6ème partie : Audit SEO – Liens

Audit de liensÇa y est, on se rapproche encore et toujours de la fin de l'audit. Nous avons effectué l'audit technique, l'audit de contenu, l'analyse statistique et un audit de visibilité ; c'est le moment de s'attaquer aux liens du site.

Contrairement à ce qu'on peut lire parfois (de moins en moins, je vous l'accorde), il ne suffit pas de compter le nombre de liens entrants pour analyser la qualité du linking d'un site. Il y a bien sûr plein d'autres choses à prendre en compte, et c'est ce qu'on va voir ici.

Lister les liens entrants

Je viens de dire que ça ne suffisait pas, mais il faut tout de même le faire ! Voici quelques unes des infos à récupérer :

  • total des liens entrants
  • total des domaines référents
  • les pages du site qui récupèrent les liens
  • les ancres de liens

Vous pouvez récupérer ces informations (et d'autres bien utiles que nous verrons un peu plus loin dans l'article) avec des outils comme Ahrefs, Open Site Explorer, Majestic SEO, Link Research Tool, etc.

Après quelques manipulations, Google Webmaster Tools vous permet également de récupérer ces informations gratuitement. Rendez-vous dans Trafic ==> Liens vers votre site.

Le type de liens

Nous allons différencier les liens selon leurs types :

  • ratio de liens follow/nofollow
  • ratio de liens sitewide (i.e. sur toutes les pages du site)/non sitewide
  • source du lien (texte, image, etc.)

On ne va pas s'embêter, Ahrefs fait lui-même ce travail

Graphique liens

Ici on a déjà un bon aperçu du profil des liens : naturels, pas naturels ? Beaucoup trop de nofollow, pas assez ? Que du sitewide ?

Les TLD

On va passer rapidement sur les TLD (Top Level Domain : .fr, .com, .net, .de, etc.), l'objectif ici est de repérer qu'on n'a pas trop de liens depuis des domaines exotiques, ce qui pourrait signifier que du Black Hat a été effectué sur ce site, voire du Negative SEO (ce qui n'arrive que très rarement ;-) ).

Les ancres des liens

Ce que nous allons faire ici, c'est simplement différencier les types d'ancres pour déterminer si le profil est assez naturel et, le cas échéant, préparer un plan d'action pour la suite. Pour l'exemple, voici comment j'ai réparti les types d'ancres :

  • Exact Match Anchor (l'ancre qui correspond exactement au mot-clé visé)
  • Marque
  • URL
  • Autre (ancres génériques, liens sur des morceaux de phrases, etc.)

Et voilà le résultat :

Graphique ancres

Les pages recevant les liens

Plusieurs questions sont à se poser ici également :

  • est-ce que la home reçoit la quasi totalité des liens ?
  • est-ce qu'au contraire, elle ne reçoit que très peu de liens ?
  • quel type de page reçoit beaucoup de liens (contenu éditorial, produit, catégorie, etc.) ?
  • les pages qui reçoivent les liens répondent-elles correctement (pas de 404) ?
  • sont-elles toujours d'actualité, à jour ?
  • est-ce que ce sont bien des pages que l'on cherche à positionner ?

Maintenant que nous avons répondu à toutes ces questions, nous avons des informations sur :

  • le profil du référenceur qui est passé avant nous
  • le type de contenu qui est apprécié, et qui est donc partagé

Le plan d'action pour le futur se précise donc petit à petit.

En couplant ces informations avec celles récupérées lors de l'analyse statistique, particulièrement les sites référents, nous avons pas mal de billes supplémentaires pour le plan d'action de linking ;-)

Déterminer la qualité des liens

C'est ici que ça va commencer à se corser : comment déterminer la qualité des liens ? Si nous ne cherchons que des infos "officielles" nous allons être vite limités : ce sera le PageRank de la page liante et de la home qui nous donnera des indications sur la qualité du lien. Attention tout de même à ne pas crier au loup dès qu'un lien provient d'un petit PR : il s'agit peut-être d'un très beau lien sur un nouveau site. Ce qui nous emmène à la règle d'or : toujours vérifier les liens manuellement, au moins quand on a un doute ;-)

Cette vérification permettra également d'appliquer une sorte de coefficient de pondération : un lien au sein d'un texte, dont la page et le site complet parlent de la même thématique que le site audité vaut mieux qu'un lien en commentaire sur un site hors sujet.

Pour nous faciliter le travail, certains outils ont déjà établi une sorte de classement. C'est le cas de Ahrefs qui a mis en place un Ahrefs Rank pour les pages et un Ahrefs Domain Rank pour les domaines. Le problème de ces systèmes est qu'on ne sait pas réellement sur quoi ils se basent, mais on peut prendre le pari que s'ils ont décidé d'implémenter ces classements dans leur outil, c'est qu'ils estiment qu'ils sont sérieux.

Graphique qualité liens

Voici le résultat auquel vous pouvez arriver une fois ce travail effectué.

Tout comme Ahrefs, l'API Mozscape a mis en place une notation des domaines. Sauf qu'elle, il est possible de l'utiliser gratuitement même sur de gros volumes après quelques paramétrages :-)

Le nombre de liens par rapport à l'âge du site

Ici encore, je vais surtout parler de l'après-audit, ce que je n'étais pas censé faire. Effectuer un ratio nombre de liens/âge du site permet d'affiner un peu plus le plan d'action. Admettons que le site audité existe depuis un an. À ce jour, il a 120 liens entrants, ce qui signifie en moyenne 10 liens par mois. Pour rester naturel, ne vous éloignez pas trop de ce nombre de 10 liens par mois, tout en l'augmentant tout de même. Vous pourrez donc proposer 13 ou 14 liens par mois pour les mois suivants, tout en augmentant petit à petit ce nombre.

Vous pouvez même être plus précis en vous basant sur la qualité des liens vues dans le paragraphe précédent. Et oui, le linking naturel, c'est beaucoup de réflexion !

Allez, plus que deux petits articles et nous arrivons à la fin de ce dossier, dans deux jours vous serez prêt à effectuer un bel audit, un vrai, un qui rendra vos cheveux lisses et soyeux et qui fera de vous une rockstar. À demain pour l'activité sociale !

Audit SEO : Le dossier complet
Pré-requis 
Audit technique
Audit de contenu
Analyses statistiques
Audit de visibilité
Audit de liens (cet article)
La vision sociale
Et après ?

Catégorie Référencement | Thématique .

29 réponses à 6ème partie : Audit SEO – Liens

  1. stef says:

    Bonjour,
    merci encore pour cette série d’articles, allez vous les compiler dans un ebook ou quelque chose comme cela par la suite ?

    Rien a redire par rapport à la méthode, juste des questions par rapport aux exemples et quelles conclusions en tirer ?
    Les chiffres avancés dans les exemples sont ils fictifs ou proviennent il d’un réel audit ? J’ai une impression de beaucoup de site wide et beaucoup de Exact Match Links (sans connaitre le site, c’est juste un a priori). Mais n’étant pas un expert, j’aimerai d’autres avis la dessus ;)

  2. Ricardo says:

    Salut,

    Comment tu as fait le graphique sur la répartition des liens, ça vient de ahrefs ou de tes calculs personnel?

  3. Victor Lerat says:

    10 à 14 liens par mois … Du coup plus rien n’est naturel. Un site qui partagerai un contenu intéressant se verrait citer par de multiple source, il obtiendrait donc un certain nombre de lien, peut être bien plus que 10 à 14. Est-ce pourtant néfaste ? Je ne pense pas.
    Si on fait le ratio de certains sites entre l’âge et le nombre de lien on obtiendra bien plus que 10 à 14 liens par mois et pourtant ils ne sont pas sanctionnés.

    Pour le reste de l’article je suis totalement en adéquation avec ce que tu avances. Juste la fin qui m’embête. A demain pour social alors, en espérant que tu parles sur social linking :)

    #AccroAuxLiens

  4. Moi says:

    Je suis assez d’accord sur le fait que les indicateurs de « rank » personnalisés d’Ahrefs permettent d’identifier la qualité de la page émettrice du lien, ça permet donc d’automatiser un peu le système pour éviter d’aller vérifier le profil des liens un par un.

    Et j’aurai également rajouter l’analyse des liens provenants des réseaux sociaux. Cela permet également de connaître le profil du référenceur précédent et la stratégie marketing de l’entreprise.

    Sinon, c’est fou le travail qu’on effectue pour rendre les liens naturels, c’est là qu’on se dit qu’il vaut peut être mieux lancer des campagnes de pub ailleurs que sur internet et attendre un retour des sites web. Malheureusement, ça n’a pas le même prix.

  5. Aurélien says:

    Merci pour ce tour d’horizon très complet, on peut aussi spécifier que selon le type de site et l’objectif, le « profil » de liens est souvent différent (un site de marque aura légitimement plus de liens vers sa home que sur les pages intérieures, alors qu’un forum aura des liens en fonctions des trendy/hot topics, un annuaire aura surtout des liens vers la page de soumission de site etc)

    Le paradoxe, c’est de parler de profil de liens naturels alors qu’au contraire tout est stratégique !

  6. Arafetovich says:

    Encore un très bon article, espérant que l’audit ne s’arrête pas la. Il y a beaucoup des autres techniques à exploiter et à aborder.

    Question: quels sont les meilleurs outils gratuits pour déterminer la qualité des backlinks ?

    Merci Sylvain

  7. Masterprems says:

    Super article ! On utilise également chez nous ahrefs. C’est un outil très efficace et qui rend bien service. En revanche, 10 à 14 liens c’est pas énorme … On reste clairement sous les radars de Google. Mais je pense que c’est possible de forcer plus. Après on est sur 10 à 14 liens Dofollow ou Nofollow ?

    Merci en tout cas pour ton partage !

  8. Chris says:

    C’est une bonne question que soulève Victor, je me suis toujours demandé ce qu’était la limite entre des liens en assez grand nombre et trop de liens risquant de faire trop peu naturel. D’un côté je me aussi dis qu’une douzaine par mois ce n’est pas beaucoup, mais après je ne sais pas, j’espère que d’autres commentateurs donneront leur avis :)

  9. Yan Mattio says:

    Bonjour,

    Je suis actuellement plongé littéralement dans vos articles et attends avec impatience la suite ! continuez, pour un débutant comme moi c’est un vrai régal. Surtout cela change des banalités que l’on peut voir sur le net (même si elles sont parfois plus qu’importantes) et vous abordez des sujets que j’ai peu l’occasion de lire…

  10. Violaine says:

    Excellent article! Avoir un rapport d’audit aussi détaillé, je ne pouvais espérer mieux.
    J’attends la suite avec impatience, il y a tellement de techniques à analyser…
    Sinon, mon avis rejoint de celui de Stef pour ce qui l’on est de l’idée d’un « ebook ». Je crois que çà va très bien marcher :)

  11. @Chris, je ne pense pas qu’il y est de bons ou mauvais nombre de liens à créer. Rester naturel, c’est en avoir plus un mois sur l’autre.
    Personelement, quand je crée des liens manuellement, je ne regarde pas vraiment combien j’en ai fait le mois ou la semaine précédente. Tant que tu n’utilises pas d’outils qui te crée 1000 liens en peu de temps, je pense qu’on a rien à craindre. Encore faut-il que les liens créés respecte une certaine qualité.

  12. Sylvain says:

    @stef : il y a du réel et du fictif =)

    @Ricardo : je ne sais pas de quel graphique tu parles :/ Pour simplifier, l’image où il y a 3 graphiques provient de Ahrefs, les autres sont des calculs ;-)

    @Victor Lerat (et les autres) : les chiffres ne sont là que pour l’exemple ;-) Et le « nombre de lien maximum par mois » ne sera pas le même pour Le Monde que pour le site de photos de vacances de tata Liliane. Et puis, venez me voir quand vous réussirez à faire 15 liens parfaits par mois, ça m’intéresse =)

    Pour le côté naturel il faut le voir différemment, tu peux prévoir dans ta stratégie du régulier avec des moments de « buzz »

    @Arafetovitch : Tu rigoles là ? C’est marqué dans l’article… Dans « déterminer la qualité des liens » puis dans le cadre « astuce ». Sinon, le discernement, c’est gratuit et y a rien de plus efficace.

  13. Hamza says:

    Probablement la partie qui fait ch*** les référenceurs mais surtout la partie la plus indispensable et surtout à laquelle il faut prêter très attention puisqu’elle pourra s’avèrer très fatale en cas de mauvaise manipulation ( surtout après Penguin )

    Après tout merci pour cet article très instructifs, ça m’apprends des choses :D

  14. Shelko says:

    Très intéressant cette partie de l’audit.
    Je vais me pencher un peu plus activement sur l’API Mozscape qui a l’air de faire des trucs vraiment sympa.
    Merci pour l’astuce ;)

  15. Danzo says:

    Salut,
    Vraiment un article parfait avec des informations de qualité, cela va m’aider beaucoup dans mon référencement. Je vous remercie pour le partage de connaissances sur votre blog.

    Bon courage.

  16. Laurent says:

    Voici cinq autres points à examiner pour livrer un audit backlinks un minimum professionnel.

    1/ La dynamique. A quel rythme les liens ont-ils été réellement acquis ? Y a–t-il eu des campagnes limitées dans le temps ou bien les liens sont-ils venus régulièrement ? Y a-t-il eu des périodes sans acquisition de liens, et quel a été l’impact sur le trafic ? Les liens importants sont-ils anciens ou récents ? Le llinking, c’est dynamique ; une photo est très insuffisante pour en comprendre la réalité.

    2/ La typologie. Comment les liens sont-ils répartis ? Combien d’annuaires, d’articles de blogs, de spamcos, de liens forums, de liens issus des réseaux sociaux, de footers, de blogrolls, etc. Cette information à elle toute seule suffit souvent pour donner les meilleures pistes pour les opérations à venir.

    3/ L’environnement. Quel pourcentage de liens sont issus de sites sur lesquels sont aussi présents des liens pointant vers les sites des concurrents directs ? Lesdits concurrents sont-ils plutôt spammy ?

    4/ Les pertes. Combien de liens perdus ? Où ? Quand, avec quelles éventuelles conséquences ? Ca, ça sert à savoir si tu vas travailler avec de bons résultats assez rapides ou si tu vas ramer neuf mois pour en fait rattraper un déficit de popularité que Google n’a pas forcément encore sanctionné.

    5/ La maîtrise. Qui maîtrise les liens importants ? Le(s) référenceur(s) précédent(s) a-t-il (ont-ils) la possibilité ou l’envie de les faire disparaître ? Un concurrent malveillant aurait-t-il cette possibilité ? Y en a-t-il qui doivent être rémunérés chaque année sous peine de disparaître ? Lesquels sont maîtrisés par le client ? Etc.

    My 2 cents ;)

  17. Lionel says:

    Ahrefs est quasiment indispensable si l’on veut se faciliter la vie pour ce type de travail… Pour ce qui est du rank Ahrefs, pour moi il n’est pas toujours très fiable mais globalement ça donne quand même une très bonne idée.
    En revanche 10 liens par mois… c’est bien s’il n’y a aucune compétition dans le domaine ou que vous avez 3 ans devant vous :) Mais bon effectivement plus on augmente plus on prend des risques

  18. Sylvain says:

    @Laurent : J’aime ce genre de commentaire, ça fait plaisir =) En fait pour tes deux premiers points, ils sont évoqués dans l’article sans être particulièrement détaillés. Le premier est sous-entendu dans la section « le nombre de liens par rapport à l’âge du site » : comme tu le soulignes, l’analyse des liens existants ne peut se faire sous forme de photo car comme tu le dis il y a une dynamique dans le processus. J’avais pris le parti de ne pas détailler pour ne pas tout révéler (tu verras que même s’il est assez complet, le dossier sur l’audit n’est pas exhaustif). Concernant le deuxième point, ça fait partie du process évoqué dans « déterminer la qualité des liens ».

    Pour les autres points je suis partagé (sauf le 4ème qui, au final, va avec le premier). En ce qui concerne le dernier, dans les faits c’est quelque chose de très difficile à réaliser et, de mon point de vue, relève de la paranoïa. Tu me diras, dans le métier il faut être parano :)

    Pour le troisième point, c’est quelque chose que je ne fais pas toujours : parfois l’analyse des référents poussera à creuser un peu plus comme tu le suggères parce qu’on sent « l’entourloupe » à des kilomètres, mais souvent cette analyse supplémentaire ne sera pas nécessaire. Et je sens que tu ne vas pas être d’accord avec moi sur ce point là :) Si tu en as le coeur, j’attends ton point de vue avec plaisir, il me fera peut-être changer mon fusil d’épaule !

  19. lionel says:

    Bonjour Sylvain,

    Le commentaire de Laurent est très intéressant !

    Je rajouterais la concordance de la thématique de chaque lien avec la thématique de chaque page visée. Cette action serait également à placer dans la catégorie « typologie » évoquée par Laurent.

  20. agence web strasbourg says:

    Ce n’est pas tant la partie qui consiste à trouver les liens, tld, ancres, pages de destination qui est difficile car comme tu le dis, ahref, ou MajesticSEO que j’utilise plus particulièrement, le font d’eux même. La qualité des liens est une étape qui nécessite plus d’attention. Le PageRank n’est pas un critère de confiance, ni de qualité pour moi. Je regarde plus spécifiquement le TrustRank de majestic mais le Ahrefs Domain Rank est pas mal aussi (je ne connaissais pas).

  21. Ricardo says:

    Merci Sylvain de la réponse, je suis désolé de ne pas avoir été assez précis, je parlais du dernier graphique avec la répartition des liens de qualités/suspects/dangereux.

    Je me doutais bien que c’était des calculs personnels mais on ne sait jamais que tu connais un outil pour ça.

  22. Nico says:

    Salut,

    Franchement je suis accro à cet article ! BRAVO franchement ca remet les pendules à l’heure !!

    Du coup je me suis mis à calculé les % de BL mais je me demande ce qu’il faut pour paraître plus naturel ? En gros les « % » parfaits ? même si je sais que les données ne doivent pas se limiter à ça, faisons abstraction :)

    En gros lors de mon calcul je suis arrivé à ce résultat

    Marque 26,96%
    URL 8,75%
    Exactmatch 33,96%
    Autre 30,33%

    N’ai je pas trop de Exactmatch ? Quelles seraient les valeurs à augmenter ?

    Merci d’avance, dommage je ne peux pas souscrire aux commentaires, un petit mail ce serait sympa pour me précipiter afin de voir ce que tu en pense.

  23. Sylvain says:

    @Nico : tout dépend en fait, si tu as beaucoup d’expressions exact match ou si tu en as peu. En admettant que tu aies beaucoup d’ancres Exact Match différentes, ta répartition est globalement bonne, si tu n’as que deux ou 3 exact match, il va peut-être falloir réduire ce pourcentage ;-)

  24. Nico says:

    @Sylvain

    Ok alors il va falloir réduire ce % :D

    Merci pour ces conseils !

  25. Aurélien says:

    Ton article résume assez bien les points essentiels, et je suis fier, pour une fois, de pouvoir dire que j’étais au courant de tous les points énoncés, car, la plupart du temps, j’apprends toujours quelque chose de nouveau à chaque article que je lis.
    Par contre, de quelle façon as-tu obtenu les graphiques? Je doute que tu les aies fait au hasard avec des donnés quelconques.

  26. Pierre says:

    merci beaucoup pour cet audit bien détaillé sur les liens , et surtout pour les outils dont tu nous montres l’utilité. C’est un plaisir de vous lire

  27. Othy says:

    Bonjour,
    Je souhaite savoir d’ou viens la répartition que tu a donné? C’est à dire que pour paraître naturel il es conseillé d’avoir :
    54% Exact Match Anchor (l’ancre qui correspond exactement au mot-clé visé) / 22% Marque / 9% URL /15% Autre (ancres génériques, liens sur des morceaux de phrases, etc.).
    2 questions : c’est par rapport au Reffering Page ou referring Domain?
    merci d’avance.

  28. Sylvain says:

    @Othy : ces chiffres sont des données d’un audit existant (dont je ne dévoilerai pas le site bien entendu) et en aucun cas un conseil de répartition idéale ;-) Pour ta deuxième question, il est plus intéressant d’utiliser les refering pages quand c’est possible ;-)

  29. Othy says:

    @Sylvain,

    Merci pour votre réponse

    1- y’a t’il donc pas une répartition idéal des ancres de liens?
    2-Le refering domain à mon avis reste plus parlant , le premier backlink envoyé par une page reste le seul important les autres auront moins d’impact qu’un backlink sur un autre domaine(il vaut mieux avoir 10 liens de 10 NDD que 10 liens d’un seul domaine)
    3/ Une derniere question sur les multipes H1(H1 dans chaque div ou bloc) avec le HTML5 je trouve pas de réponse exact meme sur le forum seomoz , à part la video de matt cutts daté de 2010.

    Merci :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Veuillez utiliser votre nom ou votre pseudo. Tout commentaire ne respectant pas cette règle verra son lien supprimé.