alt=

Sébastien Monnier nous parle du SMX
 mardi 05 juin 2012   Sylvain  85 vues


Pour la dernière interview avant le lancement du SMX qui se fera dans deux jours, jeudi 7 juin, j'accueille Sébastien Monnier, fondateur de Woptimo et ancien Googler. Sébastien tiendra une conférence à propos des pénalités Google lors du SMX.

Je profite de l'occasion pour glaner quelques infos sur sa présentation ainsi que sur son travail en tant que membre de l'équipe de Qualité de recherche chez Google. Et oui, on ne se refait pas !

Bonjour Sébastien, peux-tu présenter ton parcours pour les lecteurs qui ne te connaissent pas encore ?

J’ai un parcours un peu particulier. J’ai commencé ma carrière en tant que chercheur en linguistique informatique à l’université de Caen. Puis, après une parenthèse, en tant que professeur de français (!!) dans l’Education Nationale, je suis parti à Dublin où j’ai été embauché chez Google dans l’équipe de Qualité de recherche : une équipe super sympa et internationale où nous avions accès à des infos assez intéressantes.

Notre principale mission était de pénaliser les sites qui ne respectaient pas les guidelines de Google. Il est bien possible que j’ai moi-même pénalisé certains lecteurs de ce blog, mais bon, c’est le jeu du chat et de la souris ;) Et moi, j’étais le chat... En 2009, je suis rentré en France pour des raisons personnelles, et j’ai vite rejoint 1ère Position en tant que directeur de l’agence parisienne. Fin 2010, j’ai décidé de voler de mes propres ailes et de créer ma propre agence de SEO : Woptimo spécialisé dans le référencement (et notamment le linking), le Web Analytics et l’ergonomie. Fin 2011, avec 5 autres anciens Googlers devenus SEO, nous avons créé la Search Quality Alliance, une association qui a pour but de promouvoir les bonnes pratiques du SEO en évitant la langue de bois...

Tu seras intervenant au SMX Paris, tu nous parleras de ce qu’il faut faire pour sortir des pénalités Google, tu peux nous en dire un peu plus ?

Oui, tout à fait. Depuis plusieurs mois, Google multiplie les initiatives pour améliorer ses résultats. Il a non seulement amélioré sa chasse au spam grâce à des algorithmes et à des process rapides et pertinents de la Search Quality Team, mais il a aussi lancé Google Panda, qui ne vise pas directement le spam en tant que tel, mais cherche à freiner les sites qui, pour lui, ne représente pas une bonne expérience utilisateur, même s’ils respectent les guidelines de Google.

Pour sortir des pénalités, il faut déjà avoir conscience de quel type de pénalité nous souffrons : pénalité manuelle ou automatique.

Selon toi, quelles-sont les conférences à ne surtout pas manquer au SMX ?

Difficile à dire avant d’aller à la conférence. J’ai envie de répondre un peu à côté, en fait. En même temps que le SMX est organisée la conférence e-Metrics. C’est extrêmement intéressant d’avoir les deux conférences dans un seul endroit. L’avenir du SEO est, selon moi, assez proche du Web Analytics. Des données comme la qualité d’une structure de linking, la qualité rédactionnelle d’un contenu, la performance d’une bannière … sont à la frontière entre ces deux matières.

Évidemment je ne peux pas éviter le sujet Google, tu as fait partie de l’équipe de search quality à Dublin, connais-tu des petits secrets que tu ne peux dévoiler ?

Des petits secrets, j’en ai pas mal, en effet...  Je peux pas vraiment les dévoiler, mais je peux tordre le cou à quelques idées reçues, notamment celle-ci : Oui, les spam reports sont bien reçus, tout comme les demandes de réexamen. Et ils sont traités avec sérieux. Que le site soit un site important ou un petit site, les critères sont les mêmes et je me souviens de débat enflammé pour savoir si un site respectait ou non les guidelines même s’il ne faisait que quelques dizaines de visites par jour ! Le webmaster ne se doutait sans doute pas que plusieurs Googlers étaient en train d’explorer son petit site sous tous les angles... Cela peut paraître étonnant, mais c’est tout à fait logique car il y a des guidelines très précises en interne chez Google pour diminuer au maximum la liberté d’interprétation, ce genre de débat permettait d’établir une jurisprudence sur tel ou tel point. Google veut s’assurer que tous les sites soient traités de la même manière.

Plus concrètement, de quoi était constitué ton quotidien chez Google ?

La journée commençait par un passage à la cafétéria pour un bon petit déjeuner, avec des croissants croustillants, un luxe en Irlande ! Ensuite, le travail sérieux commençait : regarder des sites web et effectuer des investigations pour comprendre quelle stratégie SEO a été mise place grâce aux outils que nous avions à notre disposition. Une fois cette stratégie comprise, je vérifie qu’elle correspond ou non aux guidelines de Google et, si ce n’est pas le cas, j’étudie comment traiter le problème de la manière la plus efficace possible. En quelques minutes, il est ainsi possible de mettre totalement par terre tout un réseau de sites spammeux. Sinon, la journée était aussi entrecoupée de réunions sur différents thèmes : communication, réunion entre équipe, projets spécifiques et bien sûr vidéoconférence avec l’équipe webspam de Matt Cutts...

Et d’ailleurs, vous savez quoi ? Google recrute encore...

Pour terminer, as-tu un conseil à donner à tous ceux qui veulent se lancer dans le référencement web ?

Oui, être curieux. Être référenceur, c’est se tenir au courant de ce qui se passe non seulement dans le petit monde du SEO, mais aussi dans l’Analytics, l’Adwords, le marketing off line, le design, la technique... Le plus dur est de trier l’information. Le mieux est de faire jouer son bon sens, car il ne faut pas croire tout ce qu’on dit.

La curiosité, ça aide aussi pour trouver de nouveaux contenus, de nouvelles approches, de nouveaux backlinks avec des approches originales de partenariats par exemple... Être référenceur, c’est aussi savoir mettre en relation les sites comme les humains.

Merci beaucoup à toi Sébastien d'avoir accepté de répondre à mes questions, en espérant te croiser lors du SMX ! Maintenant je laisse la parole aux lecteurs qui vont sûrement te demander tout tes petits secrets, en espérant qu'ils arrivent à te faire craquer




Vous souhaitez poster un commentaire :
Cette adresse ne sera ni publiée, ni revendue...
Cette URL aura pour ancre votre nom
Facultatif
Facultatif
Facultatif