Une interview SEO d’Aymeric ? Merci ! Y a pas de quoi !

logo YapasdequoiÇa faisait un petit moment qu'il n'y avait pas eu d'interviews publiée sur ce blog, c'est aujourd'hui chose réparée et pas avec n'importe qui puisque c'est Aymeric qui prend le micro de Noviseo ! Auteur du blog Y a pas de quoi où il partage avec nous ses trouvailles, Aymeric a trouvé le temps de répondre à mes quelques questions entre deux tweets et le développement d'un tool !

Entretien SEO avec Aymeric

Bonjour Aymeric, pour ceux qui ne te connaissent pas encore, peux-tu présenter ton parcours et ce qui t'a amené au SEO ?

Je travaille dans le Web depuis une dizaine d'années. Après avoir fait l'école des Gobelins, je commence comme intégrateur HTML dans "l'agence Web de l'an 2000" aka BaBel@STaL, pour ensuite devenir Webmaster pour un annuaire d'entreprises puis responsable du Dpt. Internet pour une chaine de TV thématique. Le SEO est devenu une évidence il y a 1 an et 1/2, je me posais beaucoup de questions sur l'orientation de ma vie professionnelle quand je me suis rendu compte que le référencement était à la croisée des chemins entre le web technique et le web marketing. J'ai suivi la formation très white de "Ranking Metrics" et plouf, je suis tombé dans la marmite du SEO pour me faire ma propre opinion sur ce qu'on m'avait enseigné. Ça a définitivement modifié ma perception du Web. J'ai lancé le blog Y'a pas de quoi pour partager des scripts et ma passion du SEO il y a plus d'un an maintenant. Pour couronner le tout, je viens de rentrer dans une agence de communication digitale en tant que Consultant SEO, que demande le peuple !

Tu développes énormément d'outils utiles pour le référencement, qu'est-ce que ton côté développeur t'apporte en plus d'un point de vue SEO ?

Je ne suis pas développeur mais je m'y essaye clairement c'est vrai. Je pense qu'avoir un profil plutôt technique est un réel atout : ça m'a permis d'assimiler plus rapidement de nombreuses facettes du SEO (balises utiles ou pas, rewrite rules, analyse des logs, vitesse de chargement) mais surtout de mieux comprendre comment pouvait bien fonctionner cette grosse machinerie. L'avantage de développer ? Automatiser les tâches donc gagner du temps, je crée des scripts qui travaillent pour moi. Attention, ça n'est pas un gain de temps dans 100% des cas: je me suis déjà vu coder pour automatiser une tâche qui au final aurait été exécutée plus rapidement à la main! Le développement me sert aussi à mettre en place des méthodes d'analyses et de suivi qui ne correspondent pas forcément à mes besoins dans ce qui existe. D'ailleurs, une belle palette d'outils SEO va bientôt voir le jour grâce à un vrai développeur cette fois-ci.

Un raccourci rapide : les Black Hats sont souvent développeurs, est-ce que tu te considères comme référenceur Black Hat ?

On mélange beaucoup de choses au sujet des blackhats souvent montrés du doigt uniquement comme spammeurs. Comme dirait Paul aka Seoblackout, nous sommes tous des spammeurs à partir du moment où nous créons de la popularité artificiellement! Pour moi, être blackhat c'est surtout regarder plus loin que les Guidelines de Google. Lisez les "à l'envers", avec du recul, et vous avancerez sûrement d'un grand pas : "Pourquoi Google nous recommande-t-il de faire les choses comme ça ?".
Une partie des techniques blackhat requiert un minimum de connaissances techniques que peuvent avoir les développeurs, donc je te rejoins sur ton raccourci. Mais ça n'est pas suffisant, je pense que la recette idéale du bon BlackHat c'est un peu de malice, un soupçon de ruse, un brin d'ingéniosité, pour que cela soit ludique. C'est bien de savoir utiliser un outil BlackHat, c'est encore mieux de savoir ce qu'on va vraiment faire avec. Il y a encore trop de débutants qui pensent qu'en commençant par le blackhat, ils vont faire des miracles, il ferait mieux d'apprendre les bases du SEO avant toute action un peu "sombre", sinon c'est un coup à se casser les dents, voir même à griller des plans.

Au-delà des outils, la black hattitude c'est parfois de l'automatisation, mais aussi de la curiosité et des idées (site flipping, spam referer, cloaking rich snippet & co). En ce sens, je me considère très légèrement blackhat car parfois j'aime bien bidouiller et faire des trouvailles du genre pour repousser les limites fixées par Google. Malheureusement les idées ne viennent pas comme ça ! Si on caricature, je dirais que le BlackHat cherche à faire les bonnes redirections 301 pendant que le WH optimise sa balise <title> avec moins de 68 caractères.

Pour terminer, un dernier conseil à ceux qui débutent dans le référencement ?

J'en donnerais même deux : Maîtriser toutes les commandes de recherche sur Google et faire beaucoup de veille (en suivant des personnes comme PercevalSEO sur Twitter par exemple, ça n'est pas un bot!). Pour le jeune padawan SEO qui souhaiterait devenir un dieu du SEO, je ferais juste remarquer que si j'ai répondu à ton interview avec des liens, c'est pour que mon article soit mieux digéré par GoogleBot. Google s'est construit sur les mêmes bases que le WWW à savoir avec les liens hypertextes, qui relient les pages entre elles. Ça reste son plat préféré, c'est grâce à ces liens que Google s'est engraissé de pages Web, donnez-lui donc à manger, c'est la source. En parlant de source, savoir lire le code source d'une page web, c'est indispensable ! :-)
Merci encore à toi pour ton invitation et ta patience!


PS: Pour me retrouver sur Twitter: @aymerictwit

A bientôt!

Un grand merci à Aymeric d'avoir accepté de se livrer à l'exercice de l'interview et surtout merci pour sa disponibilité et sa gentillesse. N'hésitez surtout pas à le suivre sur Twitter et à discuter avec lui, vous ne perdrez pas votre temps ;) De mon côté, je vous dis à la semaine prochaine pour une nouvelle interview

Catégorie Ils ont commencé un jour, Référencement.

30 réponses à Une interview SEO d’Aymeric ? Merci ! Y a pas de quoi !

  1. Sylvain says:

    Et en prime, Aymeric est quelqu’un de très agréable (même s’il préfère le demi au Coca, mais bon, on ne peut pas tous être parfait).

    Sinon, tout à fait d’accord avec la vision du BH, et surtout avec « Il y a encore trop de débutants qui pensent qu’en commençant par le blackhat, ils vont faire des miracles, il ferait mieux d’apprendre les bases du SEO avant toute action un peu « sombre » »
    Quand je vois ce que tente de pratiquer certains sur mon blog, j’en rigole souvent.

    Quoi qu’il se défende d’être un « vrai » développeur, Aymeric à quand même cet compétence qui est une sacré corde à son arc

  2. Emmanuelle says:

    Ahhhhhhhhhh, Aymeric, mon idole (ou presque) !
    Je crois que j’en connaissais une bonne partie, mais bon, c’était bien agréable comme ITW.
    Mais pour ceux qui ne le savent pas, je tiens à préciser que t’es encore plus sympa en chair et en os.

    Sinon, tu crois pas que ton lien sur « padawan SEO » va passer à la trappe, là… ?

  3. Yeah! Article sympa à lire avec le café du matin :) Merde je suis pas dans les dédicasources… Faut peut être que je sorte plus souvent de ma taverne…

  4. Chiliconseo says:

    Aymeric est quelqu’un que je connais et que j’apprécie énormément par ses compétences et aussi par sa personne: un mec qui déchire tout et ne se prend pas la tête :)

    Pour compléter sur le sujet des connaissances en dév, je pense aussi que c’est partir avec une grande logeur d’avance!

    Bravo pour cette interview!

  5. Bluemoon says:

    Merci donc pour tous ces liens (et les outils qui vont bien). Va falloir que je les digère maintenant.

  6. Mikiweb says:

    Belle interview, qui permet toujours d’en apprendre un peu plus sur les membres actifs de la communautés SEO.
    Perso Aymeric est bon developpeur orienté seo (et nous les nanti du code on aime bien :D ) il m’a aidé sur quelques problématiques Drupal, et c’est surtout un mec hyper sympa que j’aimerai bien recnontrer en personne

  7. Maximilien says:

    Sympa comme interview ! C’est cool d’en savoir un peu plus sur toi et ton passé avant d’être référenceur. D’ailleurs j’apprécie beaucoup ton blog ou on trouve des petites astuces et des articles vraiment sympas ;)

  8. lionel says:

    Bonjour Sylvain,

    Les propos d’Aymeric sont très intéressants. Par exemple, « Maîtriser toutes les commandes de recherche » est un conseil primordial pour réussir le référencement d’un site Internet.

    amicalement

  9. nit says:

    Bon déjà …merci pour cette vision de la black hattitude. ralala la ruse et la malice, c’est très fourbe tous ça ;)

    (sinon y’a pas un peu beaucoup de liens dans cet interview xD)

  10. Valentin says:

    J’utilisais pas mal de script de @Aymeric, encore maintenant même ! Merci à lui.
    L’automatisation des tâches prend énormément de temps, mais une fois développé, c’est le top.

  11. Gwaradenn says:

    Moi je n’aime pas trop Aymeric…

  12. Diije says:

    Je rejoins tout à fait l’avis de Gwaradenn, Aymeric n’est pas franchement quelqu’un de fréquentable :p
    En plus il me pousse à travailler !

  13. Vincent says:

    J’ai pu rencontrer Aymeric deux fois et il est vraiment très sympathique. Son coté candide dans le SEO lui permet d’exploiter des failles que les autres ne voient pas par habitude.
    Il ira loin :)

  14. Shelko says:

    Jolie interview qui donnent énormément de références pour les apprentis référenceurs en quête de savoir ;)

  15. William says:

    Déjà que je trouvais qu’il avait une « bonne tête » sur twitter ^^
    Je rêve d’avoir des compétences en dev/php, mais malheureusement c’est pas avec les cours que j’ai eu cette année que je pourrais me le permettre (tmtc Sylvain !, site du zero power)

  16. Julia says:

    Une interview bien enrichissante, cool et pro. Bien utile pour moi qui débute le SEO de mon site !

  17. Florian says:

    Super interview ! Cela me permet vraiment de découvrir de « nouveaux » acteurs SEO, autrement que par twitter.

    J’ai particulièrement apprécié le nombre conséquent de liens dans l’article ;)

  18. Jérémy says:

    Merci pour la citation et le pti BL ^^

    Sympa le parcours de notre Padawan, tu iras loin chef :)

  19. percevalSEO says:

    Salut Sylvain et Aymeric !
    Entièrement d’accord avec toi, savoir développer est un gros atout en SEO. Ce n’est pas obligatoire mais ça facilite grandement les choses.
    Merci pour la mention ça fait toujours plaisir ;)

  20. Hervé says:

    @Gwaradenn : Moi non plus ! D’ailleurs il fait un lien vers un de mes sites. Bizarre ce mec :D

  21. LaurentB says:

    J’aime beaucoup ton point de vue sur le Black Hat.
    Et oui PercevalSEO n’est pas un bot ^^

  22. miu says:

    Quel plébiscite! Une idole est née! ;)

  23. LuniCréa says:

    Interview de grande qualité !

    Et je dois avouer me retrouver dans beaucoup de choses étant moi-même un développeur web qui s’est mis au SEO récemment.

    De toute façon, Aymeric est un super prénom alors notre Aymerictwit ne peut-être que gr34t ! ^_^

  24. J’avais raté la publication de cette itw, zut !
    Ben moi comme tout le monde je suis une fan complète d’Aymeric, quelqu’un de super compétent s’il en est, de généreux en SEO mais pas que, et de vraiment très sympa (et drôle). Bref, des qualités qui font de lui un personnage vraiment à part dans notre petite communauté, et qui expliquent son succès grandissant et hautement mérité (voilà, l’instant fangirl est terminé, c’est bon xD).

  25. Parcours intéressant!

  26. Paf says:

    J’attends avec impatience la mise en place des outils SEO sur netstorming. Ils seront gratuits?
    Plus que 27 jours à attendre (enfin normalement..)

  27. Je rejoint Aymeric sur le fait qu’avant de vouloir devenir black hat il faut déjà être un bon withe – grey hat ! Il faut y aller par étape !

  28. Le Juge says:

    Ca en donne un eu plus sur le personnage – bon maintenant on est pas vraiment d’accord sur sa caricature du BH Vs WH parce que je me considere WH et un peu plus competent que la simple optimisation des titles en moins de 68 caracteres… mais bon on en reparlera avec Aymeric la prochiane fois que je passerai en France

  29. Xavier says:

    ah ah j’ai adoré ces liens pleins de malice ;)

  30. Loïc says:

    Un article très sympa comme d’habitude, dommage qu’il ne soit pas plus long !

    Je suis devenu un lecteur assidu de Y a pas de quoi ! depuis la trouvaille des liens en whois ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Veuillez utiliser votre nom ou votre pseudo. Tout commentaire ne respectant pas cette règle verra son lien supprimé.