25 astuces pour un guestblogging réussi

Stylo plumeEn ce moment le truc à la mode dans le netlinking, c'est le guest posting. C'est facile : on fait un article, on met des liens dedans et on le publie quelque part sur un autre site. Sauf qu'en fait, ça, c'est tout simplement reproduire le schéma des sites de communiqués de presse. Il y a même des sites réservés au guestblogging qui ont été lancés. En clair, on reproduit le principe des CP en changeant le nom. Pourtant on sait tous ce qui est arrivé aux communiqués de presse il y a environ un an.

Voilà donc un petit article pour faire du guestblogging de qualité, tant dans la recherche du blog que dans la rédaction de l'article.

Les astuces pour un bon article invité

  1. Commencez par bien choisir votre spot : le site est-il trusté ? Est-il légitime ? A-t-il un véritable lectorat ? A-t-il une activité sur les réseaux sociaux ? Etc.
  2. Enlevez vos oeillères : aussi grand que soit votre marché, vous aurez vite fait le tour des blogs intéressants qui sont dans votre niche. Pensez donc aux thématiques annexes où vous pouvez par exemple mettre en avant les connaissances de votre domaine qui peuvent s'appliquer à un autre domaine
  3. Fuyez comme la peste les blogs qui proposent ouvertement le guestblogging (dans le header, en sidebar, dans une page particulière avec formulaire de soumission...) ou ceux qui ne sont constitués que d'articles invités, préférez le contact directement avec le rédacteur du blog
  4. Ça parait bête, mais personnalisez vos demandes en fonction du site cible et/ou de la personne si vous connaissez quelques anecdotes sur elle
  5. D'ailleurs si vous le pouvez (ce qui n'est pas toujours le cas je vous l'accorde), discutez avec la personne avant de proposer brutalement un guestpost
  6. Rendez service au blogueur : le fait que son site ait du succès ne signifie pas que son propriétaire soit un pro d'internet, si vous pouvez lui donner des conseils (SEO par exemple), faites-le
  7. Rédigez un article en utilisant le même ton que celui du site sur lequel vous allez publier
  8. N'ayez pas peur : osez dire au blogueur que vous n'êtes pas tout à fait d'accord avec un de ses articles et proposez-lui de publier votre point de vue, il en sera certainement ravi
  9. Bien sûr, proposez un texte en accord avec la thématique du blog, ça n'aurait pas de sens de faire autrement
  10. Écrivez un article utile pour l'internaute (comme tout article rédigé) mais un autre paramètre entre en compte : écrivez un article utile et bénéfique au blogueur
  11. Ça nous amène au point suivant : écrivez quelque chose que vous oseriez publier chez vous
  12. Proposez un texte vraiment bluffant, du jamais vu avant. C'est frustrant de ne pas le faire chez soi, mais si le site en vaut la peine, n'hésitez pas
  13. Mais bien qu'il soit bluffant, ne perdez pas de vue que l'article doit être facile à comprendre, particulièrement par l'audience du site sur lequel vous publiez
  14. Préparez une petite bio à placer à la fin de l'article si vous pouvez communiquer sur votre personne, ça fait "plus vrai"
  15. Soyez factuel : illustrez vos propos (avec des images, des graphiques, des tableaux, etc.), donnez des exemples. C'est souvent ici que vous aurez l'opportunité de placer un lien
  16. En parlant de liens, ne bourrinez pas comme des salauds, le blogueur vous fait une fleur, respectez-le
  17. N'hésitez pas à mettre un lien vers autre chose que votre site, c'est beau, c'est propre et c'est naturel (bientôt je ferai de la pub pour de la lessive moi...)
  18. Mieux encore : placez un lien vers un contenu du blogueur. Au moins, vous montrerez que vous avez lu le blog et que vous le connaissez. C'est toujours bon pour les relations futures ;-)
  19. Quant à votre lien, placez-le à un endroit où il sera utile : en tant qu'exemple, en tant qu'alternative, en tant que complément d'information, etc. Il faut qu'il ait une raison valable d'être là
  20. Ne le mettez surtout pas au début de l'article (hey ne mentez pas, on veut tous faire ça) avec une ancre optimisée, c'est le meilleur moyen pour Google de griller qu'il s'agit d'un article invité
  21. Si vous ne pouvez pas le placer à un endroit utile, alors placez-le dans votre bio, et pointant vers la home. Ce ne serait pas naturel s'il dirigeait vers une page produit. Ou soyez créatif : "Article rédigé par Ken qui travaille chez Chocolatier, parce que son truc c'est les boules pralinés :-) " Mais n'utilisez pas cet exemple tel quel, l'ancre est bien trop optimisée pour être dans une bio
  22. Faites justement attention à l'ancre du lien. Celle de l'exemple ci-dessus est plus que limite au niveau de la sur-optimisation. Vous êtes SEO, donc vous savez ce que vous voulez pousser et vous aurez tendance à toujours placer le même type d'ancres. Pensez donc à varier ;-)
  23. D'ailleurs, une bonne chose à faire est de laisser le blogueur placer lui-même l'ancre. En marge de l'article que vous lui fournissez, donnez-lui l'URL de la page que vous voulez lier et laissez-le faire ce qu'il veut. Il n'y a rien de plus naturel !
  24. Ne pensez pas que le job est terminé une fois que l'article est publié : celui-ci recevra peut-être bien quelques commentaires. Pensez à y faire un tour de temps en temps pour répondre à ceux-ci, même s'il y a des chances que le blogueur vous le rappelle
  25. De la même façon, pensez à populariser l'article une fois qu'il est publié : partagez sur vos réseaux sociaux et, pourquoi pas, faites un lien vers celui-ci sur un autre article invité !

Conclusion

Nous voilà déjà à la fin de cette liste, en espérant qu'elle vous aidera à être plus efficace lorsque vous intégrerez le guestblogging dans votre stratégie de linking. Bien sûr, si vous voyez d'autres points qui méritent d'être soulignés, n'hésitez surtout pas à nous en faire profiter dans les commentaires !

Catégorie Référencement | Thématique .

28 réponses à 25 astuces pour un guestblogging réussi

  1. Christian says:

    La solution est effectivement d’écrire un article de qualité.
    Je ajouterais un autre conseil : lire et relire son article, et éviter les fautes d’orthographe.

  2. Sam says:

    Je ne suis pas d’accord avec toi sur l’identité à donner, au contraire je pense qu’il est préférable de donner sa véritable identité et de lier son profil Google + afin de profiter de l’authorship et augmenter son « aura » dans la thématique abordée…
    Tout ça dans l’éventualité ou cela influe ou influencera les SERPs tôt ou tard…
    Et puis le développement de l’E-réputation, j’en parlais ici en 2011 : http://weboref.fr/e-reputation-et-seo-2 !

  3. Le guest blogging est une méthode qui sera de plus en plus utilisé je pense, du fait de la difficulté à trouver des spots pour placer des BL de qualité.

    Par contre, je ne suis pas 100% d’accord avec ton point 11. Suivant le ton de son blog, le style d’écriture d’un blog invité peut être tellement plus cash voir trash. Un style d’écriture peut être adopté sur un blog où l’on est l’invité, mais pas sur son blog perso.
    Si je devais donner un exemple je penserais au blog SEO de Xavfun :)

  4. Sitanim says:

    Pfiiiou, 25 astuces, c’est une sacrée liste ! Mais elle vaut son pesant de RT et de partage sur les réseaux sociaux.

    Je pense qu’effectivement, ce n’est pas tant le format qui compte, c’est l’usage qu’on en fait. Il reste de très bons annuaires, de très bons sites de communiqués de presse, et de très bons sites proposant du guest blogging.

    Le tout est de ne pas foncer tête baissée sur une « formule magique » et de la copier parce que tout le monde dit que « ça marche ». Surtout que bien peu de copieurs arrivent à égaler l’original ;-)

  5. Erwan says:

    Sympa cette liste qui rappelle bien que même si le guest blogging est un levier puissant il doit être fait intelligemment en pensant à la cible et non seulement à son optim SEO.

    Au niveau des ancre dans la bio, la marque du site (sauf cas d’EMD) est en général la plus intéressante.

    Pour le point 3 je ne suis pas forcement en accord avec toi. En effet les blogs ne faisant que du guest blogging et le mettant trop en avant sans véritable ligne éditoriale sont à éviter, ils s’apparentent plus à des annuaires d’articles de toute façon. Mais des blogs ou sites ayant un formulaire d’inscription pour participation venant compléter leur contenu principal ne sont pas toujours à fuir. ex: les echos, journal du net, emarketing.fr…

    En tous cas merci encore pour cette liste et joyeuses pâques.

  6. Seo Experts says:

    Sympa cette petite liste d’astuces pour un guestblogging de qualité. J’ai retweeté ton article d’ailleurs ;)

    On oublie bien souvent de dire que le guestblogging est aussi une façon de permettre l’éclosion d’autres personnalités du web qui ont leur mot à dire. Je pratiquais beaucoup cette stratégie pour un site de vente de mobilier. Le guestblogging se prêt beaucoup à des activités liés à la mode, au tourisme, au seo, mais peu aux industries par exemple. Ca dépend vraiment des sites qu’on a à gérer.

  7. Rose says:

    Merci pour tous ces conseils…Dans le fond, je suis d’accord avec tous les points abordés, mais le plus difficile reste de trouver le blogueur qui accepte de publier ! Un blog actif, vivant, bien réputé, dans la même thématique que la sienne, c’est déjà pas facile à trouver…
    Le fait d’être ultra quali rend le travail beaucoup plus long et difficile, malheureusement c’est le prix à payer aujourd’hui pour être visible !

  8. Nic says:

    Ça fait toujours du bien de lire les petites astuces et les petits plus pour faire du guest-blogging de qualité. Je crois qu’il faut en effet faire de la qualité pour tirer des bénéfices de ce type de support. Et éviter les ancres trop optimisés qui poussent à croire que l’article a été écrit plus pour le référencement que pour un rayonnement et une légitimité marketing.

  9. Hamza says:

    Tant d’astuces inédites qu’on apprécie de lire, merci Noviseo :)

    J’ajouterai un truc concernant l’identité, une chose à négocier avec le blogueur accueillant au tout début de l’opération. Bien sûr il doit accepter que vous pouvez lier votre compte Google+ au contenu que vous allez publier pour améliorer votre AuthorRank, l’un des facteurs les plus importants en 2013.

  10. Monica says:

    Allez faut pas se mentir: le système des CP est aussi hypocrite que Google lançant des services a priori gratuits pour in fine racheter le monde.
    Mais pourquoi enterrer vivant le guestblogging en le considérant comme une interaction purement mécanique et commerciale au niveau linking?
    Rendons au guestblogging son innocence originelle et son mot français: une « entrevue » entre le blogueur et son invité. Allez, osons le mot interview, un art en soi, qui n’ a rien à voir avec le placement de je ne sais quel lien à la première ou trente-sixième ligne!
    Si l’interview est savoureuse, elle sera dévorée et recliquée et fera ranker tout le monde via ancres et balises.
    Le guestblogging vécu comme un échange n’a rien à craindre de GG. Par contre pour ceux qui tapent l’incruste chez autrui sans inspiration, il faut s’inquiéter sévère suivant tes rigoureux 25 points au risque d’avoir les… boules (pralinées) :-)

  11. Mélanie says:

    Ces règles sont très pertinentes.
    Pour la n°3 c’est vrai qu’on voit certains blogs qui tournent désormais qu’en Guest-posting … le propriétaire doit être en vacances depuis un an lol.

    De l’autre parfois on reçoit des demandes avec des articles totalement incompréhensible… à se demander si ceux qui les proposent pensent vraiment qu’on va les publier …

  12. Tina says:

    Bonjour,
    Une gamme de conseils très utile et très intéressante.
    Merci de partager ces connaissances. Mais, je vois que la liste est très longue et qu’il est préférable d’être plus rétrécie.

    [Modération : c'est pas parce qu'elle est "longue" que ça autorise le mauvais spam]

  13. lionel says:

    Attention tout de même de suivre les consignes Google sur les articles invités avec BL… Il semblerait que certains blog qui accueil des guest posts de manière excessive soient en ligne de mire

  14. Mikie says:

    Le point 23 n’est pas bête du tout, je n’y aurais pas pensé =) Encore faut-il que le blogueur en question fasse quelque chose de naturel! Les premiers points tiennent en fait de la logique à mon sens, quand on est invité sur un blog on fait les choses proprement. Le 24eme point est pas mal aussi, répondre aux personnes qui ont lu l’article permet de justifier son point de vue et potentiellement d’acquérir des lecteurs!

  15. enrik says:

    Il est important que l’article soit unique et surtout le partage sur les reseaux sociaux est essentiel. Merci pour ses astuces !

    [spam]

  16. Aymeric says:

    Personnellement j’aime bien le guest blogging car on peut découvrir de nouvelles personnes et de nouveaux blogs, mais je trouve que le phénomène commence à être un peu trop important, tout le monde y va de ses articles invités désormais. Mais bon, ca va encore, par contre ce que je n’aime vraiment pas du tout ce sont les billets sponsorisés…

  17. GeekPress says:

    Je suis « à peu près » d’accord avec l’ensemble des points énumérés.

    Par contre, je ne comprends pas du tout le point n°3. Pourquoi devrait-on fuir un blog/site qui clame haut et fort rechercher des guests ? Quel est l’excuse valable ? Parce que cet argument ne peut pas forcément être lié avec la « qualité » du site.

  18. Sylvain says:

    @GeekPress : En effet ce n’est pas forcément lié à la qualité du site, mais au final un blog qui annonce clairement rechercher des guests ne fait rien d’autre qu’un site de communiqué de presse, de façon un peu déguisée. Bien sûr ce n’est pas toujours le cas ;-) Mais je dois avouer que j’ai tendance à me méfier d’un blog qui me propose un formulaire de dépôt d’article, j’ai l’impression que n’importe qui peut poster, peu importe la qualité de l’article.

  19. Arnaud says:

    Le guest blogging a beaucoup de succès en ce moment, mais si les sites de communiqués de presse ont été atteint il y a un ans, Google pourrait très bien détecter ce genre de pratique…
    En tout cas merci pour ta liste de conseils, et puis ça permets de mettre en avant de bons blogueurs.

  20. gestion facturation en ligne says:

    Bonjour;
    Merci infiniment pour le très bon article et je veut juste ajouter que le contenu doit être original pour attirer les internaute et en plus d’être référencer dans les résultat de recherche dans les moteur de recherches donc la conclusion est très simple contenu = internaute (visiteurs).

  21. GeekPress says:

    Merci Sylvain pour tes précisions ;)

  22. Céline says:

    Merci pour toutes ces astuces c’est toujours agréables d’être guidé un minimum. Le guest blogging j’avoue ne pas en être une fine connaisseuse mais ton article sera peut-être utile dans le futur :)

  23. Denna says:

    Pourquoi est-ce que cela passerait bien mieux qu’un CP? De nombreux CP bien rédigé ont été taxés par Google alors quel serait l’atout majeur d’un guest blogging? Toujours d’accord qu’il faut faire des articles de qualité quelques soit l’insertion ou la cible à atteindre.

  24. Ben says:

    De très bons conseils, comme toujours, qui ne s’adressent pas uniquement aux débutants ;-) Quelles que soient les raisons pour lesquelles on a recours aux guestblogging, que ce soit pour accroître sa propre notoriété ou celle d’une marque, pour optimiser son référencement ou tout simplement pour diversifier ses supports de publication, il s’agit d’une action à ne pas prendre à légère. Merci donc d’avoir pris le temps d’établir et de partager cette liste. C’est bookmarqué !

  25. Bonsoir, j’ai découvert votre article suite à la newsletter de Maximilien. Je vous remercie pour votre article ainsi que les 25 astuces que vous proposez. Je pratique aussi bien les articles invités et les interviews sur mon blog. Comme je le fais naturellement sur d’autres blogs soit proche de ma thématique ou annexe à celle-ci.
    Dans les deux cas, je cherche les blogueurs invités et les personnes que je souhaite interviewé ou sur quel blog je souhaite contribué.

    Bien sûr je reste ouvert à toute proposition, mais je sélectionne en priorité ce qui correspond aux attentes de mes lecteurs. Ça m’arrive très souvent de refuser des articles ou interviews, car il ne correspond pas aux conditions comme ils ont été évoqués dans les 25 astuces ci-dessus.

    A très bientôt
    Cédric

  26. tina says:

    @Modération:
    C’est juste une remarque. Car, nous les débutants, seront découragés de « décortiquer » cette liste vu qu’elle est un peu longue.
    Sinon, merci pour votre effort et désolée pour la remarque si elle vous a agacé.

  27. Gimel says:

    Hello,

    Je découvre votre blog avec cet article.
    Les conseils que vous donnez sont vraiment justes. Les articles invités sont un bon moyen d’augmenter son audience. Encore faut-il le faire comme il se doit. Mais là, les 25 astuces tombent bien.

    Bien amicalement,
    Gimel

  28. richard says:

    Merci pour l’article :)
    Petites question cependant :
    1/ combien d’ancre est-il acceptable de mettre dans un article invité ?
    2/ tu dis qu’il faut varier les ancres, mais si l’on veut ressortir sur un mot clé particulier n’est-il pas normal d’avoir un maximum d’ancre avec ce mot clé ? Google pénaliserait-il vraiment ce genre de pratique si l’ancre est placé dans le texte en lieu et place du chapô ?
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Veuillez utiliser votre nom ou votre pseudo. Tout commentaire ne respectant pas cette règle verra son lien supprimé.