Référencement et rédaction web sont complémentaires

Plan de travailVous avez déjà rencontré Germain et Natalia dans les articles précédents, je vous propose maintenant de faire la connaissance d'Armand. Dans la promo, c'est le mec du sud, il a quitté son soleil varois pour rejoindre Mulhouse et faire la licence RRW. Et oui, il faut du courage aussi pour étudier le SEO !

Bon il n'a pas mis bien longtemps à repartir vers la Méditerranée puisqu'il a effectué son stage à Nice, chez Pix & Associates où il est aujourd'hui embauché. D'ailleurs il va aujourd'hui partager avec nous son expertise sur un de ses domaines de prédilection : la rédaction web.

La rédaction web est une part importante du référencement. Améliorer le positionnement d’un site dans les pages de résultats des moteurs de recherche et augmenter le trafic sont une chose. Toutefois, si un client souhaite que son site soit plus visible c’est bien pour entraîner une conversion. Par conséquent, une prestation de référencement ne doit pas être réalisée au détriment du contenu : référencement et rédaction web vont de paires. Certaines règles de rédaction pour le web doivent alors être respectées.

La pyramide inversée : du synthétique à l’exhaustif

Des études ont permis de mettre en évidence, grâce à l'eye-tracking, une tendance commune à l’ensemble des contenus web. Lorsqu’ils sont à la recherche d’une information, les internautes ont pour habitude de ne pas lire une page web dans sa totalité. Dans le meilleur des cas, ils la survolent mais certains éléments sont toujours plus regardés que d'autres. Les internautes effectuent une lecture des contenus en F, ce qui implique que les textes doivent être structurés : titre, introduction, sous-titres et paragraphes.

Eye Tracking

De ce fait, il faut leur présenter les informations les plus importantes au début et rentrer dans les détails seulement par la suite. Il est important d’aller du synthétique à l’exhaustif : c’est le principe de la pyramide inversée. Ainsi, dans le premier paragraphe on résumera le contenu de la page en prenant soin de répondre aux 5W, à savoir « Who ? », « What ? », « Where ? », « When ? » et « Why ? ». Par habitude, on complètera souvent ces 5W par 2 autres compléments d’information : comment et combien. En utilisant la pyramide inversée, l’internaute doit trouver toutes les informations importantes dans le premier paragraphe. Les autres paragraphes permettront de rentrer dans les détails.

La structuration et le principe KISS

Avant de se mettre à rédiger, il faut garder en tête que 1 page = 1 sujet, cela permettra d‘éviter les informations superflues pour l’internaute. De plus, la structuration du contenu est primordiale. Les études de Nielsen et Morkes ont démontré que la lecture sur écran est 25% plus lente que sur papier. Ainsi, un contenu structuré donnera la possibilité à l’internaute de trouver rapidement l’information qu’il recherche. Pour structurer un texte on utilisera donc les intertitres (les éléments <hn>) et on se servira du gras pour mettre en évidence certaines informations. Dans tous les cas, il faudra éviter les textes entièrement en majuscule : ils ralentissent davantage la lecture.

Suite aux observations de Nielsen et Morkes, il est également conseillé d’appliquer le principe KISS. L’idée, ici, est d’utiliser des phrases courtes  avec des mots simples, compréhensibles par tous. En se limitant à des paragraphes courts, vos contenus n’en seront que plus aérés et digestes. Si les internautes font l’effort de lire plus en détail votre contenu, autant leur faciliter la lecture. En plus, il faut savoir que les phrases sont difficilement mémorisables au-delà de 20 mots. So, « Keep It Simple, Stupid ! ». A noter qu’il existe d’autres significations pour l’acronyme KISS mais celle-ci me semble résumer au mieux le principe.

Il va peut-être falloir que je fasse attention moi, quand je vois les articles de Germain, de Natalia et d'Armand, je me dis que s'ils ouvrent un blog je ne vais pas tarder à me retrouver sur le carreau ! Merci à Armand pour cet article, et rendez-vous la semaine prochaine pour rencontrer un nouvel étudiant. À votre avis, ce sera Guillaume ou Justin ?

Les autres étudiants qui écrivent :
D'excellentes astuces webanalytics
Comment gérer une campagne Adwords ? 

Catégorie Licence pro Référenceur et Rédacteur Web, Référencement | Thématique .

44 réponses à Référencement et rédaction web sont complémentaires

  1. Rémi says:

    Encore un article synthétique très pratique pour tous les débutants en référencement.

    Je mettrais un petit bémol sur la partie eye-tracking : la lecture « en F » est propre aux résultats de Google. Tout dépend ensuite de la structure des pages web, même si l’oeil est habitué à ce schéma.

    Et à mon avis la dernière phrase est un piège, ce sera Laurent.

  2. Tu n’as plus envie de bosser, tu fais travailler les autres ^^
    Fais gaffe car comme tu dis ils vont y prendre gout et hop tu vas te faire piquer ta place :)

    Je vais faire la blague du KISS … COOL avant que quelqu’un la fasse ^^

    Allez je met une pièce sur Justin.

  3. Armand says:

    @Rémi : Comme toujours il y a des exceptions, mais la lecture en F est tout de même une tendance générale il me semble, et pas seulement sur les SERP.
    D’ailleurs, c’est en partie pour ça qu’il est conseillé de structurer le texte : titre + intro + sous-titres. Ces éléments permettent une meilleure scannabilité de la page et ça reprend bien le schéma de la lecture en F. ;-)

    @Sylvain : merci à toi de m’avoir accueilli sur Noviseo ! ;-)

  4. gilles says:

    Les prestations de rédaction pour le web sont en plein développement en ce moment. Perso je fais appel a plusieurs prestataires pour cela et j’en suis très content ! C’est une aide précieuse pour publier régulièrement des articles de bonne qualité pour un blog ou un site de contenu …

  5. phil says:

    J’essaie de travailler un mot clé « principal » par page.

    Après si la thématique peut en englober 2 ou 3 c’est également possible mais sur les mots clés stratégiques je m’en tiens à « une expression à positionner = 1 url ».

    Sur la facon optimale de rédiger le corps d’un texte pour le SEO j’ai beaucoup lu…tout en ayant l’impression de ne pas faire au mieux (je ne parle pas des balises strong) mais du vocabulaire, nombre d’occurence, longueur du texte et paragraphes.

    Autant pour le visiteur je suis d’accord avec toi les paragraphes courts sont plus digestes…autant je me demande si c’est une facon de rédiger qui est optimale pour ranker…

  6. Guillaume says:

    Je ne connaissais pas le concept KISS, merci pour cette découverte.
    Pour ma part, voici la structure de mes articles :

    - Titre H1
    - Intro
    - Titre H2
    - Paragraphe
    - Titre H3
    - Paragraphe
    - Conclusion

    J’essaye aussi de demander à mes redacteurs d’utiliser une touche d’originalité dans les articles car je pense que c’est important de divertir l’internaute même si le sujet est sérieux.

    Concernant la lecture en F, cela semble logique.

  7. Marie says:

    Bonjour Sylvain,

    L’analyse de la captivité de la structure d’une page démontrent clairement que l’internaute se concentre sur le millieu-haut de la page, intéressant !

    On constate le même résultat dans l’analyse de la page de résultats, d’où l’importance de se situer dans le « Triangle d’or » !

    Merci pour l’analyse et à la prochaine !

    Marie

  8. Pierre says:

    Bonjour Armand,
    Merci pour ton article qui résume bien le comportement des internautes et qui est très utile pour l’écriture web.
    Par contre tout comme Phil, je ne sais pas si c’est la meilleur méthode pour faire ranker un site.
    C’est sur si tu cherches la lecture des internautes, il faut créer un contenu qui leur est destiné, ça facilitera le référencement, puisque tes lecteurs le feront pour toi à travers des liens naturesl.
    Par contre si ton objectif est de faire de la fiche, tu veux que ton visiteur remplisse vite son formulaire et c’est tout, donc tu sers de la bouillie surtout pour le moteur. Après on essaye toujours plus ou moins de penser au lecteur, mais ce n’est pas toujours réaliste en matière de positionnement.

  9. alex says:

    Il est vrai que l’on ne peut pas parler de référencement sans soulever la question de la rédaction web qui est un volet essentiel pour tout site qui souhaiterait avoir une notoriété sur la toile. La rédaction permet d’enregistrer une bonne audience, de faire connaître ses produits ou services. Mais il faut aussi noter que ce n’est pas n’importe quel article qui peut faire cet effet. Je pense qu’il faut que le billet soit de grande qualité c’est-à-dire un article lisible, attractif, instructif et intéressant afin d’apporter un plus aux internautes.

  10. Tristan says:

    Bonjour,

    Je suis tes conseils à la lettre (K.I.S.S.) :
    Merci pour l’article.

    Comment ça ça ne fonctionne pas pour les commentaires ? Ah bon ?

    Trêves de plaisanteries, je partage totalement ton point de vue en ce qui concerne le fait que le rédactionnel est lié au référencement. Peu importe qu’on veuille ou non se ranker sur une expression, je suis d’avis qu’il faut toujours écrire de manière la plus clair et lisible possible. Dans cette génération où tout fout le camp avec le langage SMS, le respect de la langue française est devenu un exploit.
    Je m’écarte un peu du sujet, mais c’est c’est vrai que certain site font peur à voir, pourtant bien positionnés.

    Bonne continuation.
    PS : Je vote pour Justin ! Et Guillaume la semaine d’après.

  11. Armand says:

    @Pierre : Justement, je ne suis pas entièrement d’accord. Disons qu’il s’agit d’une solution de facilité pour positionner la page, mais le moteur n’est pas le seul « lecteur ». L’internaute reste la cible principale et beaucoup de référenceurs l’oublient. Comme le dit Tristan, il suffit de voir certains sites…
    Avec un contenu rédigé proprement l’internaute a plus de chance de remplir ton formulaire qu’avec une bouillie comme tu dis, il sera plus incité.

  12. Le Juge says:

    Tiens ces infos me rapelle un guideline que j’ai écrite il y a Looooongtemps.

    ON aurait pu ajouter que dasn une certaine smesures les internautes et les moteurs recherchent la meme chose sur un page et qu’un peu d’emphase sur les mots important de la page ne fait pas de mal (quelques trucs en gras par ci par la) ca aide les internautes a voir les MC qu’ils ont cherché et ca mets les MC les plus importants en valeur pour GG

  13. guillaume says:

    Il me semblait que les images, dans le marketing, le mieux était une lecture en Z car cela épouse la logique d’une lecture rapide.
    Phrase ou logo en haut de gauche à droite, retour en bas à gauche en parcourant par exemple une image, puis lecture encore une fois de droite à guache un texte.
    Ca reste parfait aussi pour une landing page, mais peu adapté à une page ayant véritablement du contenu.

  14. Xavier says:

    Encore un bon article proposé par ton invité, ça devait être une sacrée promotion cette année :)

    En tout cas merci pour cet article car même si naturellement j’ai plus ou moins tendance à structurer mes articles de la façon qui est présentée je dois avouer que ce n’est pas toujours le cas. Je ferais d’être plus attentif à cela lors de la rédaction des suivants.

  15. Pascal says:

    Un bon article montrant cette complémentarité. C’est des règles de bases qui ne sont pas toujours respectées sur la plupart des sites.
    C’est bon de le rappeler

  16. William says:

    @Phil & @Pierre : En quoi la rédaction de phrases/paragraphes courts empêcherait de ranker ? Si ils restent dans le même , je ne pense pas que ce soit un réel frein.
    Et cette technique permet de rédiger beaucoup plus ! Je m’en suis rendu compte tout au long de l’année, au fur et à mesure de ma progression en Rédac Web.

    @Guillaume Tu mets un seul h2 et un seul h3 ? Plutôt bizarre à vrai dire

    Bon article au format guideline en tous cas ! Petit plus que j’aurais rajouté (par expérience personelle) : les listes à puces pour les énumérations. J’édite pas mal d’articles qui nous viennent de rédacteurs freelance, ils n’ont malheureusement pas ce réflexe. Et ça devient complètement illisible !

  17. Angelique says:

    Décidément les articles invités sont super tendance en ce moment ! Si le contenu est aussi riche que cet article ça me convient :)

    Pour ceux qui veulent savoir où les utilisateurs cliquent sur leur site (HEatMap) comme le montre la capture d’écran, sachez qu’il existe un outil gratuit : ClickHeat

    A bientôt,

    Angélique.

  18. Geoffroy says:

    Attention toutefois de ne pas appliquer comme principe récurrent que les phrases web sont courtes et simples. Le web est aussi un terrain d’expression pour des textes d’analyse, des articles de fond, et faire court et percutant est important, mais pas la règle absolue. Ne réduisons pas la rédaction web à la production de textes simples pour des gens qui lisent lentement et n’ont pas de mémoire, mais je sais que l’auteur ne pense pas ça ! Comme les camarades, je trouve que sont bien résumées les idées essentielles pour débuter en ref, et comme cela est souligné dès l’intro SEO + rédaction de contenu sont intiment liés !

  19. Arnaud says:

    Structurer et aller à l’essentiel pour captiver le lecteur, c’est sans doute la meilleure chose à faire. Merci pour l’article qui peut donner quelques idées pour le style de rédaction.

  20. Luc says:

    Bonjour,
    Très bon article car court et direct, je l’ai trouvé très instructif pour quelqu’un comme moi qui ne suis pas un expert en la matière. Je tacherai de suivre ces indications dorénavant lorsque j’aurai besoin de rédiger. J’ai d’ailleurs un projet en tête donc ça le fera bien ;-)

  21. Quentin says:

    @Guillaume : la structure à adopter serait plutôt la suivante :

    Titre
    (sommaire si long contenu)

    H2
    intro

    H2
    paragraphes

    H2
    paragraphes

    L’introduction doit en fait être une conclusion car le lecteur a besoin de voir ce qu’il est venu chercher immédiatement.

    Le livre Bien rédiger pour le web d’Isabelle Canivet est à conseiller !

  22. Mathilde says:

    Je partage totalement ton point de vue. Un contenu clair et précis est beaucoup plus intéressant à lire qu’un long paragraphe écrit juste pour arriver à un nombre de mot précis.

    On voit souvent des sites qui n’ont aucun sens dans leur page. Plusieurs sujets dans le même paragraphe, des phrases à rallonge à n’en plus savoir où elle a commencé et où elle fini, etc.

    En tout cas merci pour cette analyse ;)

  23. marcel says:

    Super le concept de KISS.
    Je suis plus de l’avis de @Quentin. Mais, je crois que la rédaction web et le référencement sont tout à fait liés. Du coup, difficile de faire appel à Pierre sans interpeller Paul. Sur le web, il ne suffit pas d’écrire pour exister, encore faut-il bien écrire , grâce au référencement naturel bien évidemment…

  24. Lumiere says:

    En général j’essaie de structurer quand c’est pour un « blog » utile (fait pour que les textes soient lu). Ça peut être intéressant quand on pense au côté marketing (pour vendre un produit et le vanter). Maintenant, j’ai quand même du mal à structurer un texte (la flemme), quand il s’agit de pavé pour le référencement =p Je pense par contre qu’il est quand même important de bien structurer le texte vu que je suppose que google doit être au courant de ce genre d’étude et que pour ce dernier le visiteurs doit y trouver son compte.

  25. C’est sans conteste, la rédaction web et le référencement sont liés. Un bon contenu avec les bons mots clés est le secret de la réussite de n’importe quel site. Certains sites ont tendances à négliger le contenu web malheureusement. Merci pour l’article, comme d’autres, je veillerai à suivre les articles qui suivront ;-)

  26. Grégory says:

    Ecrire selon la pyramide inversée, c’est assez contre-intuitif. Ou du moins inhabituel … On nous a effectivement appris à écrire selon un modèle inverse.

    En général, j’essaie de mettre les éléments synthétiques et importants au début et à la fin. Assez bêtement :-( car j’ai souvent lu que c’était bon pour le référencement. Et cela permet aussi, en fin d’article, d’inciter de nouveau les lecteurs à agir : promouvoir, acheter, s’inscrire, …

    Bon, je ne remets pas non plus exactement la même chose : je retravaille et utilise des synonymes.

  27. Annaïs says:

    Bon à savoir !! Il est bon de rappeler ces informations pour mieux avancer !

  28. Béatrice says:

    C’est indéniable, la rédaction web et le référencement sont intimement liés. Pour moi, un bon référencement, tient forcément compte de la qualité rédactionnelle des articles publiés. Le remplissage pourra passer un temps sur certains sites, mais ne rend absolument pas service ni aux uns ni aux autres. En tous les cas, merci pour cet article très instructif et les commentaires qui le sont tout autant.

  29. Cédric says:

    La rédaction sur un site n’est effectivement pas à prendre à la légère pour le contenu mais bien sur aussi pour le référencement, bien au contraire, et il est même recommandé à ceux qui ne se sentiraient pas capable de faire quelque chose de bien carré de demander de l’aide à quelqu’un qui s’y connait ou de faire appel à des pros.

  30. Rédactrice says:

    Comme on peut le lire référencement et rédaction vont de paire. Je trouve justement que la rédaction prend le dessus sur le référencement : fiche produit, blog, article dédié, réseau social, et j’en passe.

    Concernant la structure du contenu (H1, etc.), il ne faut pas hésiter selon moi à varier même si le lecteur n’est pas habitué. En rajoutant des H3, un chapô plus long, … l’internaute sera surpris et sera plus enclin à lire la suite, qui sait…

    Sinon la suroptimisation d’un contenu n’est plus trop à l’ordre du jour.

  31. sonia says:

    Très bon article, et c’est bien pour ça que de plus en plus d’agences web font payer au prix fort la rédaction de contenu, c’est devenu primordial maintenant dans le référencement et ça, les clients l’ont bien compris.

    Etre bien référencé, oui ! Mais avec un contenu de mauvaise qualité, ça n’avance à rien au final…

  32. david says:

    La rédaction web orientée SEO a en effet le vent en poupe ces derniers temps. Malheureusement, victime de son succès, ce type de prestation attire des sociétés basées dans des pays exotiques qui proposent des tarifs imbattables pour de la rédaction contenu : la qualité risqe de s’en ressentir car on ne s’improvise pas rédacteur web….

  33. Seb says:

    I was made for loving you baby ! Le principe KISS je connaissais le principe, mais je ne connaissais pas cette appellation très rock n’roll !!
    Je suis d’accord avec David du commentaire précédent, la rédaction web s’était déjà pas terrible avec certaines plateformes de rédaction de contenu basé en France, mais j’ai peur que l’essor des sociétés délocalisées n’arrange pas les choses !
    Sinon encore un très bon article des gars de la RRW, j’espère que tu laissera de la place aux étudiants de la promo 2012/2013 sur Noviseo l’année prochaine pour chapeauter les ptits nouveaux !!

  34. Delphine says:

    Article vraiment très instructif. C’est vrai que l’on a tendance à rédiger comme le note Guillaume ci-dessus. Même s’il m’arrive de faire quelques variantes tout de même. C’est vrai qu’il faudrait éviter les phrases trop longues ! Je pense aussi qu’il est important comme le souligne beaucoup de personnes ici présentes, de proposer une rédaction et un référencement de qualité. Évitons de nous tirer une balle dans le pied. Merci à vous et à bientôt

  35. Très bon article, et c’est bien pour ça que de plus en plus d’agences web font payer au prix fort la rédaction de contenu, c’est devenu primordial maintenant dans le référencement et ça, les clients l’ont bien compris.

  36. lionel says:

    Bonjour Sylvain,

    Désormais, le référencement et la rédaction Web sont indissociables. Concernant la rédaction, je conseille l’ouvrage « le guide de l’écriture journalistique » qui dévoile des conseils très intéressants.

    amicalement

  37. romain says:

    C’est sympa la methode KISS, je savais pour la limite de mot par phrase mais je pensait que la limite se situait au alentour de 30, va falloir que je revois un peu mes futures redactions.

  38. evenstood says:

    Hehe, bon article mais on reste un peu sur notre fin.

    On aurait aimé savoir ce que tu faisais dans une stratégie globale de contenu. Gestion des catégories, hiérarchisation des contenus et utilisation pour la LT (longue traîne).

    Bref, tu as encore beaucoup à nous apprendre sur le sujet mais ce rappel des techniques d’écritures web est toujours une bonne mission pour améliorer son taux de rebond, durée de visite et donc qualité de son lectorat :D

  39. Eric says:

    Bonjour,
    Merci pour l’article.
    Vous nous rappelez des techniques d’écritures web pour l’amélioration de taux de rebond!
    Merci d’avoir évoqué « la structuration et le principe KISS ». C’est intéressant.
    Eric

  40. Un bon référenceur s’aura allier ergonomie et optimisation on-page. C’est malheureusement pas tous qui maitrise assez bien le sujet. Excellent ton article! Je suis 100% en accord avec la structure que tu y évoques.

  41. Dominique says:

    Pour les nouveaux arrivants, la période me semble un peu tendue ! Ce n’est pas évident de faire le tri dans tout ce qu’on peut lire sur différents sites et blogs. Ce qui est sur, c’est qu’il faut proposer un contenu de qualité. Merci pour toutes ces informations.

  42. Selima says:

    Salut,
    La première règle qu’il faut pendre en compte lors du référencement de vos sites est la rédaction web. Il ne faut guère oublier la règle d’or de Google : « Content is King ».
    Le contenu que vous rédigez doit être unique, original et optimisé. vous devez donc structurer votre texte suivant des balises Hn. le Titre de l’article est toujours en H1 et les sous titres en H2 puis H3.
    Faites aussi du maillage interne de votre site en permettant l’accès aux différentes pages via des lien existant dans d’autres.

  43. sylvain says:

    Bien écrire pour le web, c’est d’abord savoir bien écrire tout court. Rien ne vaut un billet qui se dévore avec envie ou frénésie. Pour cela tous les trucs de pyramide en V et contenus en F sont des cache-misères XXL.
    Il faut juste dépoussierrer les bonnes règles grammaticales et journalistiques qui ont faire leurs preuves depuis bien avant l’invention de l’ail-tracking pour mort-vivant presbyte.
    Donc quoi de mieux que la formule Titre, sous-titre et chapo et intertitres pour relancer l’article, avec surtout la ressource d’une excellente histoire à raconter.
    Quand à la formule Kiss pour vendre du vent, c’est surtout kiss and fly: mieux vaut une phrase riche, longue et expressive qu’une onomatopée langagière bien pourave.
    De toute façon Google ne sait lire ni poésie, ni fait divers, l’audience des lecteurs heureux fait la seule différence.

  44. Le Corrigeur says:

    Une page = un sujet.
    Un paragraphe = une grande idée.
    Une phrase = un seul élément de l’idée.

    Il n’y a pas de miracle, une rédaction web doit être structurée et prôner la qualité, si elle veut réussir à long terme. Et les résultats ne seront pas immédiats, mais par contre ils fidélisent un maximum. La rédaction web s’oppose en cela au référencement de masse qui va faire venir un maximum de gens d’un seul coup, mais qui partiront tout aussi vite qu’ils sont venus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Veuillez utiliser votre nom ou votre pseudo. Tout commentaire ne respectant pas cette règle verra son lien supprimé.