’enrichir… Ta démarche était très bonne. Mais on va bien trouver une solution… en commençant par expliquer à tous nos amis qu’il ne faut pas qu’ils se connectent à leur compte pour naviguer ? (lol…)

  2. Thibaut says:

    C’est fâcheux en effet mais on le savait depuis un bon bout de temps. D’ailleurs, n’assiste-t-on pas au développement des offres de scrapping des SERP et d’outils de monitoring des positions ? De la à ce que Google cache un service « génial » et payant pour les SEO, il n’y a qu’un pas et il y a de bonnes chances qu’il soit fait par google :)

    Google ne nous aime pas, parce que nous avons développé un silo de création de valeur « parasite » dans lequel il ne touche rien pour ses actionnaires. Absence de visibilité réelle dans les SERP + « Socialisation » et personnalisation des résultats … hummm ca ressemble bien à une tentative d’attrition de notre métier.

    My 2 cents

  3. L’exemple de ton site est peut être mal choisis, car en tant que fanatique d’internet les seo sont nombreux a être connecté sur leur compte google, ainsi ton % est très élevé. Sur une boutique en ligne il est plus faible : 1.47% chez moi par exemple !

  4. K-rip says:

    Aucune requête en (not provided) cette semaine pour ma part, mais j’imagine que ça ne va pas tarder… Espérons simplement que le https ne soit pas appliqué à tout le monde à l’avenir.

  5. Ah par contre j’ai dis 7,41% mais c’était sur un mois. Sur la semaine on a quand même 23,53% en effet, sur le trafic de recherche, et 14,81% sur le total des visites. La semaine dernière 3,25% (trafic recherche) et 2,24% (total des visites) !

  6. Xavier says:

    Effectivement je pense que le sujet de ton blog fait que tu es surement plus exposé à ce type de phénomène que sur d’autres thématiques. J’ai un site sur le bien-être … seulement 2% de not provided, un autre plus technique 10% … sont trop geek tes visiteurs ! ;-)

  7. Valentin says:

    Cette requête c’est presque 50% de mon trafic.
    En voyant les pages de destination tu t’imagine le mot clef. C’est pas mal et ça fait bosser ton cerveau :/

    Il y a une technique pour visualiser les mots-clefs à l’aide d’un filtre dans Google Analytics. Sans succès pour le moment.

  8. seoreference says:

    Il va devenir compliqué d’adapter son site et son contenu aux attentes de nos visiteurs. Du moins pour l’instant.
    Espérons qu’une solution vienne combler se manque très rapidement.

  9. Thosko says:

    Le pire dans cette histoire, c’est que ce taux risque d’exploser avec les nouvelles règles de confidentialité. Un utilisateur de picassa, YouTube and co n’avait pas forcément de compte gmail, ce qui sera automatiquement le cas maintenant. Le taux de requête en « not provided » risque d’augmenter de manière significative les prochains mois, à notre plus grand malheur !!

  10. Oui, certes, mais qu’en est-il lorsque ce(s) not provided correspond à un taux de rebond fédéral de l’ordre de 80% et qu’il ne génère qu’une page vue ? Optimisation ? …

  11. bts says:

    Effectivement, on perd une bonne partie des infos sur les mots-clés tapés. J’espère que des voies influentes vont s’élever pour que Google modifie ce paramètre. Pour moi, c’est 3% des visites avec des pointes à 20%…

  12. arnaud says:

    Je pense qu’il faut laisser un peu de temps encore pour affiner l’analyse, mais je constate effectivement un taux de not provided plus fort sur mes sites seo que sur les autres thématiques. Ceci dit, j’ai constaté une légère augmentation sur presque tous.

  13. Germain says:

    La requête ‘not provided’ va de plus en plus nous embêter. Après comme le disent bien les autres commentaires, en fonction de ta cible, tu seras plus ou moins exposé. Par exemple, entre un site sur l’actu foot avec seulement 5% de not provided et un blog autour du SEO qui a 26% de not provided, il y a une grosse différence.
    Moi je me penche de plus en plus sur Piwik, une solution web analytique open source qui pourrait bien être utile pour contourner le ‘not provided’

  14. Islem says:

    Google affiche le « not privided » pour proteger la vie privée des utilisateurs, par contre cette option ne marche pas sur adwords, les annonceurs ont toujours accés a ce genre d’information… Comme quoi, google ne veut pas se permettre de gagner moins d’argent s’ils enlevent cette option… ! :/

  15. David says:

    C’est sur que comme tu l’expliques bien, c’est vraiment problématique, moi je ne sais vraiment pas quoi penser sur le pourquoi du comment, bon heureusement mes pourcentages sont assez faibles quand même.

  16. Lionel says:

    Bonjour Sylvain,

    Je comprends la réflexion mais je pense que Google doit effectuer des choix stratégiques ou ne subit-il pas tout simplement des contraintes juridiques ?

    amicalement

  17. BeTrash says:

    Je débarque en suivant ton lien dans un des commentaires de Sylvain d’Axenet, et en me disant « Mais ce mec aime le Not Provided, il veut ranker dessus :O ! ».
    Sans rire, je crois que l’on se passerait tous de ce genre de petites surprises made in Google. Dans l’absolu, ce n’est pas si grave (les proportions de not provided sont semblables sur tous les mots-clés d’un même site).
    Maintenant, j’ai envie de te dire, quelle sera la prochaine étape ? Un tool 100% payant pour avoir tous les mots-clés made in Google ? J’en suis sûr : une sorte de version Premium d’Analytics ;) .

  18. C’est embettant mais je ne pense pas que cela est un reel impact. Les requetes visible reste proportionnel a celle caché j’imagine. mais il ne faudrais pas que cela s’intensifie.

  19. LuniCréa says:

    Comme BeTrash, je pense que Google, roi du web, veut tout simplement nous vendre son GA payant.

    Et quoi de mieux que de créer un besoin qui n’existait pas avant ?

    Quand tu vois l’évolution des SERPs en mode guirlande avec « Search Plus Your World », sans parler d’AdWords et de la recherche universelle, je crois qu’il ne faut pas être dupe quant à la stratégie de cette firme !

    Amis SEO, vous êtes prévenu ! ;-)

  20. kevin says:

    Oui c’est vrai que c’est embetant cette option, ca fausse un peu les stratégies qu’on peut faire, car on ne voit pas d’où ca vient !

  21. Valentin says:

    Finalement, après différents essais de filtre et autres, impossible d’obtenir les infos. Je récupère simplement la page de destination, mais ça c’est facile. On peu par exemple utiliser l’extension WordPress « SEO SearchTerms Tagging 2″ pour récupérer une liste de mots-clefs les plus tapés depuis Google.

  22. Keeg says:

    Cette évolution est sacrément parlante sur les stratégies de Google depuis quelques années. Il essaye de tout recentrer sur lui même en laissant que peu de places aux autres. Même si on peut toujours annoncer que Google est chez lui est fait ce qu’il veut, il reste quand même sur une position dominante et utilise celle-ci pour dominer davantage. Et là, Google prend un gros risque, rien que pour son image jusqu’à peu assez bonne.

  23. Ustensiles Inox says:

    Je pensais qu’il s’agissait de contre-performances de Google qui n’arrivait pas à tout archiver au niveau des mots-clés. Cool, d’être mis au courant.

  24. he bien moi Google commence à faire beaucoup de choses qui m’exaspèrent, et plus ça va, moins ça va : entre les expressions qui disparaissent, la nouvelle version de Analytics qui me fait revenir systématiquement à l’ancienne version, les recherches localisées même si on ne le veut pas, les box dans tous les coins avec des images des news des vidéo et des résultats locaux qui bouffent la place du naturel, avec les blocs adwords en haut des pages de résultats qui font que même si on est premier en naturel, maintenant on est 4è et loin derrière le payant… etc.

  25. William says:

    C’est surtout méga hypocrite de de la part de GG. Quand tu sais qu’il « lit » tes mails pour te proposer de la pub ciblée…
    Je suis assez chanceux pour le moment, sur le blog des concerts punk Mighty Worm ça ne me touche que sur un mot-clé mineur.

  26. Xav_ says:

    Perso, mon niveau de (not provided) reste très faible : est-ce que cela touche plus les MCs disons contrevenants aux « bonnes meurs » ?

  27. Sylvain says:

    @Xav_ : non je ne pense pas, je reste très « clean » (aux yeux de Google) dans mes stratégies, je pense surtout comme beaucoup ici que la différence se fait en fonction de l’audience du site, une audience « d’advanced users » d’Internet aura plus tendance à être connectée à un compte Google ;)

  28. jacques says:

    J’ai toujours eu des requêtes not provided. Je comprend mieux à quoi correspondent ces requêtes et comme tu dis, ça nous empêche de nous améliorer sur certaines requêtes. Vivement que Google change son système.

  29. William says:

    @Germain : T’es sûr qu’utiliser une autre solution analytics marche ? Car la c’est carément Google qui les chiffre à la base, le problème n’est pas inhérent à Analytics.

  30. Sacha says:

    @Valentin
    « On peu par exemple utiliser l’extension WordPress « SEO SearchTerms Tagging 2″ pour récupérer une liste de mots-clefs les plus tapés depuis Google. »
    ca marche toujours ce plugin pour toi?
    Sur mon site ça ne marche pas, c’est à cause de ça que j’ai appris le problème du « not provided »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Veuillez utiliser votre nom ou votre pseudo. Tout commentaire ne respectant pas cette règle verra son lien supprimé.