alt=

Interview de Marie, Noviseo se met au rose !
 vendredi 06 avril 2012   Sylvain  44 vues


Après Aymeric la semaine dernière, c'est aujourd'hui Marie du blog Pink SEO qui me fait l'honneur de répondre à mes questions ! Marie nous parle de son histoire dans le monde du web, des outils SEO pour les Mac users, de référencement mobile et de son statut de "fille du référencement". Je vous laisse donc lire cette interview qui vous en apprendra un peu plus à propos de Marie et qui vous poussera à la réflexion, notamment en ce qui concerne la référencement mobile.

 

Bonjour Marie, pour les rares qui ne te connaitraient pas, peux-tu te présenter ?

J'ai découvert Internet en 1995 et dès 1996 j'ai su de suite que je voulais travailler sur le réseau après mes études. J'ai d'ailleurs fait mes 2 stages en entreprise lors de mon IUP dans des cellules internet et agence Web. J'ai ensuite réalisé mon Projet Mémoire Recherche sur le thème suivant "La presse quotidienne régionale a-t-elle sa place sur internet ?".

Je suis à mon compte depuis septembre 2002 (ça va faire 10 ans, ouch!!) et je vends des prestations d'audit, accompagnement et formation en référencement de site internet (SEO) ainsi que des actions de netlinking. Ma société s'appelle Altiref et on peut me contacter facilement par le formulaire de contact.

Il semblerait que tu travailles sous Mac où les outils pour le référencement sont plutôt rares, peux-tu nous parler de ceux que tu utilises ?

J'utilise principalement des outils en ligne comme ça je n'ai pas de problème de compatibilité et je peux accéder à mes outils de partout, y compris depuis mon iPhone ou mon iPad quand je suis en déplacement. Parmi ceux-ci je ne peux plus me passer de Ranks pour surveiller mes positionnements, Google Analytics pour les statistiques de fréquentation, Majestic SEO pour la vérification du netlinking, Semrush pour surveiller les concurrents et la recherche de mots clefs..

Sinon sur Mac j'utilise Advanced Webranking qui est vraiment très abouti, Integrity pour surveiller les liens cassés, Coda, le tout en un pour créer, uploader des sites et la suite iWork pour la bureautique. J'ai aussi opté pour un Kimsufi tournant sous Windows pour toutes les applications qui n'existent pas sur Mac, comme le fabuleux Scrapebox par exemple.

Le sujet Apple permet de dévier sur celui des smartphones. Tu as déjà parlé du référencement mobile sur ton blog, beaucoup (y compris moi-même) voyaient une “révolution“ à ce niveau qui semble tarder à arriver, quel est ton avis ? 

Finalement la révolution a eu lieu, tout le monde a un téléphone mobile et le smartphone n'est plus réservé à une élite. L'usage qui en est fait est radicalement différent de celui que l'ont fait d'un ordinateur.

Ainsi il n'est pas étonnant d'apprendre que 50% du trafic sur Google Map est réalisé à partir d'appareil mobile. Je n'ai aucun sens de l'orientation et Google Map me fait gagner un temps précieux. Il ne faut pas espérer transférer son expérience du web sur le mobile, les usages sont différents et la localisation est une fonctionnalité indispensable à prendre en compte. On découvre de nouveaux services tel que Uber par exemple, testé en décembre à Paris et qui en 2 clics te permet de trouver une voiture avec chauffeur qui vient te chercher à l'endroit où tu es. C'est un nouveau marché et il faut repenser l'offre et s'adapter. Quant au référencement mobile, on en est encore aux balbutiements et il regroupe plusieurs notions assez larges. Dans tous les cas, il faudra avoir un oeil sur ce marché.

Une question moins orientée SEO mais qui intéresse mes collèguEs de la licence : tu as été une des premières filles du référencement, est-ce que ça a changé quelque chose pour toi (au niveau professionnel ou à celui de la communauté) ?

Héhé, c'est vrai que je suis un peu LA DinoSEO du web.

J'avoue que ça a joué pas mal dans ma carrière et que ça continue de jouer, pas toujours en ma faveur mais il y a aussi de gros avantages à être une fille dans ce métier très masculin.

Parmi les avantages, au tout début quand je me lançais, les concurrents ne me prenaient pas au sérieux, ce qui m'a permis de signer pleins de contrats et leur chiper des clients. J'ai aussi débuté avec une clientèle très féminine. Ces clientes me disaient que je leur parlais clairement et je ne les prenaient pas de haut comme certains hommes. Pour certains cliens et thématiques, c'est un atout d'être une femme (si je ne prends pas de client dans la thématique foot, la thématique puériculture m'est familière). Dans la communauté, je pense que ça m'a permis de me démarquer et me faire connaitre assez rapidement.

Dans les inconvénients, c'est un peu la même chose : on ne me prend pas toujours au sérieux ! Il y a aussi toutes les petites remarques assassines qui usent à la longue du style "oh moi les enfants c'est ma femme qui s'en occupe" (oui moi aussi mais c'est moi la femme ahah).

Mais dans l'ensemble, je pense que c'est plutôt un avantage, alors pour une fois que ça tourne en faveur des femmes, j'avoue apprécier à sa juste valeur cette distinction.

Pour terminer, la question classique des interviews sur Noviseo, si tu avais un conseil à donner à un débutant, ce serait lequel ?

D'ouvrir au minimum un blog et quelques sites, pour pouvoir faire quelques tests et expérimentations SEO et commencer à se faire connaître de la communauté et de lire tous les bons conseils qui sont donnés sur les blogs SEO reconnus par la profession. Dans tous les cas je leur conseillerai l'apprentissage, la patience et l'humilité.

Et je te remercie pour cette interview Sylvain :)

Merci à toi Marie d'avoir accepté de répondre à mes questions pour le plus grand plaisir des lecteurs de Noviseo !

En attendant, je vous laisse dire tout le bien que vous pensez de Marie en commentaires et je vous donne rendez-vous vendredi prochain pour l'interview d'un revenant !




Vous souhaitez poster un commentaire :
Cette adresse ne sera ni publiée, ni revendue...
Cette URL aura pour ancre votre nom
Facultatif
Facultatif
Facultatif