alt=

Test d’une plateforme d’achat de liens : Teliad
 mardi 07 mai 2013   Sylvain  285 vues


Il y a peu de temps, après une discussion avec le country manager de la marque, j’ai eu l’opportunité d’essayer la plateforme d’achat de lien Teliad. En accro du linking que je suis, je m’empresse de tester tout ça et du coup j’en profite pour vous formuler mon retour.

Avant toute chose, j’annonce la couleur : je ne suis pas fan du principe de plateforme d’achat de lien, mais je dois avouer que j’ai été agréablement surpris. Je vous laisse lire pourquoi dans la suite de cet article.

 

Les types de liens

Il faut préciser que pour ce test de Teliad je ne me suis placé que du côté « acheteur » et non du côté « vendeur ».  Après m’être connecté je me rends donc sur l’onglet Acheter et je découvre 4 possibilités :

Type de liens Teliad

Les deux premiers (liens de textes et post-links) sont des liens réservés pour une durée d’un mois renouvelable, le blog post est acheté et reste sur le site au minimum un an (mais reste sûrement à vie), la presell page est achetée pour une durée d’un an renouvelable.

Premier constat donc, on peut acheter du lien pour du SEO mais aussi pour de l’opération marketing : les deux premiers sont envisageables si vous voulez booster une page dont la durée de vie est limitée (concours, offre spéciale, etc.), les deux autres sont plus intéressants pour du long terme.

La recherche de spots

Ici rien de plus simple : vous entrez votre mot clé ou l’URL de la page qui recevra le lien et Teliad s’occupe de trouver les sites dans la thématique. Vous avez la possibilité de filtrer selon différents critères.

Filtres de recherche Teliad

Vous avez ensuite la liste des sites correspondants à votre recherche avec un nombre d’informations assez impressionnant, mais vous n’aurez pas celle que vous cherchez le plus, l’URL, ce qui est assez logique. On imagine le carnage : vous avez l’URL vous contactez directement le site et Teliad n’a plus qu’à mettre la clé sous la porte.

Vous trouverez donc des infos comme le nombre de partages sociaux, le PR, le nombre de liens externes, internes, le pays hôte, le TLD, l’âge du domaine, l’AlexaRank,  un RankingScore, une description, etc. De quoi se faire un bon petit aperçu du site ;-)

L’achat du lien

Pour ce test, j’ai choisi d’acheter un blog post, c’est le blogueur qui rédige l’article et insère le lien que je lui ai demandé. Une fois le blog identifié, on place sa réservation en  donnant plusieurs informations :

  • Le type de contenu désiré
  • L’URL du lien, son ancre ainsi que son attribut (doit-il être nofollow ?) Une petite déception pour moi ici : lorsqu’on achète du lien il faut savoir couvrir ses arrières pour paraître naturel. Quoi de plus naturel qu’un blogueur qui choisit lui-même l’ancre ? Actuellement cette option n’est pas disponible, j’espère qu’elle le sera sous peu J
  • Est-ce que vous autorisez le blogueur à placer d’autres liens ?
  • La possibilité de fournir des images ou d’insérer une vidéo
  • La possibilité de donner des informations supplémentaires au blogueur (une page à laquelle se référer, des exemples d’articles que l’on veut, etc.)

Et après ?

Une fois la réservation placée, vous avez accès au site qui fera le lien mais aussi 24 heures (7 jours pour les blog posts) pour annuler votre réservation. Vous pouvez donc vous assurer de la qualité du site et si celui-ci ne répond pas à vos critères, vous pouvez retourner sur vos pas.

Concernant la présence du lien sur le site, Teliad va vérifier qu’il est bien en place pendant un an grâce à son crawler. Finalement, vous n’avez plus grand chose à faire par la suite, mis à part aller vérifier de temps en temps, une fois l’année écoulée, que le lien est toujours présent.

Si la réservation est annulée par l'acheteur ou refusée par le vendeur, on est bien évidemment remboursé. Et dans le cas où le vendeur n'est pas réactif, il y a moyen de le contacter via la messagerie interne ou directement via le support. Bref, on a quand même de bonnes assurances là-dedans ;-)

Conclusion

Une bonne surprise donc comme je l’annonçais en début d’article, mais à utiliser avec parcimonie. Pour une utilisation purement SEO, donnez le maximum d’informations au rédacteur pour qu’il fasse un article « never seen before », avec du nouveau donc, de la valeur ajoutée.

Deuxième type d’info à donner absolument : tout ce qui concerne le lien. Dans quel contexte doit-il être intégré ? L’auteur peut-il mettre en place d’autres liens ? Quid de l’ancre ? Pour une utilisation régulière de l’outil, prenez soin avant tout de définir plusieurs types d’intégrations de liens, toujours le plus naturellement possible. Variez également le type d’ancre, l’achat de lien est détecté par les Quality Raters de Google : laissez planer le doute dans leur esprit, ça pourra vous sauver la vie le moment venu.




Vous souhaitez poster un commentaire :
Cette adresse ne sera ni publiée, ni revendue...
Cette URL aura pour ancre votre nom
Facultatif
Facultatif
Facultatif