Je suis un mot clé saisonnier

PodiumJe vais vous raconter mon histoire aujourd’hui. Je suis un mot-clé qui ne revient pas souvent, tous les quatre ans en réalité, ou disons tous les deux ans si on veux être vraiment complet. Je suis un mot-clé saisonnier. Mais quand je suis là, je peux rapporter beaucoup d’argent. Je peux en rapporter beaucoup dans la vraie vie, mais aussi sur Internet. C’est pour ça que beaucoup de personnes m’aiment bien et essayent de travailler avec moi. Le truc un peu compliqué avec moi, c’est que j’ai toujours une spécificité, l’avantage c’est qu’on sait quand j’arrive.

À propos de moi et des expressions saisonnières

Ma spécificité ? Je change d’endroit chaque fois que j’arrive, et je change de saison aussi. Et bien sûr, mais ça vous l’aviez compris, je change d’année. Ce qui fait qu’au final, les référenceurs qui bossent sur mon cas ne pensent à moi que très peu et travaillent plutôt avec mes frères et soeurs, les expressions clés plus précises. Je sais que les SEO nous aiment bien, nous le saisonniers.

Comment je le sais ? Tout simplement parce que je suis dans ce cas. Et si je ne suis réellement efficace que deux semaines chaque fois que j’arrive, les SEO travaillent tout de même avec moi pendant bien plus de temps que ça. Plusieurs mois, voire même plusieurs années à l’avance. C’est la meilleure façon de réussir quand on travaille avec un mot saisonnier. Mais je vous préviens, si vous comptez qu’on soit amis pour mon prochain retour, vous êtes déjà en retard !

Comment travaillent-ils la saisonnalité ?

En général, les référenceurs qui essayent de s’acoquiner avec moi préparent une URL bien optimisée dédiée à mon cas. Très souvent, et ce malgré ce que préconise Google, ils m’utilisent dans l’URL ! Il y en a même qui utilisent l’année ou le lieu, mais je ne crois pas que ce soit une bonne idée, ils ne pourront pas la réutiliser !

  • Généralement, ils jouent beaucoup avec le contenu :
  • ils font du contenu qui plait à tout le monde
  • ils font du contenu optimisé, voire même super optimisé
  • ils font du contenu (beaucoup !) avant que j’arrive
  • ils font du contenu (beaucoup plus !) pendant que je suis là
  • ils font du contenu (un peu...) une fois que je suis parti

Ceux qui sont intelligents, ils essayent de tout faire pour que lorsqu’on me recherche n’importe où, on puisse tomber sur le site qu’ils m’ont dédié. Ils m’installent sur Google Images, ils essayent de passer sur Google News, ils mettent des vidéos sur Youtube pour essayer de squatter la SERP, etc. Ce qui est parfait avec moi, c’est qu’ils peuvent réellement utiliser tous ces canaux !

Le référencement adapté à mon cas

Bien sûr, les référenceurs font savoir qu’ils parlent de moi. Ce n'est pas parce que je suis très peu présent qu'ils oublient les règles de base du référencement :

  • ils travaillent le linking comme il faut, mais beaucoup avant que j’arrive quand même
  • ils utilisent au maximum le potentiel des réseaux sociaux
  • ils facilitent le partage social
  • s’ils ont du budget, ils utilisent également les publicités Google, Facebook, etc.

Avant que j’arrive ils publient du contenu régulièrement, et plus mon arrivée est proche, plus ils publient de contenu ! Quand je suis là, je ne vous raconte même pas ! C’est la folie, ils parlent de moi 10 fois par jour ! Mais ils font attention à ne pas trop publier quand je suis là, sinon leurs visiteurs risquent se noyer dans l’information ;-) Cette année avec moi, ça va être compliqué de ne pas donner trop d’infos parce que je touche tellement d’activités !

Ce qui est important pour eux, c’est de savoir ce qui buzze autour de moi. Et oui, les internautes voudront en savoir plus à ce sujet, et s’ils n’en parlent pas, c’est de la perte de visites assurée ! Je suis certain qu’avec moi, il y en aura du buzz ! Des scandales, des injustices, des blessures, et bien plus encore (rien à voir avec Denver, il n’est pas du tout sujet à la saisonnalité lui).

En résumé

Je n’aime pas trop parler de moi donc je vais arrêter ici, vous avez compris le cheminement pour travailler avec un mot comme moi. Je vais tout de même vous faire un petit récapitulatif, parce que je suis gentil :

  • il vous faut une URL qui va durer
  • il vous faut du contenu qui plait à tout le monde et sous différentes formes (textes, images, vidéos, etc.)
  • il vous faut des bons liens, et il vous les faut en avance
  • il vous faut penser aux réseaux sociaux
  • une fois que je suis reparti, il ne faut surtout pas m’abandonner, je vais revenir !

Une dernière chose parce que je suis très joueur, avez-vous reconnu quel mot-clé je suis ?

Pour réussir son référencement il faut entre autre :
choisir ses mots clés
trouver des liens
suivre ses positions

Catégorie Référencement, Réflexions | Thématique .

35 réponses à Je suis un mot clé saisonnier

  1. Je dirais l’euro ? Ou la coupe du monde ?

    Très sympa sinon cet article et surtout le ton. Ca change :)
    Le teaser valait le coup ^^

  2. Marie says:

    Idem que Valerie : les JO

    Lieu : à chaque fois différent
    Année : tous les 4 ans
    Saison : JO Hiver, JO d’Ete

  3. Josh says:

    Belle vision des choses en partant du mot-clé afin de nous conter cette histoire.
    Pour le le mot-clé, ne serait-ce pas des soldes dont tu parles (saison, année…) ? On est en plein dedans en plus

  4. Franck says:

    A part ce qu’ont proposé @Marie et @Valérie, je ne vois pas trop ce que je peux proposer mais ceci l’idée de la saisonnalité est fort intéressante, un peu comme les marronniers en journalisme ;-)

  5. Julien says:

    Je dirais aussi les J.O, aucun doute :)

  6. William says:

    Ah ben tiens, ça me rapelle le mois dernier à fouiner le keyword tool pour trouver les amis de « résultats roland garros » ^^.

    Une idée de plus, si je peux me permettre, est le mini site dédié. En tous cas pour les évènements types salons, conférences, festivals, compétitions sportives. Ça permet de bien accumuler l’autorité, de transférer du jus depuis le site principal et enfin de développer complètement le webdesign et l’ambiance pour bien acceuillir l’internaute.

  7. Cédric G. says:

    Très intéressant :)

    C’est un concept que j’ai découvert quasi par hasard, après avoir rédigé un article de fond sur mon blog photo il y a quelques années. Cet article m’a permis de me positionner dans le top 3 sur une expression-clé (et ses nombreuses variantes) liée à la saison et très ciblée sur mai-août.

    Aujourd’hui, cette unique page fait jusqu’à 600 VU/jour (le site fait 2000 VU/jour en moyenne sur l’année…)

    J’ai également par la suite créé un site dont la saisonnalité est assez marquée bien que surprenante (trafic doublé à la belle saison, alors que cela n’a rien à voir en principe avec la météo ou le fait que l’on soit au printemps ou en automne) ; du coup chaque année je prépare ma « haute saison » :-)

  8. Baptiste says:

    Exact, ça peut être que les JO !

    EN tout cas, très intéressant comme article, on n’y pense pas vraiment au travail sur des mots clés de ce type.. ;)

  9. Rémi says:

    Très bel article, j’avais la larme à l’oeil. Tiens le coup petit mot-clé, on pense à toi très fort même quand tu n’es pas là.

    J’ai une problématique similaire pour mon site de test : je sais qu’un produit technologique arrive bientôt et il faut préparer sa sortie officielle.

  10. Olier says:

    Sympa comme style d’article, hum.. je dirais la fête du vin à bordeaux ? :)

  11. Michele says:

    J’aime bien comment l’article est tourné, ça change.
    Pour le mot clé saisonnier, c’est les JO sans aucun doute, la saison est différente que se soit les JO d’hiver ou d’été, et ça revient tout les 2 ans en alternance.

  12. Pierre says:

    Bonjour Sylvain,
    Ton article est très bien pensé, c’est ludique et clair.
    Alors par contre, moi je ne trouve pas stupide l’idée d’avoir un ndd avec l’année, j’aurai même plutôt tendance à construire un site généraliste sur l’évènement celui qui existe à travers le temps, puis derrière des sites qui suivent le rythme de l’évènement avec l’url adaptée pour ranker plus vite. Et une fois que le ndd devient « inutile », une jolie 301 pour renvoyer le jus acquis avec les liens naturels.
    Mais bon après c’est aussi une question de technique et de moyens.

  13. Guillaume says:

    C’est un bon article ! J’ai testé ce concept sur un site qui regroupe les dates des fêtes. C’est aussi un bon exemple de mot clé saisonnier. D’ailleurs le générateur mots clés de adwords est totalement largué à ce niveau…

    Je dirais aussi les J.O . Deux mot clés importants dans cette thématique : Médailles JO (date) ou Médailles JO (lieu).

  14. Xavier says:

    Oui tous les deux ans c’est les JO (j’avais eu l’idée avant de lire les commentaires ;) ), pas de doute, au début j’étais parti sur « coupe du monde » (souvenirs, souvenirs, … ça ne paie pas le foot … :p ) .

    En tout cas bravo pour cet article qui sort de l’ordinaire et qui est fort agréble à lire !

  15. Marian says:

    Très bon article une fois de plus. Je dirais également les JO (Hiver + Eté)

  16. Sylvain says:

    Bravo à ceux qui ont dit les JO, c’était en effet ce mot clé là qui est venu rédiger sur ce blog aujourd’hui ;-)

    @Pierre : en fait, j’aurais tendance à ne pas mettre la date dans un domaine pour les mots clés saisonniers mis à part quelques uns, comme les évènements sportifs par exemple. Pour des festivals, la date ne me parait pas primordiale, la récurrence est trop importante selon moi ;-)

    Après, il faut aussi penser qu’il y a des mots clés saisonniers qui ne sont pas des « évènements » particuliers (vacances au ski, assurance scolaire, etc.)

  17. Olivier says:

    Félicitation déjà pour le travail d’écriture; un style original et que se laisse très bien lire … ce mot clé est décidément un bon rédacteur (en plus d’être sportif) ;)

    Au niveau du contenu, toutes ces remarques me semblent pertinentes; certaines sont presque des évidences (travailler le mot clé en amont par exemple) mais d’autres méritent d’être étudiées plus précisément.
    En tous cas ce sont des conseils que je comptais bien appliquer pour un futur site très fortement lié à des évènements (ponctuels ou réguliers).

  18. Tristan says:

    Le point fort de cette article, même si ça te rapporte pas plus de visiteurs, c’est qu’on peut le lire deux fois.
    La première pour trouver le fameux mot clé.
    La deuxième, une fois qu’on connait le mot, pour voir comment travailler dessus.
    Par contre, il ne faut pas confondre JO : Journal Officiel et Jeux Olympiques.

    Merci pour cet article original.

  19. Mikiweb says:

    Belle plume !!
    Un article qui tombe à pic avec les soldes d’été puisque que depuis plusieurs mois bcp de référenceur se battent sur les mots clés dériver des soldes qui peut atteindre plus 40% du CA chez les e-commerçants présent exclusivement online.
    Pour établir une bonne stratégie de référencement sur la saison il faut également mettre en place un calendrier de marronnier afin de fixer les dates importantes de l’année avec leur objectif et ainsi suuivre année après année l’évolution des différentes stratégie mise en place.
    Un très bon exemple de maitrise du référencement saisonnier est le Figaro.
    Ils ont d’ailleurs fait un très beau slide de compte rendu de leur stratégie au dernier seocamp.

  20. Anthony says:

    Surprenant cet article !
    Je m’attendais pas du tout à lire ce genre de texte un jour mais en ce dernier de semaine, il détend ;)
    Ce matin après la lecture, je n’avais aucune idée du mot clé mais maintenant, je vois plus clair.

  21. Le Juge says:

    MA foi on peu penser a n’importe quel Mot clé lié au gros evenement sportifs mondiaux – euros (foot basket etc) mondiaux (foot basket, rugby etc…) les JO et autres …. La stratégie que tu donnes tiens debout et elle est déja utilisé par nombres de webmasters.

    de toute facon sur ce genre d’évenements soit tu es un tres gros et tu profite a fond de ton « aura » sur le web qui fait que tu vas rapidement te placer sur des MC saisonniers – soit tu es moins gros et dans ce cas il faut arriver a te placer sur le long terme – avec des petits boosts saisonniers.

  22. jacques says:

    Certains sont très fort, ils ont pensé aux JO. C’est peut être ça le mot clé. Pour ce qui est des conseils, j’en prend note et je suis tout à fait d’accord, d’autant plus que le référencent est en train de changer ces derniers mois.

  23. guillaume says:

    L’inconvénient du saisonnier c’est que cela peut être quite ou double. Si le site est bien positionné au moment de l’événement, ca peut être pas mal. Mais avec certains sites d’informations, les places sont grappilés assez facilement peu de temps avant car ils ont une relative facilité à ce positionner sur des requêtes, en posant un article ou un dossier sur un sujet. Ceci obligeant à lutter, j’ai toujours trouver ca moins rentable qu’une niche contante et peu concrruencé

  24. Uty says:

    Intéressant !
    Au passage dans les stratégies de contenus dans les médias, les saisonniers et marronniers peuvent être préparé jusqu’à deux ans à l’avance. Les sujets commencent à être déjà travaillés pour ces grosses thématiques (anniversaires, commémoration, événements sportifs…). Donc au final, ça peut se travailler en continu puisqu’il y a toujours du contenu même hors période concernée. =)

  25. evenstood says:

    Hehe, c’est une bonne combine…On peut rajouter à cela certaines requête plus longue sur de la TV réalité :)

    Et encore plus encore !!

    Bref, le coup du ref Saisonnier, c’est un boulot à part entière aussi, c’est le plus difficile dans le métier de référenceur, savoir trouver le juste milieu entre moment de buzz (gros traf sur peu de temps et beaucoup d’investissement temps avant), mais aussi sur le froid, une thématique de secours qui tombera jamais, et l’actualité chaude, iPhone ou un jeu vidéo, qui pourrit dans le moyen terme.

  26. Nico says:

    Un article synthétique qui a le mérite d’aller droit au but ;) Pour ma part, je pense que se positionner sur des requêtes saisonnières peut être intéressant à condition : 1/ que la requête en question ait un fort potentiel au niveau « business » (génération de revenus) 2/ d’avoir du temps à consacrer au sujet pendant la période concernée par l’évènement (ou d’avoir les moyens de recourir à des prestataires qui se chargent du boulot pour vous) 3/ de faire un suivi quotidien des résultats suite aux actions SEO mises en place.

  27. Antoine says:

    Bon résumé ! Je rajouterai de garder un joli code 200 toute l’année et de ne pas tomber dans la facilité de la redirection temporaire.
    Par contre, quand tu dis « publier beaucoup de contenu » juste avant l’événement, ce serait pour la longue traîne associée au mot-clé/à la page ?

  28. Robin says:

    Clairement, prendre de l’avance sur des mots clefs saisonniers peut être énorme…
    D’ailleurs, j’ai cru comprendre que certains d’entre nous prenaient même les choses très en avance, parce que de nombreux noms de domaines liés à des événements qui n’auront pourtant lieu que dans plusieurs années sont déjà réservé et avec déjà un peu de contenu…
    Je trouve ça malin, d’ailleurs, de coupler une stratégie solide sur les mots clefs saisonniers tout en développant bien en avance des blogs satellites sur les thématiques saisonnières connexes à son activité principale. ça permet un bon coup de boost parfois !

  29. robert says:

    Je pense que le calendrier actuellement se place plus du coté de JO. Je ne voies pas d’autres mot clé saisonnier à part celui ci. En passant merci pour cet article et à bientôt.

  30. Super Article, merci pour les conseils de référencement.

    Ya t’il un moyen de savoir le nombre de recherche par mois? Adwords donne les recherches par mois en MOYENNE des 12 derniers mois.. ce qui n’aide pas pour voir les mots clés saisonnier.

  31. Pas mal comme article,

    se sont les J-O sans aucun doutes

    Très original cet article :)

  32. alex says:

    Excellent billet qui je profiterai de ces trucs et astuces pour la rédaction de mes prochains articles. Sinon j’étais loin d’imaginer que « JO » allait être ce fameux mot clé, je pensais à « solde » et même à un fruit saisonnier….. lol. Il faut le dire tu nous as vraiment fait remuer les méninges. Merci.

  33. Alexandre says:

    Tu va en donner des idées avec cette petite niche que tu nous offre dit moi,
    Plus sérieusement c’est vraiment bien trouvé, et repos inter-saisons que tu passe à mariner cher mot clé t’est aussi bénéfique, l’ancienneté est à mon humble avis après une bonne URL le second facteur clé du référencement propre.

  34. Raph says:

    Effectivement, mon site parle de fourniture de bureau, mais aussi de fourniture scolaire, et là aussi on peut dire que c’est du mot clé saisonnier. Pas facile à manoeuvrer et j’ai constaté que les résultats dans les SERP change en permanence. Même si je suis en première page, ma position varie dans la même journée de plusieurs places. 6 ème le matin, 10 ème à 14 h et 7 le soir par exemple. Là le linking doit avoir encore plus d’importance car sur ma variante de mot clé la plus présente dans mes ancres de lien, ma position ne bouge pas (2nd). Très bon article en tout cas ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Veuillez utiliser votre nom ou votre pseudo. Tout commentaire ne respectant pas cette règle verra son lien supprimé.