Les 5 commandements du référenceur

Les 5 commandements du référencementAujourd’hui, j’ai entendu Moïse Cutts me rapporter les cinq commandements du bon référenceur. Je ne suis pas très croyant, mais étant donné que c’est dieu Google qui les lui a dictées, je me dis que ça peut être pas mal d’y prêter une petite attention. Du coup j’ai invité MC à prendre un café, je l’ai écouté et je vous ai fait une petite retranscription de ses paroles.

Le référenceur est curieux

Le référenceur s’informe, il lit énormément. Parce que le référencement, ça bouge énormément. Etant donné le fait que beaucoup d’acteurs du SEO s’expriment sur différentes plateformes, il est très facile de se tenir au courant des nouveautés, des changements dans l'algorithme de Google, etc. Personnellement, je suis très régulièrement quatre ou cinq blogs spécialisés. Pour le reste, je pioche ce qui m’intéresse dans les sites de veille comme l’excellent secrets2moteurs ou le tout nouveau Veille SEO.

Le référenceur est humble

Parce qu’on peut très vite perdre les positions qu’on avait durement gagnées. J’en ai fait la terrible expérience malgré mes quelques mois en tant que référenceur. Deuxième sur une expression clé que j’ai fini par laisser de côté (erreur de ma part, je l’avoue), je vérifie un mois plus tard : je me retrouve en sixième position... Une position n’est jamais acquise, il faut savoir rester humble et ne pas crier victoire trop vite. En plus c’est pas de moi, c’est Sylvain Richard qui le dit.

Le référenceur est rédacteur

C'est pas pour rien qu'on parle de la licence référenceur et rédacteur web. En même temps quand on travaille avec des mots, ça coule presque de source. Même si on essaye de se positionner sur Google, la cible reste quand même l’internaute, le lecteur, autrement dit un être humain qui aime bien qu’on lui parle dans sa langue, et correctement. Et en plus, Google aime ça. Parfait !

Le référenceur est développeur

Ok, je vais peut-être un peu loin là, mais il lui faut quand même quelques bases, au moins en HTML. Quand on sait que l’un des principaux (ou le principal ?) leviers pour un bon positionnement est la balise <title>, il vaut mieux savoir comment la modifier pour être efficace. De même pour les balises d’en-tête (h1, h2, ..., hn), les liens, etc.

Le référenceur est une personne de terrain

Le référencement n’est pas une science exacte. Du coup, un peu comme les chercheurs, il faut faire des tests pour vérifier l’efficacité de certaines actions. Même si lire des blogs de référencement reste un très bon moyen pour connaître les bases (voire beaucoup plus), il n’y a rien de mieux qu’apprendre par soi-même. C’est en grande partie la raison de la création de ce blog ;)

 

Un référenceur doit bien sûr posséder d’autres qualités, mais celles-ci me paraissent essentielles. Elles restent finalement très liées : la curiosité entraine l’envie de bien rédiger, de comprendre les bases du langage web et de faire des tests ; et les tests (ou plutôt les résultats de ces tests) permettent de rester humble. Vous voyez d’autres qualités à posséder essentiellement ?

 

Bonus : le référenceur est un spammeur. Ben oui, on cherche quand même tous à avoir des liens !

PS : Puisque c'est quand même la nouvelle de la semaine, que je travaille sur Macbook Pro, que je téléphone avec un iPhone et que je respecte l'entrepreneur au même titre que Richard Branson, je rends un petit hommage à M. Steve Jobs.

Catégorie Référencement, Réflexions.

14 réponses à Les 5 commandements du référenceur

  1. Phil says:

    Le référenceur est humble, oui, c’est certainement LA qualité essentielle d’un référenceur, voire une philosophie de vie !

  2. Marc says:

    Merci pour cet article (désolé si ça fait spammy ;-) ). Je partage tout à fait le point de vu de Matt Cutts et le tien. C’est sûrement la curiosité qui est la base de tout: curiosité de voir ce qui se fait, curiosité de tester, curiosité dans son domaine pour faire produire du contenu innovant…

  3. Le juge says:

    Tu aurais pu ecrire certaines des phrase en verlan pour faire plus maitre Yoda ;)

    Le référenceur est humble … moui ca devrait etre sa plus grande qualité mais dana les fait beaucoup de SEO (moi dans le premiers) ont un EGO aussi grand que la cathédrale de Strasbourg!

  4. Denis says:

    Oui, évidemment, l’humilité !

  5. Lucas says:

    Tu as oublié de dire que le référenceur doit être un ninja :D .
    Je plussoie pour la curiosité en tout cas. Maître mot en SEO.

  6. Hervé says:

    Bonsoir Sylvain.

    Merci pour le lien vers Veille SEO (et tes propositions pour y publier tes articles).

    Comme Le Juge, je ne suis pas sur que le référenceur soit très humble :-) Etre développeur est un plus mais pas obligatoire.

  7. Sylvain says:

    @Le juge : promis la prochaine fois je fais un article en verlan, avec peut-être même un peu de javanais !

    @Hervé : de rien pour le lien, c’est normal !

    @tout le monde : j’essaye de faire vivre le mythe de l’humilité ;)

  8. Belkawired says:

    Humble tu seras, et en cause tu te remettras ! Progression tu auras ;-) Dicton de maitre Yoda. waow en plus ca rime !

  9. Cyril says:

    Le référenceur est humble, mais sa joie est communicative lorsque les résultats sont atteints ^^

  10. Camyo says:

    Le référenceur est humble … oui, pas toujours avec les développeurs …
    dixit :  » Il est bien beau ton site , mais si j’le référence pas, il sert à rien »

    Ok, dans la phrase ci-dessus y’a du vrais et du faux .. mais pas trop d’humilité …

  11. Huet patrick says:

    Voic cinq commendements à graver sur du marbre.
    En les lisant, je me suis vite aperçu qu’il me manquait le quatrième, celui qui conseille d’être développeur. Balise « Title » , qu’est-ce donc que cela ? Je possède bien un site très simple à mettre en forme. Le petit logiciel intégré fonctionne comme un traitement de texte, d’une facilité remarquable . Je n’ai jamais vu quelque chose comme « balise title » ou autre. Et je ne sais vraiment pas où on peut le trouver, d’ailleurs.
    Cela dit, j’aimerais bien acquérir un ouvrage simple qui explique les bases de tout ce ceci, juste pour arriver à comprendre le mécanisme. Si vous en connaisez, je suis preneur.

  12. Sylvain says:

    La balise title se trouve dans l’en-tête de tes pages web. Si tu affiches le code de ton site, tu verras qu’elle se trouve entre les balises « head » et « /head ». Si tu veux un peu plus d’infos sur la title, jette un oeil à cet article : http://noviseo.fr/2011/11/balise-title-seo/

    Je ne connais pas de livre qui explique simplement le code HTML, mais en général les livres de la collection Accès Libre sont plutôt bien foutu, il en existe sûrement qui traite de HTML. Et pour tout comprendre au référencement, je ne peux que te conseiller le livre Réussir Son Référencement d’Olivier Andrieu ou de lire le blog AxeNet (et Noviseo bien spur !)

  13. Eh bien ces 5 commandement ou plutôt conseils résument assez bien la situation, je suis moi-même un novice en la matière, mais ma courte expérience sur mon high-tech me montre que la théorie du référencement est relativement simple et facilement compréhensive, mais que la mise en œuvre demande du temps et de la patience !

  14. Lucca says:

    Personnellement je pense que ce qui manque le plus chez les référenceurs c’est les connaissances en développement. Beaucoup de gens se disant référenceurs (ou simplement « calés en référencement ») ne sont pas fichus de comprendre au minimum une balise html. Assez étrange je trouve.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Veuillez utiliser votre nom ou votre pseudo. Tout commentaire ne respectant pas cette règle verra son lien supprimé.